Revue de presse quotidienne de ce vendredi 27 novembre 2020

27 Nov 2020 à 09:14 Presse
Revue de presse quotidienne de ce vendredi 27 novembre 2020

Ci-après les principaux titres développés par la presse nationale de ce vendredi 27 novembre 2020

Le Matin : 

• Maroc-Mauritanie: ferme volonté de renforcer la coopération dans le domaine de la sûreté et de sécurité nucléaires et radiologiques . Le directeur général de l’Agence marocaine de sûreté et de sécurité nucléaires et radiologiques (AMSSNuR), Khammar Mrabit, a réitéré l’engagement de l’agence dans le renforcement de la coopération au niveau régional. A l’occasion de la récente visite du nouveau Président de l’Autorité Nationale de Radioprotection, de Sûreté et de Sécurité Nucléaire de la République Islamique de Mauritanie (ARSN), Ishagh Mohamed Moussa, le Directeur Général d’AMSSNuR a réitéré l’engagement de l’agence dans le renforcement de la coopération au niveau régional et a confirmé sa pertinence dans le raffermissement de cette coopération en matière de formation, de partage des connaissances et d’expériences dans les domaines de la sûreté et de la sécurité nucléaires et radiologiques, a indiqué l’AMSSNuR dans un communiqué. Cette rencontre intervient dans le cadre de la vision clairvoyante du le Roi Mohammed VI en faveur de la coopération Sud-Sud, du co-développement et de l’intégration du continent africain, souligne la même source.

• El Guerguarat : Plusieurs eurodéputés et d’éminentes personnalités politiques européennes appellent au soutien du Maroc . Plusieurs eurodéputés et d’éminentes personnalités politiques européennes ont lancé un appel au Haut Représentant, Joseph Borell, pour soutenir le Maroc dans ses efforts afin de garantir le libre passage des biens et des personnes dans la zone démilitarisée d’El Guerguarat. « Des parlementaires européens appartenant au Parti populaire européen, aux Socialistes et Démocrates, à Renew Europe, ainsi que plusieurs personnalités politiques ont appelé le Haut Représentant aux Affaires étrangères, Josep Borell, à soutenir la relance des pourparlers de paix sur la question du Sahara sous l’égide de ONU », rapporte le portail d’information EU Political Report, basé à Bruxelles. L’auteur de l’article, Gary Cartwright, a relevé que ces députés « ont exprimé leurs inquiétudes face à la montée des tensions après la violation de la zone démilitarisée par les milices armées du Polisario ».

L’Economiste :

• Ecoles/Universités: L’évaluation démarre . Des dysfonctionnements, l’enseignement supérieur en compte beaucoup. Dans ses rapports, la Cour des comptes en a déjà relevé en passant au crible la gestion universitaire. Néanmoins, jusqu’à présent, il n’existe pas d’état des lieux global permettant de livrer une photographie complète du secteur. Et c’est justement ce que l’Agence nationale d’évaluation et d’assurance qualité de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique (Aneaq) s’apprête à réaliser. Une radioscopie de tous les établissements de l’enseignement supérieur, publics et privés, sur une durée de cinq ans. Une première au Maroc. L’Agence, qui s’est contentée de l’évaluation des filières de formation depuis son activation en 2017, s’attaque enfin aux établissements. Une première série d’évaluations a donc été lancée en juin 2020, avec 12 écoles et facultés, soit une structure par université publique. Ce sont les universités elles-mêmes qui ont proposé les établissements à évaluer. • Le coût social des violences aux femmes . Les violences faites aux femmes ont un coût social. En plus des dégâts psychologiques sur les victimes et les enfants, elles ont un impact direct sur l’activité socio-professionnelle: absentéisme, baisse du rendement et de la productivité, pertes de revenus… Le Haut-Commissariat au plan a procédé à l’analyse du coût social de ce phénomène auprès des filles et femmes âgées de 15 à 74 ans ayant déclaré avoir eu des expériences de violence physique et/ou sexuelle au cours des 12 derniers mois. Les résultats de l’étude montrent l’ampleur des dégâts. Dans le cadre conjugal, 25% parmi les victimes de la violence physique et 10% parmi les victimes de violence sexuelle ont souffert de blessures et/ou de problèmes psychologiques. Les troubles d’ordre psychologique sont révélés par plus de 6% des victimes de violence physique et 79% des personnes ayant subi des violences sexuelles. La nervosité, la frustration, l’anxiété, les troubles du sommeil et une sensation de fatigue permanente constituent les conséquences psychologiques les plus courantes.

