INSAF/UE : Le projet d’autonomisation des mères célibataires donne des résultats concrets

15 Déc 2020 à 16:50 Société
INSAF/UE : Le projet d’autonomisation des mères célibataires donne des résultats concrets

La présidente-fondatrice de l’Institut National de Solidarité avec les Femmes en détresse (Insaf), Meriem Othmani a annoncé que le projet d’autonomisation des mères célibataires, mis en place par l’association Insaf et l’Union européenne, a donné des résultats concrets.

Le dudit projet a également permis de transformer la vie d’un grand nombre de femmes en détresse et d’ouvrir de nouvelles perspectives à leurs enfants.

« Durant cinq années de collaboration, quatre ateliers de formation et d’autonomisation ont été mis en place avec le soutien de l’Union européenne et ont permis de former 680 femmes à la couture professionnelle, à la cuisine et à la coiffure/esthétique, en plus d’ateliers de développement personnel, avec un taux d’insertion dans le monde du travail de 72 pc (480 mamans ont désormais un emploi fixe) », a souligné Othmani lors d’une visioconférence dédiée à la présentation du bilan du partenariat Insaf/UE en faveur des femmes célibataires.

Selon la présidente-fondatrice de INSAF, l’association à pu, pendant le confinement, et grâce aux donateurs d’envoyer dans les villages enclavés du monde rural plus de 6.000 colis de 25 kg de divers produits alimentaires, ajoutant que des colis ont été également envoyés à 9.500 migrants à Casablanca, Rabat et Mohammedia.

De même, l’association a pu soutenir plus de 500 mères célibataires dans cette période de pandémie, avec l’aide de l’UE qui a remis une somme de de 600 dirhams à des centaines de mères célibataires pour régler leur loyer et a aussi augmenté la dotation de lait afin de continuer à remettre aux mamans externes du lait pour leurs bébés.

« Non seulement les responsables de l’Union Européenne en charge de ce dossier se sont engagés financièrement à nos côtés, mais ils ont sollicité également leur réseau comme l’Organisation Internationale de la Migration, qui nous a remis des fonds importants pour que nous puissions distribuer plus de 7.000 repas chauds et froids aux migrants subsahariens sans domicile fixe de Casablanca », ajoute-t-elle.

Le Chef de la section Gouvernance de l’UE au Maroc, Séverin Strohal, a indiqué que « l’année 2020 qui s’achève fut une année de pandémie, mais aussi une année d’engagement pour la Commission européenne, qui a mis au cœur de ses priorités l’égalité Hommes/femmes ».

Selon lui, « cela se traduit aussi bien au sein de l’Union européenne avec la mise en place d’une stratégie UE 2020-2025 pour une Union pour l’égalité, mais aussi dans sa politique extérieure à travers son plan d’action pour l’égalité des sexes qui a été lancé le 25 novembre 2020, journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes ».

« L’Union européenne et le Maroc ont rappelé dans leur déclaration conjointe de 2019 que l’égalité hommes/femmes était une des composantes prioritaires de leur partenariat. A cet égard, au Maroc, l’Union européenne soutient le programme gouvernemental MOUSSAWAT, mais également la société civile marocaine à travers des appuis directs et du programme Moucharaka Mouwatina », précise la même source.

L’Institut National de Solidarité avec les Femmes en détresse (Insaf) est une association de droit marocain à but non lucratif créée en 1999 et reconnue d’utilité publique en 2002. Elle s’est donnée pour mission de contribuer à l’avènement d’une société qui garantit à chaque femme et à chaque enfant le respect de leur droit dans un environnement digne et responsable.

Stratégie de vaccination nationale anti-covid: Les précisions du ministre