Migrants: L’Ocean Viking sauve plus de 120 personnes au large de la Libye

21 Jan 2021 à 17:27 Monde
Migrants: L’Ocean Viking sauve plus de 120 personnes au large de la Libye

Après avoir vu ses opérations de sauvetage en mer interrompues, le navire de secours de SOS Méditerranée « Ocean Viking » a repris du service pur sa première mission de 2021 en portant assistance à près de 120 personnes au large de la Libye, pays ravagé par la guerre.

Sophie Beau, la directrice de l’ONG SOS Méditerranée basée à Marseille dans le sud de la France, a annoncé que le navire a réussi à sauver cette centaine de personnes dont des femmes et des enfants au large de la Libye pour sa première mission de l’année 2021.

« Quelques 120 personnes ont pu être mises en sécurité à bord de l’Ocean Viking en fin de matinée », a-t-elle déclaré à l’Afp ajoutant que les condition météorologiques des derniers jours étaient difficiles.

« Nous étions sur zone depuis quelques jours seulement, avec une météo vraiment mauvaise, et dès qu’il y a eu une fenêtre d’amélioration, il y a eu un départ », a-t-elle expliqué.

Sophie Beau s’est dite « très inquiète pour les personnes qui se retrouvent actuellement en mer dans des conditions hivernales, encore plus dangereuses que d’habitude ».

Parmi les rescapés, figurent des femmes et enfants dont un bébé d’un mois. Ils étaient tous à bord d’un canot à 36 milles nautiques (environ 66 km) des côtes libyennes, selon l’ONG.

Les missions de sauvetage en mer des migrants effectuées par des ONG sont cruciales dans la région, spécialement près des côtes libyennes, où des centaines de candidats à l’immigration prennent la mer pour échapper à la guerre ou à la pauvreté.

Depuis la chute de Mouammar Khadhafi en Libye avec le printemps arabe, il y a dix ans de cela, la Libye s’est transformée en point de passage de migrants. Plusieurs vidéos montrant la traite d’êtres humains, des hommes et femmes revendus, ont circulé sur les réseaux sociaux.

Le navire de l’Ocean Viking avait été bloqué cinq mois en Italie où les autorités lui ont imposé des travaux coûteux avant qu’il ne puisse reprendre la mer le 11 janvier.

A l’exception de l’Ocean Viking, tous les navires humanitaires sont bloqués par les autorités italiennes, a affirmé la directrice de l’ONG.

Sans l’aide de ces navires de sauvetage, c’est la mort qui guette des migrants. Mardi, une embarcation de fortune au large des côtes libyennes a fait au moins 43 morts selon l’ONG SOS Méditerranée.

Selon l’Organisation internationale de la migration (OIM), plus de 1.200 migrants ont péri en 2020 en Méditerranée dont la grande majorité vers les côtes libyennes en direction de l’Italie.

Double attentat à Bagdad: le bilan des victimes grimpe à 28 morts, 73 blessés