Aujourd’hui le Maroc :

• Covid-19: La Russie promeut « Sputnik » au Maroc . Après la Chine, le Maroc approche la Russie. Le vaccin russe contre la Covid-19, Sputnik-V, sera également proposé sur le marché national. Dans ce sens, une réunion vient d’avoir lieu entre le ministre de la santé et des responsables russes en présence de l’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la Fédération de Russie au Royaume du Maroc, Valérian Vladimirovitch Shuvaev. L’annonce de la réunion a d’ailleurs été faite par l’ambassade russe. Dans le détail, une réunion a eu lieu à distance, mercredi 25 novembre, entre les hauts responsables des ministères de la santé de la Russie et du Maroc sur la promotion du vaccin russe Sputnik-V contre la Covid-19. Le ministre avait quelques heures auparavant abordé la question dans un entretien avec un média russe. « Pour le vaccin russe Sputnik-V, j’ai personnellement reçu récemment un représentant marocain. Maintenant, je compte discuter avec le ministre de la santé russe la semaine prochaine pour essayer de débattre de la question du vaccin à vecteur viral non réplicatif (Adénovirus) Sputnik-V, du centre de recherches russe Gamaleya », avait-il affirmé. Il s’agit du troisième type de vaccin que le Maroc compte acheter après le vaccin chinois de Sinopharm et celui produit par AstraZeneca.

• Clémentine : Les exportations en hausse de 60% . Les produits agricoles affichent une bonne performance à l’export. Les perspectives sont prometteuses à ce niveau et ce, en dépit du contexte international difficile. L’ensemble des filières atteignent des niveaux satisfaisants à l’heure actuelle. Citons en exemple les exportations de clémentines. Elles se sont améliorées de 60% comparé à la campagne précédente atteignant sur la période allant du 1er septembre au 22 novembre un volume de 106.600 tonnes. « Cette tendance positive a concerné l’ensemble des marchés d’exportation. La campagne actuelle est marquée par une situation commerciale favorable sur les marchés internationaux pour les clémentines en particulier, et pour les agrumes de manière générale », a expliqué le ministère de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts dans un récent communiqué. Les produits maraîchers ont également affiché une tendance positive à l’export. Le volume expédié vers le marché international au 22 novembre s’est apprécié de 15% arrivant à 214.500 tonnes.

L’Opinion :

• Coronavirus: Les syndicats mettent la gratuité au centre de la stratégie nationale de vaccination . Plusieurs syndicats ont contacté le chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani, pour élargir le cercle des bénéficiaires de la gratuité des vaccins. Jusqu’à présent, le gouvernement n’a pas rencontré les centrales syndicales à ce sujet. Ceci dit, si El Otmani n’a toujours pas répondu aux interrogations des syndicats, le ministre de la Santé l’a fait. Dans une interview accordée à l’agence de presse russe Sputnik, Khalid Aït Taleb a noté que la vaccination sera supportée « dans sa majorité par l’État ». « Elle sera gratuite pour les personnes démunies et à risque, et remboursable pour le reste des citoyens par les organismes gestionnaires », précise Ait Taleb.

• Le pommier, une filière qui contribue à une dynamique économique importante à Drâa-Tafilalet . Troisième espèce fruitière cultivée dans la région de Drâa-Tafilalet après le palmier dattier et l’olivier, le pommier est une filière qui contribue à une dynamique économique importante au niveau régional grâce surtout au chiffre d’affaire qu’elle génère et aux journées de travail créées chaque année. Cette culture a connu une large extension au niveau des zones de montagne de la région grâce aux conditions climatiques favorables (froid hivernal), aux disponibilités en terres et en eaux d’irrigation, aux subventions accordées par l’Etat à l’investissement dans cette filière et aux efforts déployés dans le cadre du pilier II du Plan Maroc vert (PMV). Ces efforts ont favorisé une progression de la superficie occupée par le pommier à Drâa-Tafilalet de 8.645 Ha en 2008 à 17.501 Ha en 2020, selon des données de la Direction provinciale de l’Agriculture à Midelt, province où 90% de la production en pommes est localisée au niveau régional.

