Revue de presse quotidienne de ce mercredi 13 janvier 2021

13 Jan 2021 à 09:25 Presse
Revue de presse quotidienne de ce mercredi 13 janvier 2021

Ci-après les principaux titres développés par la presse nationale de ce mercredi 13 janvier 2021

L’Opinion

• Kénitra: 1,120 tonne de chira saisie, un individu interpellé. Le service préfectoral de la police judiciaire de Kénitra a mis en échec, lundi tôt le matin, sur la base d’informations précises fournies par les services de la Direction générale de la surveillance du territoire, une opération de trafic de 1,120 tonne de chira à bord d’un camion de transport international routier de marchandises. La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a indiqué, dans un communiqué, que le véhicule, en provenance d’une ville du nord du Royaume, a été intercepté à l’entrée de la ville de Kénitra, faisant savoir que les fouilles effectuées à bord du camion ont permis la saisie de 36 colis d’un poids total d’une tonne et 120 kilogrammes de drogue, soigneusement emballés dans des fûts en plastique vides, ainsi que l’interpellation du conducteur âgé du 47 ans. Le mis en cause a été placé en garde à vue à la disposition de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent, a ajouté la DGSN.

• Lancement de la campagne de reboisement dans la région forestière du Nord-Est. La campagne de reboisement 2020/2021 vient d’être lancée par la direction régionale des eaux et forêts et de la lutte contre la désertification (DREFLCD) du Nord-Est sur une superficie totale de 4.700 ha. D’un coût global de 34 millions de DH, cette opération s’inscrit dans le cadre de la déclinaison régionale de la « stratégie Forêts du Maroc 2020-2030 ». Selon la DREFLCD, le programme de reboisement en cours rejoint les objectifs de restauration des écosystèmes forestiers naturels de cèdre de l’Atlas, de chêne-liège et de thuya.

Le Matin

• Tenue à Rabat de la 11ème réunion du Comité consultatif de défense maroco-américain. En exécution des Hautes Instructions Royales relatives à la tenue de la 11è session du Comité consultatif de défense (DCC), le ministre délégué auprès du Chef du gouvernement chargé de l’Administration de la Défense nationale, M. Abdeltif Loudyi, a reçu, mardi au siège de cette Administration, le Sous-Secrétaire à la Défense US, chargé des Affaires politiques, M. Anthony Tata, en visite de travail de trois jours dans le Royaume à la tête d’une importante délégation militaire. Au début de leurs discussions, les deux responsables ont exprimé leur satisfaction quant à la solidité, l’excellence et la durabilité des liens privilégiés et du partenariat stratégique d’exception qui unissent les États-Unis d’Amérique et le Royaume du Maroc, indique un communiqué de l’Etat Major Général des Forces Armées Royales (FAR). Ils ont également mis en exergue leur ambition de développer davantage ces relations séculaires dans le même esprit d’amitié, de compréhension mutuelle et de confiance partagée, rapporte le communiqué.

• La Fédération internationale des syndicats d’Asie et d’Afrique exprime son soutien à la souveraineté du Maroc sur son Sahara. La Fédération internationale des syndicats d’Asie et d’Afrique a exprimé sa solidarité avec le Maroc et son soutien à l’intégrité territoriale et à la souveraineté du Royaume sur l’ensemble du territoire du Sahara marocain. Dans un communiqué, le président de la Fédération internationale des syndicats d’Asie et d’Afrique, Soud Al-Hujailan, a réitéré le soutien de la Fédération, qui compte parmi ses membres plus de 40 centrales syndicales réparties dans 30 pays des deux continents, à l’Initiative d’autonomie présentée par le Maroc comme seule base d’une solution juste et durable au conflit artificiel entretenu autour du Sahara marocain. «L’autonomie sous souveraineté marocaine est la seule solution viable à ce différend artificiel», a-t-il soutenu. Al-Hujailan a, à cet égard, assuré que la Fédération est solidaire du Royaume du Maroc dans la défense de sa souveraineté et de ses droits dans le cadre de l’intégrité territoriale et de la souveraineté marocaine.

