Recrutement des cadres éducatifs des AREF: Plus de 28.000 candidats pour 1.810 postes à RSK

26 Nov 2020 à 22:32 Education
Recrutement des cadres éducatifs des AREF: Plus de 28.000 candidats pour 1.810 postes à RSK

L’académie régionale de l’éducation et de la formation (AREF) de la région Rabat-Salé-Kénitra a lancé la 6ème édition du concours de recrutement de ses cadres, qui s’est tenue hier, mercredi 26 novembre.

La nouveauté de cette année, est que le ministère de l’éducation nationale a ouvert le recrutement pour des nouvelles spécialités qui connaissent une pénurie au niveau des établissements scolaires publics. Il s’agit des cadres éducatifs, sociaux, et psychologiques.

« Le but de ce concours, qui a été réalisé en une seule journée, et de remédier à la pénurie des cadres dans ses domaines, suite à la vague de retraite observée ses dernière années parmi les cadres administratifs au sein des établissements scolaires. Ce concours permettra ainsi de chercher les meilleurs profils qui seront utiles pour le secteur de l’enseignement, que ce soit pour les cadres d’enseignement ou les cadres administratifs », explique dans une déclaration à Hespress Fr, Mohamed Aderdour, directeur de l’AREF de Rabat-Salé-Kénitra.

Photo : Souhail Rmidi

Selon notre interlocuteur, le concours de recrutement auprès des académies a connu une importante participation cette année. Ainsi, quelque 28.000 candidats se sont inscrits au concours réparti sur une centaine de centres d’examen au niveau de la région dans le but de rapprocher les lieux d’examen des lieus de résidence des candidats en ces temps de pandémie.

« Le ministère de l’éducation nationale a insisté à ce que le concours soit réalisé en une seule journée, une demi-journée pour chaque spécialité, dans le cadre des mesures prises pour lutter contre la propagation du coronavirus », souligne le responsable.

Dans les détails, ce sont quelque 28.049 candidats qui ont postulé pour le concours de recrutement auprès de l’AREF de Rabat-Salé-Kénitra, précise une source éducative à Hespress Fr, et ce, pour quelque 1.810 postes consacrés par le ministère au niveau de la région de Rabat-Salé-Kénitra, et répartis sur les postes d’enseignement (1.609 postes), et les postes administratifs (201 postes).

Photo : Souhail Rmidi

Au niveau de la région de Rabat-Salé-Kénitra, quelque 10.253 candidats ont postulé pour passer le concours de recrutement au cycle de l’enseignement primaire, dont 42 candidats pour l’enseignement de la langue Amazigh. Sachant que le département de Said Amzazi a consacré quelque 690 postes uniquement pour la région de Rabat, précise notre source.

Pour le cycle du lycée, quelque 10.041 candidats(e) se sont présentés pour le concours réparti sur 11 spécialités, et qui seront recrutés au niveau des sept directions provinciales affiliées à la région. Le recrutement concernera les enseignants de la la langue arabe, la philosophie, la sociologie, l’informatique, le français, l’éducation physique, les sciences de la vie et de la terre, l’anglais, les mathématiques, la physique, la chimie et l’éducation islamique. Toutefois, le ministère a consacré quelque 916 postes seulement dans ses spécialités au niveau de la région de Rabat, précise encore une fois notre source.

La nouveauté de cette année, et comme l’a d’ores et déjà annoncé le directeur de l’AREF de Rabat, c’est le concours de recrutement spécial pour les cadres de soutien administratif, éducatif, et social. Quelque 7.760 candidats se sont inscrits pour passer le concours, précise notre source, répartis sur les postes de cadre de soutien administratif (2.969 candidats), cadre de soutien social (3519 candidats), alors que le ministère de l’éducation nationale a ouvert 201 postes uniquement pour ces trois nouvelles spécialités.

Photo : Souhail Rmidi

« Il s’agit de la première fois où le ministère de l’éducation nationale lance un concours destiné aux cadres administratifs, sociaux et psychologiques des AREF. Cette nouveauté intervient suite à la demande pressente d’avoir des cadres éducatifs au sein des établissements scolaires publics qui connaissent un grand manque à ce niveau. Il y a des écoles qui ne disposent d’aucun cadre éducatif qui puisse interagir avec les élèves et leur consacrer du temps pour les écouter, en dehors de leurs enseignants. Avec le recrutement de ses nouveaux cadres de soutien social, l’élève aura une oreille bienveillante qui pourra l’écouter et l’orienter. On les surnomme aussi des attachés sociaux », conclut notre interlocuteur.

Covid-19/Maroc: Les élèves, étudiants et cadres pédagogiques appelés au respect des mesures préventives