Al Bayane :

• ONU: Le Maroc informe le Conseil de sécurité des derniers développements à El Guerguarat . L’ambassadeur, Représentant permanent du Maroc à l’ONU, Omar Hilale, a informé les membres du Conseil de sécurité des derniers développements dans la région d’El Guerguarat au Sahara marocain, notamment l’intervention salutaire et couronnée de succès menée par les Forces Armées Royales (FAR) au niveau de ce passage frontalier. Cette opération a permis de mettre fin au blocage causé par les milices du « polisario » et de rétablir la circulation civile et commerciale au niveau de cet axe routier reliant le Maroc et la Mauritanie, a précisé M. Hilale dans deux lettres adressées à l’instance exécutive des Nations-Unies depuis le 13 novembre, et qui seront publiées en tant que documents officiels du Conseil de sécurité et consignées dans les annales de cet organe. M. Hilale a souligné, dans ces lettres, que l’action menée par les FAR, visant à mettre un terme définitif aux violations inadmissibles par le « polisario », du cessez-le-feu, des Accords militaires et des résolutions du Conseil de sécurité, à El Guerguarat, s’est déroulée de manière pacifique, sans aucune menace ou atteinte à la vie et à la sécurité des civils, précisant que cette action a eu lieu en présence de la MINURSO, qui l’a observée entièrement.

• Le Maroc appelle à l’UA au respect de la légalité . Le Maroc a appelé, mercredi à Addis-Abeba, au respect de la légalité et l’impératif de créer les conditions propices au développement dans le continent africain. L’Ambassadeur Représentant Permanent du Royaume auprès de l’Union Africaine et de la CEA-ONU, Mohamed Arrouchi, qui intervenait lors de la 2ème réunion du Comité des Représentants Permanents de l’UA, préparatoire au 14ème Sommet extraordinaire de l’Union sur la thématique « faire taire les armes », qui aura lieu les 5 et 6 décembre par visioconférence, a souligné l’impératif du respect de la légalité et des décisions des Chefs d’Etat qui constituent le référentiel de l’action africaine commune. M. Arrouchi, qui s’exprimait lors de cette réunion par visioconférence, a relevé la nécessité de contrecarrer et de mettre fin aux manœuvres et visées politiques mal intentionnées qui entravent le bon fonctionnement de l’institution, au moment où les aspirations du citoyen africain en matière de paix, de sécurité et de développement, revêtent un caractère d’urgence, notant qu’il est temps de se pencher et d’explorer les voies et moyens à même d’activer les conditions propices pour le développement du continent.

Maroc le Jour :

• La RAM renforce ses vols internationaux au départ et vers Tanger . Royal Air Maroc (RAM) lancera, à partir du 11 décembre prochain, quatre nouvelles routes aériennes reliant la ville de Tanger à quatre métropoles européennes, à savoir Madrid, Bruxelles, Barcelone et Malaga, a annoncé jeudi la compagnie aérienne nationale. « Fidèle à ses engagements de premier transporteur aérien national et consciente de sa mission en tant qu’acteur majeur dans la promotion du tourisme marocain et dans le renforcement des liens des Marocains résidant à l’étranger avec leur mère patrie, la RAM renforce son programme de vols internationaux au départ et vers Tanger », a indiqué la compagnie dans un communiqué. S’agissant du programme des vols réservé à ces nouvelles lignes, la même source a précisé que la liaison Tanger- Malaga se fera à cinq fréquences par semaine (lundi, jeudi, vendredi, samedi et dimanche), tandis que quatre fréquences par semaine concerneront les liaisons Tanger-Madrid (lundi, mardi, samedi et dimanche), Tanger-Barcelone (mardi, mercredi, jeudi et samedi) et Tanger-Bruxelles (mardi, jeudi, vendredi et dimanche).

• Bientôt des vaccins de tous types « made in Morocco » . Le Maroc ambitionne d’atteindre une autosuffisance dans la production de tous types de vaccins et d’assurer l’approvisionnement de l’Afrique subsaharienne et du Maghreb, a souligné le ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb. Dans un entretien accordé à l’agence de presse russe Sputnik, M. Ait Taleb a affirmé que le Maroc ambitionne de devenir un producteur de vaccins en tous genres avec une plateforme de production vaccinale de haute technologie dans la ville technologique Mohammed VI de Tanger. Cette usine va permettre de développer des vaccins « made in Morocco » et d’assurer l’autosuffisance du pays tout en approvisionnant le continent africain et les pays maghrébins voisins, a dit le ministre.

Revue de presse quotidienne de ce jeudi 26 novembre 2020