L’Economiste

• Casa-Inondations : 15 MMDH pour éviter le même scénario. 15 milliards de DH (MMDH). C’est le montant des investissements en assainissement pluvial nécessaires à l’horizon 2027 pour que Casablanca soit à l’abri d’inondations futures. Au lendemain des fortes précipitations qu’a connues la métropole, le délégataire des services de distribution et d’assainissement a tenu à présenter sa version des faits. Le management de Lydec, objet depuis quelques jours d’une salve de critiques sur sa gestion de la crise, a fait une sortie, mardi 12 janvier, pour se disculper face à la grogne des casablancais. “Toutes les parties prenantes doivent se mettre ensemble afin de trouver une solution”, souligne Jean-Pascal Darriet, DG de Lydec. Selon lui, il faudra coûte que coûte accélérer le programme d’investissement dans les infrastructures pour supprimer les principaux points de débordement à Casablanca. Et le délégataire en a recensé une vingtaine. Pour chaque zone, une solution adéquate est proposée. Le réseau d’assainissement pluvial nécessite d’être renforcé sur certaines zones sensibles, objets de débordements.

• Transport, entreposage, restauration… une fin d’année difficile. Le HCP livre sa note de conjoncture d’octobre-décembre 2020. Elle donne notamment écho aux anticipations des chefs d’entreprises opérant dans les services marchands non financiers. Ainsi, 44% d’entre eux prévoient “une baisse de l’activité globale” de leur secteur. Les opérateurs enquêtés l’expliquent principalement par une baisse dans le transport aérien, l’entreposage et services auxiliaires des transports et l’hébergement et la restauration. Par ailleurs, 40% des chefs d’entreprises anticipent une baisse de la demande et une diminution d’emploi de 25%.

Libération

• Le plan d’autonomie est la meilleure solution pour régler le conflit artificiel autour du Sahara. L’inauguration prévue d’un consulat américain à Dakhla et la visite au Sahara d’une délégation US de haut niveau conduite par le sous-Secrétaire d’Etat américain en charge des questions du Proche-Orient et de l’Afrique du Nord, David Schenker, marquent une nouvelle illustration de la reconnaissance américaine de la marocanité du Sahara, a souligné l’universitaire et vice-président aux Affaires mondiales de l’université américaine de la Nouvelle Angleterre (UNE), Anouar Majid. « L’administration Trump est sans ambiguïté sérieuse quant à l’ouverture d’un consulat dans les Provinces du sud du Royaume, car elle a maintenant proclamé que le Sahara est incontestablement marocain », a déclaré Majid, suite à la visite de la délégation américaine dans la région du Sahara. « Je m’attends à ce que la prochaine administration américaine honore cet engagement », a estimé l’universitaire maroco-américain, notant que le gouvernement des Etats-Unis considère que le Sahara fait partie intégrante du Royaume et que « le plan d’autonomie est la meilleure solution » pour régler définitivement le conflit artificiel autour du Sahara marocain.

• Tétouan: hausse de plus de 5,7% des recettes du marché de gros des fruits et légumes en 2020. Les recettes du marché de gros des fruits et légumes de Tétouan ont enregistré une hausse d’environ 5,73% en 2020, par rapport à une année auparavant. Selon une note d’information de la commune urbaine de Tétouan, les recettes du marché de gros ont affiché une augmentation « remarquable » au cours de l’année écoulée, puisqu’elles ont dépassé les 37,15 millions de dirhams (MDH), contre 35,14 MDH en 2019, soit une progression de 2,01 MDH. Les recettes de cette structure communale ont enregistré une amélioration tangible, malgré « l’anticipation d’une baisse des recettes des collectivités territoriales, en raison des répercussions de la pandémie du nouveau coronavirus », a fait savoir la même source.

Al Bayane

• Bourita : Les relations maroco-américaines évoluent à une cadence « sans précédent ». Les relations maroco-américaines évoluent à une cadence « sans précédent ». Les relations maroco-américaines évoluent à une cadence « sans précédent » selon la vision de SM le Roi Mohammed VI et en coordination avec l’Administration américaine, a affirmé, à Dakhla, le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita. Ces relations ont connu ces dernières années une évolution très importante, à travers les visites de délégations de haut niveau des États-Unis d’Amérique, la signature de plusieurs conventions relatives au développement du commerce et la coordination entre les deux pays, a souligné Bourita lors d’un point de presse conjoint, à l’issue de ses entretiens avec le Sous-secrétaire d’Etat américain en charge des questions du Proche-Orient et de l’Afrique du Nord, David Schenker. Bourita a noté également que ces liens historiques sont basés sur les valeurs et intérêts communs et une vision cohérente sur plusieurs questions internationales.

