Une Marocaine lâchement agressée par des nervis du Polisario à Paris lors d’une manifestation pacifique

Une Marocaine lâchement agressée par des nervis du Polisario à Paris lors d’une manifestation pacifique

Les séparatistes du «Polisario» ont recours à des gangs pour intimider la communauté marocaine à l’étranger, qui pacifiquement çà et là dans le monde manifeste son patriotisme et son attachement à la mère-patrie et au Sahara marocain. Lors d’un sit-in organisé par des membres de la communauté marocaine résidant en France, samedi, place de la République à Paris, des caméras ont documenté que des femmes marocaines avaient été victimes d’un assaut lâche brutal par un groupe de séparatistes. Les images virales font état de certains d’entre eux, portant des bâtons qui s’attaquent à une concitoyenne.

Samira Boulnouar, pour lui arracher le drapeau marocain qu’elle brandissait pacifiquement et ce devant se enfants. Cette dernière a déclaré qu’un groupe de séparatistes, hommes et femmes, l’avait attaquée pendant la manifestation, pour lui prendre le drapeau marocain qui était en sa possession. En vain car aussitôt d’autres Marocains, se sont joints à elle pour la défendre de cette agression vile et lâche. Les internautes ont condamné l’attaque des séparatistes contre une femme marocaine sous les yeux de ses enfants, la qualifiant d’ »acte barbare lâche », appelant les membres de la communauté marocaine à l’étranger à se rallier dans cette circonstance que traverse la cause nationale.

Les militants marocains ont appelé les partis politiques et associations marocaines opérant à l’étranger à encadrer les membres de la communauté marocaine afin de faire face aux manifestations séparatistes qui font de la propagande avec de fausses informations sur le Sahara marocain. La communauté marocaine en France l’a du reste dénoncée et a accusé le «Polisario» de semer intentionnellement la confusion dans l’opinion publique française sur les développements du dossier du Sahara après la libération du passage de Guerguerat. Nos compatriotes ont mis l’accent sur la justice de la cause nationale et l’adhésion à la paix afin de régler le conflit régional fabriqué par l’Algérie.

L’écrivain et journaliste Soufiane Samarrai a déclaré que les gangs du Polisario « portaient l’uniforme des terroristes des Gardiens de la révolution iraniens lors de leur attaque contre les manifestations de la communauté marocaine à Paris contre l’ingérence de ce gang dans le Sahara marocain ». Le journaliste irakien a ajouté, dans un article sur son compte sur le site de réseautage social «Twitter», que « l’Iran, l’Algérie et les gouvernements de gauche européens sympathisent ou soutiennent cette organisation terroriste de gauche qui est affiche son statut islamiste ». Après l’échec de la carte des « séparatistes internes », le «Polisario» a recours à ses nervis à l’étranger, dont des Algériens, pour faire pression sur la communauté internationale et les Nations Unies, dans une démarche visant à extraire une position de soutien après plus de 40 pays solidaires du Royaume du Maroc pour la défense de sa sécurité et de son intégrité territoriale.

Le Conseil de la communauté marocaine résidant à l’étranger a annoncé qu’il lancerait, d’ici demain, lundi, dans la capitale, Rabat, un projet visant à donner une qualification aux Marocains du monde afin d’argumenter la question du Sahara marocain. Un communiqué au Conseil a précisé que ce projet, issu de la volonté de nos concitoyens à l’étranger affirme la nécessité d’intensifier les efforts, afin de mettre en réseau l’expertise et de mobiliser et valoriser les ressources scientifiques, humaines et matérielles, en ciblant les étudiants et professeurs marocains à l’étranger, les associations communautaires, les militants de la société civile et les militants des sites sociaux, à travers une formation dans le but du développer une capacité de plaidoyer idoine.

Les Marocains du Luxembourg apportent leur soutien à l'intervention du Maroc à Guerguarat