Personnalités de l’année 2020 : Les femmes de la santé qui font la différence

01 Jan 2021 à 13:08 Santé
Personnalités de l’année 2020 : Les femmes de la santé qui font la différence

Le personnel médical féminin est toujours à pied d’œuvre en première ligne dans la lutte contre le covid-19. Elles continuent à être aux avants postes de lutte contre la pandémie depuis l’apparition des premiers cas en mars 2020 au Maroc. Médecins, infirmières, pharmaciennes, spécialistes, sages-femmes,  techniciennes, assistantes sociales … les femmes de la santé font la différence et le réseau marocain pour la défense du droit à la santé et droit à la vie n’a pas manqué de leur rendre hommage.

Le réseau fait savoir que ses femmes-là, ont marqué l’année 2020 en ce temps de crise sanitaire inédite de Covid-19 par son ampleur et par et son impact sur nos vies, notant que ses femmes mènent un vrai combat avec courage abnégation dévouement bravoure, bienveillance et humanisme.

La pandémie a mis en relief non seulement le rôle essentiel que jouent les travailleuses de santé de première ligne, mais aussi les problèmes qui plombent leurs actions et leur travail quotidien, précise la même source. Qu’il s’agisse de manque de moyens logistiques et de produits médicamenteux ou de la pénurie en personnel, tout ceci en parallèle avec les difficultés de la conciliation entre la vie professionnelle et les obligations familiales et les contraintes de vie quotidiennes.

Elles continuent malgré tout à faire beaucoup de sacrifices pour sauver des vies humaines, et prennent des risques énormes car elles travaillent dans des conditions précaires. Le réseau rappelle ainsi les taches difficiles qu’effectuent les femmes de la santé qui assument l’essentiel du travail contre le Covid-19, notant ainsi qu’elles travaillent en permanence, gèrent, encadrent, orientent, effectuent des tests, consultent, font de la recherche diagnostic, administrent les traitements et soulagent les souffrances. Cependant les femmes en santé risquent davantage d’être infectées, précise le réseau.

Mais pas que ! La même source poursuit que ses femmes-là doivent non seulement lutter contre cette maladie mortelle, mais sont également confrontées au stress, la fatigue, l’épuisement. Malgré les conditions difficiles ou règnent, la peur du covid-19, la tristesse ses femmes de la santé se font du souci pour les membres de leur famille. Elles font toute la différence en 2020 face à cette crise de covid -19 indique le réseau.

Les femmes qui ont fait la différence au Maroc en temps de pandémie

Pour rendre hommages aux femmes de la santé qui ont fait face à la pandémie avec ardeur, le réseau marocain pour la défense du droit à la santé et droit à la vie leur rend hommage et en cite quelques-unes, notamment Docteur Nabila Rmili directrice régionale de la santé /Région Casablanca- Settat.

« Leadership et Héroïne en blouse blanche au commandement au front contre le Covid-19 en 2020, presque tout le monde aura entendu son nom. Dr Rmili Nabila adopte une stratégie flexible axée sur la concertation le dialogue et la rentabilité basée sur la stratégie et la politique nationale. Elle a apporté une touche spéciale à la gestion de covid-19 dans la plus grande région et la plus peuplée du royaume avec ses six millions d’habitants qui ont des besoins et attentes énormes. Malgré qu’elle est quotidiennement confrontés à d’énormes défis aux multiples problèmes créées par le Covid-19, elle n’a pas baissé les bras dans son combat contre le coronavirus pour protéger la sécurité et la santé des populations de la région » indique le réseau.

Il rappelle ainsi que la responsable a contribué au bon fonctionnement des structures de santé dans cette grande région face en innovent et en mettant en place plusieurs mesures et initiatives qui ont permis de contrôler et de gérer cette crise sanitaire et d’anticiper afin de protéger la population. Son management et son pilotage stratégique, poursuit la même source, a donné des résultats palpables et probantes pour le système de santé marocain.

Le réseau ne manque pas d’évoquer Fatima Ezzahra Baline, jeune infirmière militante leader du mouvement des infirmiers et techniciens de santé du Maroc. D’ailleurs, Hespress Fr a eu l’occasion de collaborer avec cette professionnelle de la santé publique sur divers sujets qui touches l’intérêt des professionnels de la santé mais aussi des citoyens qu’elle a l’occasion de rencontrer chaque jour dans le cadre de sa mission.

Ainsi, le réseau rappelle que la jeune infirmière s’était portée volontaire elle aussi dès le premier jour pour travailler dans les structures sanitaires dédiées au covid-19 pour sauver de vies humaines. Militante syndical et associatif et leader du mouvement des infirmiers et techniciens de santé au Maroc, le réseau souligne que l’infirmière reste très sollicitée par les médias avec une présence crédible dans les réseaux sociaux.

« Elle a battu le record féminin dans la direction du mouvement social où elle revendique des salaires et la revalorisation des indemnité de risques professionnelle, des rémunérations équitables et pour un ordre nationale des infirmiers et techniciens de santé, qui régule et protège les droits des malades (un conseil de l’ordre et un code de déontologie). Elle mène aussi un combat pour la promotion et le développement de la profession infirmière au Maroc et une meilleure politique sociale conduisant à une couverture sanitaire universelle et essentielle et la promotion d’un accès équitable à des soins de santé de qualité » conclut le réseau.

Le vaccin Pfizer-BioNTech homologué d'urgence par l'OMS