• Les entreprises marocaines présentes dans plus de 45 pays africains. Les entreprises marocaines sont présentes dans plus de 45 pays africains. Une présence réussie grâce à une approche pragmatique, prudente et progressive, a affirmé le président de la commission Afrique à la Confédération générale des entreprises au Maroc (CGEM), Abdou Diop. Les entreprises marocaines sont présentes dans plus de 45 pays africains. Elles ont construit depuis une vingtaine d’années, des relations économiques très porteuses avec les différents pays du continent. Ces relations se sont consolidées au fil des années en adoptant une approche pragmatique, prudente et progressive », a souligné Diop. Ces relations, a-t-il expliqué, ont débuté avec des exportations/importations dans une approche de commerce et avec les pays les plus proches sur le plan géographique et culturel, à savoir le Maghreb, l’Afrique de l’Ouest et du Centre. Dans le même sillage, des investissements ont été lancés dans cette zone de proximité dans les secteurs des services aériens, télécommunications et numérique, services financiers, a relevé Diop.

Bayane Al Yaoum

• Manifeste de l’indépendance: Couronnement d’un long parcours de militantisme national. La présentation du Manifeste de l’indépendance le 11 janvier 1944 fut le couronnement de longues années de militantisme national tout autant que l’incarnation de l’engagement résolu des hommes et femmes du mouvement national pour réaliser les revendications légitimes du peuple marocain en termes de liberté et d’indépendance, a souligné le Haut-commissaire aux anciens résistants et anciens membres de l’armée de libération, Mustapha El Ktiri. Lors d’un meeting lundi à Rabat à l’occasion du 77ème anniversaire de la présentation du Manifeste de l’Indépendance, M. El Ktiri a mis en avant la forte charte symbolique de cet évènement phare de l’histoire de la lutte contre le colonialisme, en ce sens qu’il a incarné la parfaite symbiose entre le Trône et le peuple pour l’indépendance nationale. La commémoration de cette épopée est l’occasion d’inculquer aux nouvelles générations les valeurs authentiques de fierté nationale, de patriotisme et de respect des principes qui inspiraient les anciens résistants et anciens membres de l’Armée de libération, a ajouté M. El Ktiri cité dans un communiqué du Haut-commissariat aux anciens résistants et anciens membres de l’armée de libération.

• Nouveau variant Covid-19: vaste opération de dépistage dans les rangs des collégiens et lycéens. Le ministère de la Santé a annoncé qu’une opération de dépistage de l’infection au SARS-CoV-2 sera menée parmi 30.000 collégiens et lycéens dans six régions, afin d’estimer le niveau de circulation du virus chez la population de moins de 18 ans et de caractériser génétiquement les variants circulants. Dans une circulaire adressée aux directeurs régionaux de la santé, le ministère affirme que dans le cadre du plan national de veille et de riposte à l’infection au SARS-CoV-2 et suite à l’apparition de nouveaux variants dudit virus, caractérisés par une plus grande transmission parmi les jeunes, une opération de dépistage chez les collégiens et lycéens sera menée au niveau des régions de Casablanca-Settat, Rabat-Salé-Kénitra, Tanger-Tétouan-Al Houceima, Fès-Meknès, Marrakech-Safi et Souss-Massa. L’objectif de cette action est d’estimer le niveau de circulation du virus chez la population de moins de 18 ans et de caractériser génétiquement les variants circulants, relève la même source.

Rissalat Al Oumma

• Benhammou : La visite d’une délégation US à Dakhla est un événement politique, diplomatique et économique d’envergure. La visite d’une délégation américaine de haut niveau, conduite par le secrétaire d’État adjoint en charge des questions du Proche-Orient et de l’Afrique du Nord, David Schenker, à l’horizon de l’ouverture d’un consulat général des États-Unis d’Amérique à Dakhla, constitue un événement d’envergure sur les plans politique, diplomatique et économique, a estimé dimanche le président du Centre marocain des études stratégiques (CMES), Mohamed Benhammou. Un mois après la reconnaissance par les États-Unis de la pleine souveraineté du Royaume sur l’ensemble du Sahara marocain, la visite de la délégation US vient témoigner de la force des relations maroco-américaines, dans lesquelles les Etats-Unis considèrent le Maroc un partenaire « stratégique et central » pour la stabilité, la sécurité et le développement au niveau régional, a souligné M. Benhammou. L’ouverture d’un consulat général des États-Unis d’Amérique, qui consacre des relations historiques très fortes, coïncide avec le 200e anniversaire de l’inauguration de la première mission diplomatique des États-Unis au Maroc (à Tanger), laquelle reste la plus ancienne installation diplomatique US au monde, a fait remarquer le politologue.

