Coronavirus: L’Italie reprend les liaisons aériennes avec les Etats-Unis sans quarantaine

26 Nov 2020 à 18:43 Monde
Coronavirus: L’Italie reprend les liaisons aériennes avec les Etats-Unis sans quarantaine

Malgré la deuxième vague du coronavirus, l’Italie s’est décidée à ouvrir ses frontières pour les vols depuis et vers les Etats-Unis. Deux tests anti-covid devront être faits pour éviter la quarantaine obligatoire.

Premier pays a adopter cette mesure, l’Italie qui fut le pays le plus endeuillé en Europe lors de la première vague du coronavirus, va ouvrir un couloir « covid-free » entre l’Europe et les Etats-Unis pour les passagers dont le test de dépistage du Covid-19 est négatif.

Les personnes munies d’un test négatif au coronavirus n’auront pas non plus l’obligation de quarantaine en arrivant en Italie. Cette mesure qui pour le moment concerné seulement Rome, devrait être généralisée à d’autres villes européennes, comme Munich et Francfort en Allemagne.

Selon un communiqué d’Aeroporti di Roma (ADR), gestionnaire de l’aéroport de Rome Fiumicino, un accord entre les compagnies aériennes italienne Alitalia et américaine Delta Air Lines a été conclu pour des vols spéciaux entre certaines villes nord-américaines et la capitale italienne à partir de décembre.

« Les nouveaux protocoles de voyage, prévus à titre expérimental sur les vols des États-Unis vers Fiumicino (…), seront progressivement proposés aux passagers dès décembre », indique le document.

Et d’ajouter que « la phase expérimentale visera à évaluer l’efficacité et la fonctionnalité du nouveau mode de voyage, dans le but de le rendre plus largement disponible en vue de la saison d’été 2021 ».

Les autorités italiennes avaient relancé les vols internes dans le pays en septembre et avaient visé notamment la capitale Rome et Milan. Cette reprise en phase expérimentale des vols intervient alors que les Etats-Unis sont le pays le plus durement touché par la pandémie du covid-19 tant en termes de nombre de malades qu’en termes de décès.

Les voyageurs en provenance de l’aéroport JFK de New York, de Newark et d’Atlanta aux États-Unis pourront éviter la quarantaine obligatoire en effectuant un test 48 heures avant le départ et un autre à l’atterrissage à Rome qui propose des tests antigéniques rapides pour les passagers à l’arrivée, dont le résultat est connu en 30 minutes.

France/Coronavirus : Castex apporte des précision sur l'assouplissement des restrictions