Gal’Rues: Quand l’Art s’invite à la Médina de Rabat en temps de pandémie

06 Déc 2020 à 22:30 Culture
Gal’Rues: Quand l’Art s’invite à la Médina de Rabat en temps de pandémie

La culture est l’un des secteurs les plus impactés de cette pandémie du Covid-19. Depuis le début du confinement au Maroc, les théâtres, salles de spectacles, cinémas et musées ont été fermés. Si ces derniers ont pu rouvrir leurs portes en été et accueillir les amoureux de l’art et de la culture, les autres, eux, n’ont pas eu cette chance. 

Pour l’association d’Art Louane, la pandémie du Coronavirus ne peut arrêter l’effort intellectuel et l’élan créatif. C’est un challenge à relever par l’homme en ce 21ème siècle de tous les risques et dangers et plus particulièrement, en cette période difficile de crise et d’urgence sanitaire liées aux ravages du Covid-19, dit-elle, soulignant qu’elle en a été bien consciente depuis mars dernier, point de départ du drame.

Pour ce faire, les universitaires-chercheurs et concepteurs de d’Art Louane ont tablé sur l’approche digitale, les divers canaux de médiation et de dialogue à distance, pour proposer au très large public de Rabat, en format numérique, tous les supports expressifs de l’ère contemporaine dont les arts plastiques représentés par l’opération Gal’Rues (expo en espace ouvert à Derb Moulay Abdellah-Rabat Médina), la photographie, l’art du Graffti, la calligraphie arabe et islamique, les performances artistiques et les Installations.

Cette démarche, « tout à la fois formatrice et ludique (sous le créneau de la découverte et du partage d’expériences et recherches innovantes)« , permet selon d’Art Louane, une programmation d’activités proactives en divers espaces et lieux patrimoniaux ouverts de la capitale du Royaume et ce, du 4 au 12 décembre 2020.

Ainsi, la série d’événements préparés et encadrés par des créateurs, intervenants culturels, formateurs-pédagogues, plasticiens, graffistes et designers nationaux de renom, se décline durant plusieurs jours.

« C’est une chaine de rencontres et d’actions innovantes aux objectifs communicationnels, éducatifs et de sensibilisation clairement affirmés : saisir l’opportunité qu’offrent les moyens didactiques et les applications pratiques des technologies de l’information numérique et du multimédias, pour mettre la culture et les Arts à la portée de la population, tous âges et centres d’intérêt confondus« , explique l’association.

Il va de soi, ajoute-t-elle, que ce programme multidimensionnel (où la culture est le socle et le ferment vital de l’existence humaine) vise avant tout, à donner à voir à tout un chacun notamment des œuvres inédites et des réalisations visuelles originales. « Des travaux et conceptions parlant à nos sens, suscitant nos vives émotions, touchant notre sensibilité et inspirant notre intelligence« , estiment les initiateurs de cet événement.

Pour souligner que « pour tout dire, tout ce qui relève de l’esthétique artistique et nous rapproche le plus, de la beauté et de l’harmonie. Une manière saine et vivifiante apportant un plein d’énergie positive, de bonheur et de jubilation au cœur et à l’esprit« .

Il convient de rappeler que l’association d’Art Louane, a pour vocation de sensibiliser la société civile à l’importance des arts, à encadrer et encourager les jeunes et nouveaux talents, à créer un espace pour accueillir les artistes locaux, nationaux et internationaux, à organiser des expositions, des rencontres, des ateliers d’artistes, à démocratiser l’accès à l’art contemporain des publics dits défavorisés, marginalisés. Elle a créé à Rabat, en plein coeur de la Médina, une résidence d’artistes où les talents produisent et exposent.

Algemeiner : André Azoulay parmi les 100 personnalités influentes dans la vie juive