• Sahara: Les USA passent à l’acte au moment où l’UE assiste, impuissante et divisée, aux transformations géopolitiques mondiales. En se rendant dimanche au Sahara marocain où elle a visité les locaux du futur consulat général des Etats-Unis à Dakhla, la délégation américaine de haut niveau, menée par le Sous-secrétaire d’Etat en charge des questions du Proche-Orient et de l’Afrique du Nord, David Schenker, signe « le passage à l’acte » de l’administration américaine et envoie « un signal fort au reste du monde ». Une position qui contraste avec « l’inertie et la lenteur de l’Union Européenne », a affirmé, dimanche, le géopolitologue français Aymeric Chauprade. Ce dimanche, une délégation américaine de haut niveau, menée par le Sous-secrétaire d’Etat en charge des questions du Proche-Orient et de l’Afrique du Nord, David Schenker, a visité les locaux de ce qui sera bientôt le consulat général des Etats-Unis à Dakhla, dans le Sahara marocain. « Un mois jour pour jour après la décision du président Trump de reconnaître la souveraineté marocaine sur le Sahara, les Américains passent à l’acte.

Akhbar Al Yaoum

• Le ministère de l’Intérieur dépose plainte contre Mohamed Ziane. Le ministère de l’Intérieur a décidé d’activer une poursuite judiciaire contre M. Mohamed Ziane à travers le dépôt d’une plainte devant le Parquet près le tribunal de première instance de Rabat et ce, suite aux déclarations et aux graves accusations qu’il a proférées à l’égard d’une institution nationale. Dans un communiqué, le ministère précise que « conformément aux dispositions de la Constitution du Royaume, notamment celles relatives à la garantie des droits des justiciables, individus et institutions, et dans le cadre du souci de mettre en oeuvre les dispositions juridiques régissant l’Etat de droit, et suite aux déclarations et graves accusations proférées par M. Mohamed Ziane contre une institution nationale, le ministère de l’Intérieur a décidé d’activer la poursuite judiciaire à son encontre à travers le dépôt d’une plainte devant le Parquet près le tribunal de première instance de Rabat ». Le communiqué ajoute que « la décision de déposer plainte est basée sur des faits matériels concrets, à travers lesquels des institutions de l’Etat ont été offensées via la diffusion d’accusations et d’allégations fallacieuses, sanctionnées par le Code pénal, notamment les crimes d’outrage à des fonctionnaires publics lors de l’exercice de leurs missions, injure contre un corps constitué, publication d’allégations et faits mensongers et diffamation ».

• Le CAM lance sa 1ère agence Al Filahi Cash adossée à un relais digital. Le Crédit Agricole du Maroc (CAM) a inauguré, vendredi dernier à Témara, la première agence du nouvel établissement de paiement du Groupe Al Filahi Cash (AFC) en présence du président du directoire du groupe, Tariq Sijilmassi. Cette agence, première d’un lot de 50 points de vente en cours de développement, acte le déploiement opérationnel de Al Filahi Cash, établissement de paiement du Groupe Crédit Agricole du Maroc, récemment lancé, indique le Groupe dans un communiqué. Cet établissement vise une diversification des offres de services et produits du Groupe afin d’accompagner le développement de l’économie nationale dans le monde rural et périurbain et ce à travers l’inclusion financière, a précisé la même source, notant qu’AFC, offrira ainsi, toute la panoplie de produits et services proposés par un établissement de paiement, notamment l’exécution des opérations de transfert de fonds depuis et vers toutes les agences Al Filahi Cash et agences Crédit Agricole du Maroc, l’ouverture de comptes de paiements et les dépôts et retraits en espèces sur un compte de paiement.

Assahraa Al Maghribia

• Le Maroc récolte d’importants succès diplomatiques (portail espagnol). Fort de son positionnement géostratégique privilégié, sa politique extérieure et son potentiel de développement économique, le Maroc a récolté, ces derniers mois, d’importants succès diplomatiques, selon un article d’analyse publié par le portail espagnol « Agenda publica ». « La diplomatie marocaine, sous la conduite de SM le Roi Mohammed VI, mène depuis des années une intense activité politique et économique, principalement en Afrique. Sans grand bruit, elle a récolté des bénéfices importants ; entre autres, la reconnaissance de la souveraineté marocaine sur le Sahara », souligne le site espagnol spécialisé dans l’analyse politique et économique des faits marquant de l’actualité internationale. Une vingtaine de pays ont déjà ouvert des représentations diplomatiques dans des villes du Sahara et d’autres vont donner le pas dans les prochains mois, ce qui constitue « un saut qualitatif important » en faveur de la position marocaine », fait noter « Agenda publica ».

