La CDG lance le service en ligne « AMANTI » dédié aux avoirs en déshérence

14 Jan 2021 à 19:22 Société
La CDG lance le service en ligne « AMANTI » dédié aux avoirs en déshérence

La Caisse de Dépôt et de Gestion (CDG) a annoncé, jeudi, le lancement de son nouveau service en ligne, « AMANTI », dédié à la consultation et la recherche à distance des avoirs en déshérence consignés à la CDG.

Un communiqué de la Caisse précise que « AMANTI », qui s’appuie sur les dernières technologies en la matière, permet aux citoyens de formuler des demandes de restitution directement en ligne, leur offrant plus de confort et de proximité dans leurs relations avec la CDG, tout en garantissant la sécurisation et la protection de leurs données à caractère personnel.

Lancé dans le cadre des efforts déployés par le Groupe CDG pour l’amélioration continue de ses prestations au service des citoyens, ce nouveau service, disponible en arabe et en français, se décline en format web et mobile, ajoute la CDG, notant qu’une ligne dédiée est également à la disposition du public via une équipe consacrée à l’écoute pour accompagner et guider chaque demande pour un parcours simple et rapide.

Confirmant son engagement historique dans la conduite de projets d’intérêt général, la CDG offre à travers ce nouveau service gratuit, à l’ensemble des citoyens résidents au Maroc ou ailleurs, la possibilité de rechercher les fonds de leurs comptes bancaires marocains inactifs depuis plus de 10 ans, qui ont été transférés à la CDG – en vertu de l’article 152 de la loi 103-12 relative aux établissements de crédit et organismes assimilés – et qui à son tour, en l’absence d’une demande de restitution, est tenue de les verser de manière irréversible au profit de l’Etat après un délai de 5 ans.

De même, en ligne avec sa stratégie d’accompagnement de la politique de l’Etat en faveur de la modernisation et la digitalisation des services publics, « AMANTI » incarne parfaitement la mission d’intérêt général confiée par le législateur à la CDG. En effet, dans le cadre de son activité de « Consignations », la CDG veille à la sécurisation des fonds qui lui sont confiés et qui requièrent une protection particulière jusqu’à leur liquidation.

Pour rappel, la CDG est habilitée en vertu des articles 2 et 15 du Dahir portant sa création à recevoir les consignations administratives et judiciaires ainsi que les cautionnements. Ce service consiste en la réception des droits de personnes physiques ou morales en vue de préserver puis de restituer ces droits à leurs ayants droits dûment reconnus et identifiés.

Depuis plus de soixante ans, la Caisse a ainsi développé une vingtaine de services de consignations en partenariat avec les pouvoirs publics. Ils comprennent les indemnités d’expropriation, les fonds des mineurs, les fonds en déshérence, les sommes litigieuses, les successions des Marocains décédés à l’étranger, les successions des fonctionnaires décédés, les pécules des prisonniers ou encore les fonds des malades.

La nouvelle Mercedes Classe E Facelift lancée au Maroc