L’Allemagne et la Finlande rapatrient des femmes djihadistes et des enfants de Syrie

20 Déc 2020 à 16:57 Monde
L’Allemagne et la Finlande rapatrient des femmes djihadistes et des enfants de Syrie

L’Allemagne et la Finlande ont rapatrié cinq femmes et presque une vingtaine d’enfants de Syrie. Ces femmes sont visées par la justice pour leur appartenance à l’Etat islamique (EI).

Elles sont 5 femmes djihadistes appartenant au groupe Etat Islamique à avoir été rapatriées du nord de la Syrie ont annoncé les deux pays dimanche. Parmi elles, trois femmes de nationalité allemande âgées de 21, 24 et 38 ans et deux femmes finlandaises.

Concernant les enfants de djihadistes rapatriés, ils sont au nombre de 18, dont douze enfants rapatriés en Allemagne et 6 rapatriés en Finlande, tous de nationalité appartenant aux pays cités même si certains n’ont pas les papiers justificatifs de nationalité étant donné qu’ils sont né en Syrie, pays en guerre.

Le ministre allemand des Affaires étrangères Heiko Maas a qualifié cette initiative commune d’opération « humanitaire », en indiquant que parmi les enfants rapatriés figuraient des orphelins, dont plusieurs sont malades, ce qui rendait le rapatriement « fortement nécessaire », a-t-il dit, en promettant d’autres actions de ce types « dans les semaines et mois à venir ».

De son côté, le ministre finlandais a justifié la décision de rapatriement qui s’est fait à travers un vol direct affrété pour l’occasion et sans passer par la Turquie par un risque de sécurité « sur le long terme ». Il a estimé à cet égard que « plus les enfants y resteront sans protection ni éducation, plus il sera difficile d’empêcher la radicalisation ».

Les trois femmes Allemandes, ont rejoint la Syrie à partir de 2014. Deux d’entre elles y sont allées pour rejoindre l’Etat Islamique et se marier avec les membres du groupe terroriste tandis que la troisième est partie avec son conjoint qui a été tué sur place, ont affirmé les médias allemands.

Selon le quotidien Bild, près de 70 adultes de nationalité allemande se trouvent encore en Syrie et le nombre d’enfant est plus du double, soit près de 150 enfants allemands. Concernant la Finlande, il s’agit d’une dizaine de femmes et une quinzaine d’enfants.

Coronavirus: La mutation enregistrée au Royaume-Uni "hors de contrôle"