• Sumitomo et Yazaki: 912 MDH pour construire 4 usines au Maroc. Deux protocoles d’accord pour la création de quatre usines dans le secteur automobile d’un investissement global de 912 millions de dirhams (MDH) et générant 8.300 emplois ont été signés, mardi à Casablanca, entre le ministère de l’Industrie, du commerce et de l’économie verte et numérique et les deux groupes japonais Sumitomo et Yazaki. Signés lors d’une cérémonie présidée par le ministre de l’Industrie, du commerce et de l’économie verte et numérique, Moulay Hafid Elalamy, ces deux accords portent sur la réalisation de nouvelles unités industrielles de production de faisceaux de câbles par les deux groupes japonais. L’investissement de Yazaki, d’un montant de 462 MDH, consiste en l’extension de ses activités au Maroc à travers la création de trois nouvelles usines du groupe à Tanger, Kénitra et Meknès, permettant de créer 6.300 emplois.

Al Ittihad Al Ichtiraki

• Visite d’une délégation US à Dakhla: Washington réitère « son soutien ferme » à la marocanité du Sahara ( Efe ). La visite effectuée à Laâyoune et Dakhla par une délégation US conduite par le sous-secrétaire d’État américain en charge des questions du Proche-Orient et de l’Afrique du Nord, David Schenker, « a servi à réitérer le soutien ferme des États-Unis à la marocanité du Sahara », souligne l’agence de presse espagnole « Efe ». Avec cette visite, l’Administration américaine confirme également son appui « au plan d’autonomie du Maroc comme seule issue » au conflit autour du Sahara, affirme Efe. « C’est la première fois qu’un ambassadeur et un haut fonctionnaire américains se rendent dans le territoire du Sahara », fait noter l’agence de presse espagnole. De cette manière, les Etats-Unis « mettent en œuvre leur soutien effectif à la position du Maroc sur le Sahara », écrit Efe.

• Retard des vaccins : les explications d’un Professeur . le Professeur Azeddine Ibrahimi, membre de la commission scientifique et technique sur la pandémie de Covid-19, a indiqué que l’achat de millions de doses de vaccin anti-Covid ne signifie pas forcément la réception de ces doses et le lancement de l’opération de vaccination, expliquant que l’acheminement des vaccins et la mise en place d’un plan de vaccination massive reste tributaire de la situation sur le plan international. Si le Maroc n’a pas encore reçu les vaccins, c’est notamment en raison de la capacité de production limitée au niveau mondial car toutes les entreprises impliquées dans ce domaine ne pourront produire les 10 milliards de doses nécessaires pour assurer une immunité collective, a-t-il ajouté, notant que les pays ayant développé les vaccins ont acheté toutes les doses, à l’image des USA et des pays européens. D’autres part, ces vaccins et toutes les matières premières nécessaires à leur fabrication sont produits en Inde et en Chine, a noté M. Ibrahimi, faisant observer qu’il est, de facto, difficile de recevoir un quelconque vaccin avant que ces deux pays ne vaccinent leurs populations.

Al Alam

• Enquête judiciaire sur la vente en ligne des médicaments . En pleine crise de médicaments que connait le Maroc, notamment en ce qui concerne les vitamines utilisées dans le traitement contre la Covid-19, une affaire judiciaire a explosé après l’interpellation de trafiquants de médicaments sur internet. En plus de l’arrestation de ces trafiquants, de grandes quantités de médicaments ont été saisies. Il s’agit d’environ 20.000 boîtes de Vitamine N, 3500 boîte de Zinc, ainsi que d’autres médicaments non enregistrés et dont la source est non identifiée. Dans ce sens, la Confédération des syndicats des pharmaciens du Maroc a fait savoir qu’elle a avait adressé une correspondance à l’intention de la Direction des médicaments et de la pharmacie au sujet de la vente sur les réseaux sociaux de la vitamine C, relevant que la Confédération a été convoquée par la Brigade anti-cybercriminalité, dans le cadre de cette affaire, en vue de poursuivre en justice les personnes impliquées dans le trafic en ligne des médicaments.

