Pandémie: Le groupe Renault présente « Renaulution », son nouveau plan stratégique

14 Jan 2021 à 13:15 Monde
Pandémie: Le groupe Renault présente « Renaulution », son nouveau plan stratégique

Le Groupe français, Renault, durement frappé par les conséquences de la crise sanitaire, ses ventes ayant chuté de 21,3% en 2020, a présenté, jeudi, un nouveau plan stratégique visant à restaurer la compétitivité du groupe et réorienter sa stratégie de la course au volume à la création de valeur.

Présentant ce nouveau plan, intitulé « Renaulution », le Directeur général du groupe, Luca De Meo, a affirmé qu’il « vise à réorienter la stratégie du Groupe Renault de la course au volume à la création de valeur ».

Cité dans un communiqué publié par Renault, De Meo a précisé que le nouveau plan stratégique est structuré en 3 phases lancées en parallèle, à savoir « Résurrection », qui s’étendra jusqu’en 2023 et se concentrera sur le redressement de la marge et de la génération de liquidités, « Rénovation », qui se poursuivra jusqu’en 2025 et qui verra le renouvellement et l’enrichissement des gammes, contribuant à la rentabilité des marques, et « Révolution », qui démarrera en 2025, et qui devrait « faire basculer le modèle économique du groupe vers la technologie, l’énergie et la mobilité, faisant de Renault un précurseur dans la chaîne de valeur des nouvelles mobilités ».

« Plus qu’un redressement, le plan Renaulution est une transformation profonde de notre modèle d’entreprise », a-t-il dit.

Le Groupe indique en outre que avoir fixé de nouveaux objectifs financiers, avec Une marge opérationnelle supérieure à 3% d’ici à 2023 et de plus de 5% d’ici à 2025 grâce à ce nouveau plan stratégique axé sur une intensification des réductions de coûts et sur 24 nouveaux lancements, dont dix modèles électriques.

Il compte aussi générer trois milliards d’euros de free cash flow opérationnel de l’automobile en total cumulé d’ici 2023, devant atteindre six milliards sur la période 2021-25.

Les réductions de coûts seront portées de deux milliards d’euros d’ici 2021 à un total cumulé de 2,5 milliards d’ici à 2023, et de trois milliards à l’horizon 2025, tandis que sa capacité de production sera réduite de 4 millions de véhicules actuellement à 3,1 millions d’ici quatre ans, a encore fait savoir le Groupe.

Et d’assurer que le plan Renaulution assurera une rentabilité durable du groupe tout en respectant son engagement de neutralité carbone en Europe d’ici 2050, l’objectif étant d’orienter la présence internationale du Groupe vers les marchés à fortes marges : notamment en Amérique latine, en Inde et en Corée, tout en tirant parti de sa compétitivité en Espagne, au Maroc, en Roumanie, en Turquie et en créant davantage de synergies avec la Russie.

Coronavirus/nouvelles mutations: L'OMS se réunit en urgence