France/Coronavirus : Le HCSP recommande l’utilisation de masques chirurgicaux de catégorie 1

19 Jan 2021 à 09:50 Monde
France/Coronavirus : Le HCSP recommande l’utilisation de masques chirurgicaux de catégorie 1

Suite à l’apparition de variants plus contagieux du coronavirus en France, le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) recommande désormais l’utilisation de modèles chirurgicaux ou en tissu de catégorie 1.

Suite aux recommandations du HCSP, les masques de catégorie 2 et ceux fabriqués de façon artisanale ne sont plus conseillés.

« A l’occasion de la pénétration en Europe de certains nouveaux variants (…) plus transmissibles, alors que les modes de transmission n’ont pas changé, se pose la question de la catégorie des masques que l’on peut proposer dans la population générale », a déclaré sur BFM TV Didier Lepelletier, coprésident du groupe de travail Covid-19 du HCSP, ce lundi 18 janvier.

Selon les normes élaborées par l’Afnor, les masques de catégorie 2 ne filtrent que 70 % des particules contre 90 % pour ceux de catégorie 1.

« On ne réfute pas l’utilisation des masques qui est faite jusqu’à maintenant », à pour sa part, assuré à franceinfo Daniel Camus, membre du groupe de travail du HCSP sur les masques.

Le changement des recommandations s’explique uniquement par l’apparition de variants plus contagieux. « Comme nous n’avons pas de nouvelles armes contre eux, la seule chose que l’on peut faire est d’améliorer celles dont on dispose déjà », à commencer par les masques que l’on porte.

Avant d’ajouter qu’il s’agit d’une « bonne chose en cette période »  de « porter un masque en tissu réutilisable de catégorie 1, plutôt que des masques de catégorie 2 qui filtrent un petit peu moins bien, voire des masques fabriqués de manière artisanale où là il n’y a aucun contrôle sur leur performance qui est réalisé ».

Il est rejoint ce mardi 19 janvier par le ministre de la Santé Olivier Véran, invité de France Inter. « Restent valides tous les masques dont le pouvoir filtrant est supérieur à 90%. (…) La quasi-totalité des masques industriels grand public ont des capacités filtrantes supérieure à 90%, ce qu’on appelle les masques grand public de niveau 1 ».

Pour rappel, les masques réutilisables sont classés catégorie 1 quand ils ont des propriétés de filtration supérieures à 90% des particules de 3 µm et de catégorie 2 quand ils filtrent plus de 70% de ces mêmes particules. Olivier Véran se montre plus circonspect concernant les masques fabriqués à la maison. « Le masque que l’on fabrique chez soi avec la meilleure intention du monde », en respectant les normes définis par l’Afnor, « n’offrent pas nécessairement toutes les garanties nécessaires ».

Le groupe de travail du HCSP insiste aussi dans ses recommandations sur le fait d’assurer une distance de sécurité à 2 mètres et non 1 mètre entre chaque personne.

Course au vaccin: Les retards des livraisons affolent les pays