• Justice: La pandémie de Covid-19 révèle l’urgence de la numérisation . Le ministère de la Justice et l’Ordre des avocats de Nador ont signé, jeudi, un mémorandum d’entente pour la formation l’utilisation des technologies numériques et la gestion de la plateforme d’échange électronique des avocats. Ce mémorandum d’entente a été signé à la Maison de l’avocat de Nador par le ministre de la Justice, Mohamed Ben Abdelkader, et le bâtonnier de Nador, Abdelkader El Benyahiati, en présence des membres de cet ordre et de responsables judiciaires. Il s’agit de renforcer la coopération entre les deux parties, particulièrement en matière de formation des avocats à l’utilisation de cette plateforme, en vue de faciliter l’échange électronique des documents entre les avocats et les tribunaux en confirmant leur authenticité via une signature électronique.

Assahraa Al Maghribia

• La CGEM opère une inflexion majeure au niveau de son Observatoire des branches professionnelles. La Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM) a opéré une inflexion majeure au niveau de l’Observatoire Métiers et Compétences des Branches Professionnelles (OdB). L’Observatoire œuvrera désormais à rassembler la data nécessaire à la prospective des besoins en métiers et compétences des secteurs représentés par leurs fédérations sectorielles et Groupements Interprofessionnels d’Aide au Conseil (GIAC) respectifs, indique la CGEM dans un communiqué parvenu lundi à la MAP. L’OdB fournira ainsi les éléments nécessaires à la définition des orientations stratégiques des secteurs, précise la CGEM, notant que cette inflexion s’inscrit dans le cadre de son ambition qui consiste à repositionner l’OdB comme un accompagnateur fiable, agile et efficient des secteurs dans la définition de leurs besoins en termes de formation.

• Sumitomo et Yazaki: 912 MDH pour construire 4 usines au Maroc. Deux protocoles d’accord pour la création de quatre usines dans le secteur automobile d’un investissement global de 912 millions de dirhams (MDH) et générant 8.300 emplois ont été signés, mardi à Casablanca, entre le ministère de l’Industrie, du commerce et de l’économie verte et numérique et les deux groupes japonais Sumitomo et Yazaki. Signés lors d’une cérémonie présidée par le ministre de l’Industrie, du commerce et de l’économie verte et numérique, Moulay Hafid Elalamy, ces deux accords portent sur la réalisation de nouvelles unités industrielles de production de faisceaux de câbles par les deux groupes japonais. L’investissement de Yazaki, d’un montant de 462 MDH, consiste en l’extension de ses activités au Maroc à travers la création de trois nouvelles usines du groupe à Tanger, Kénitra et Meknès, permettant de créer 6.300 emplois.

Al Ahdath Al Maghribia

• Les restaurateurs déclarent faillite. La Confédération nationale des restaurateurs a appelé à inclure le secteur de la restauration dans le programme national de la relance économique, réclamant une réunion urgente avec le Comité de veille économique et le ministère de l’Industrie, du commerce et de l’Economie verte et numérique, ainsi qu’avec la CGEM et la Fédération des Chambres marocaine du commerce, de l’industrie et des services. Cette rencontre aura pour but de prendre des décisions qui aideront à surmonter la plus grande crise qu’ont connus les restaurateurs, explique la Confédération, rappelant le rôle socio-économiques des restaurateurs dans la création des postes d’emploi et les opportunités d’investissement. Par ailleurs, la Confédération a souligné que le secteur a connu des chutes spectaculaires de son chiffre d’affaires allant de 35% à 95%, en plus d’un déficit de plus de 50%.

• « Moov Africa », une nouvelle marque du groupe Maroc Telecom. Le Groupe Maroc Telecom, opérateur télécoms de référence et leader dans plusieurs pays, vient de lancer sa nouvelle marque au sein du monde des télécoms africains « Moov Africa ». A travers cette marque , les filiales du Groupe Maroc Telecom sont désormais réunies autour d’une identité commune, annonce le Groupe dans un communiqué. « Aujourd’hui, un nouveau chapitre de cette épopée commune s’ouvre à travers une nouvelle identité de marque qui rassemble les 10 filiales télécoms africaines de Maroc Telecom, forte d’un plus large territoire de présence et des effets de synergie qui contribueront au rayonnement commercial de la marque dans chaque pays », relève le communiqué.

Revue de presse quotidienne de ce mardi 12 janvier 2021