Revue de presse quotidienne de ce jeudi 26 novembre 2020

26 Nov 2020 à 09:13 Presse
Revue de presse quotidienne de ce jeudi 26 novembre 2020

Ci-après les principaux titres développés par la presse nationale de ce jeudi 26 novembre 2020

Le Matin : 

• Le Roi, Amir Al-Mouminine, se recueille sur la tombe de Feu SM le Roi Hassan II . Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Amir Al-Mouminine, que Dieu L’assiste, accompagné de SAR le Prince Moulay Rachid, S’est recueilli, mercredi 09 Rabii II 1442 de l’Hégire, correspondant au 25 novembre 2020, sur la tombe de Feu SM le Roi Hassan II et ce, à l’occasion du 22ème anniversaire de la disparition du regretté Souverain, que Dieu l’entoure de Son infinie miséricorde. Dans le cadre du respect par SM le Roi, que Dieu Le Glorifie, des mesures préventives prises pour lutter contre la propagation de la pandémie du Coronavirus, le Souverain a bien voulu commémorer cet anniversaire dans un cadre privé. Puisse Dieu préserver Sa Majesté le Roi, perpétuer sur Lui les bienfaits de la santé et Lui accorder longue vie. Puisse-t-Il combler le Souverain en la personne de Son Altesse Royale le Prince Héritier Moulay El Hassan, de Son Altesse Royale le Prince Moulay Rachid et de tous les membres de l’illustre Famille Royale. Dieu L’Audient, exauce les vœux de ceux qui L’implorent.

• Un diplomate qatari réitère le soutien de son pays à l’opération de sécurisation d’El Guerguarat. Le chargé d’affaires par intérim à l’ambassade de l’Etat du Qatar à Rabat, Khalid Bin Mohammed Al-Dosari, a réitéré le soutien de son pays à l’intégrité territoriale du Royaume ainsi qu’à l’opération pacifique menée par les Forces Armées Royales (FAR), pour ouvrir et sécuriser la zone tampon d’El Guerguarat. Au cours d’un rencontre avec le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki, le chargé d’affaires a rappelé l’entretien téléphonique qui a eu lieu à ce sujet la semaine dernière entre l’Émir de l’État du Qatar, Son Altesse Cheikh Tamim Bin Hamad Al-Thani, et SM le Roi Mohammed VI. Cité dans un communiqué de la Chambre des représentants, le diplomate a fait part de la volonté du Conseil de la Choura qatari de consolider la coopération avec la Chambre des représentants marocaine, et de renforcer l’échange d’expériences et d’expertises entre les deux institutions législatives, se félicitant à cet égard de l’expérience parlementaire du Royaume.

L’Economiste :

• Habitat : Les signes avant-curseurs de reprise sont déjà là . De nombreux indicateurs macro-économiques viennent prouver que le secteur de l’habitat s’est déjà inscrit dans un processus de relance. La production du ciment a retrouvé sa dynamique d’antan, les chantiers de construction ont repris sur fond de regain de confiance auprès du marché, les transactions sont en hausse de 30%… De plus, le nombre de prêts garantis Fogarim et Fogaloge sont au-dessus des indicateurs enregistrés en 2019. Ces crédits ont enregistré une augmentation de 30% entre les mois d’août et septembre derniers. Les crédits immobiliers ont totalisé 279,2 milliards de DH à fin septembre, soit une augmentation de 1,64%. Mieux encore, les sociétés immobilières cotées sont toutes réservées à la hausse. »Ce sont là autant d’indicateurs favorables qui viennent confirmer la résilience d’un secteur qui réagit plus rapidement que d’autres », confirme Nouzha Bouchareb, ministre de l’Aménagement du territoire, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville, qui était l’invitée du club l’Economiste.

• Premier bilan d’Intelaka. Le programme Intelaka a été lancé en février dernier . Malgré les limites imposées aux activités économiques par la pandémie, son exécution s’est poursuivie à un rythme plus lent que celui initialement prévu. Au 15 novembre, le total des crédits accordés a atteint 1,9 milliard de DH pour 9.443 bénéficiaires. 60% ont obtenu des financements avec des montants inférieurs à 100.000 DH, 26% entre 100.000 et 300.000 DH, 6% entre 300.000 et 500.000 DH et 8% au-delà des 500.000 DH. Les crédits octroyés ont bénéficié aux entrepreneurs individuels à hauteur de 47% et aux TPE pour 53%. Ils ont investi les secteurs de commerce pour 25%, l’agriculture (14%), l’industrie (13%), les services (13%) et le tourisme (10%). Cela a abouti à la création de 1.689 entreprises et de 28.004 postes d’emplois projetés.

Aujourd’hui le Maroc :

• Liquidation des retraites: les Conseillers maintiennent le suspens . Très attendue, la liquidation des retraites n’est pas pour demain à la deuxième Chambre. Après le report et des semaines d’attente, le bureau de la Chambre des conseillers vient de prendre une décision. Au cours de sa dernière réunion, le bureau a décidé de renvoyer le traitement du sujet après l’adoption du projet de loi de Finances (PLF 2021), soit au moins la deuxième moitié du mois de décembre. Si les conseillers parlementaires sont aujourd’hui très pris par l’examen de la première puis la deuxième partie du PLF 2021 en perspective de son adoption intégrale dans les délais légaux, il n’existe pas encore une position claire et tranchée de la part de l’ensemble des composantes de la deuxième chambre parlementaire.

• La pauvreté des enfants aggravée par la crise sanitaire . Une étude sur la modélisation de l’impact de la Covid sur la pauvreté des enfants, menée par l’ONDH avec l’Unicef, Partnership for Economic Policy, et Oxford Policy Management a évalué l’impact de la Covid-19 sur la pauvreté et la vulnérabilité au Maroc en mettant le focus sur les enfants vivant dans les ménages pauvres. Les résultats montrent clairement que la crise a induit une augmentation assez importante de la pauvreté avec des effets plus marqués en milieu urbain qu’en milieu rural. La Covid-19 a plus fortement impacté les ménages urbains. Cette situation s’explique par l’arrêt des activités économiques et la perte partielle voire totale de revenu pour certains ménages. Ce sont surtout les enfants de moins de 5 ans, ainsi que les jeunes adultes (plus de 18 ans) qui sont les plus touchés. Les taux d’incidence de vulnérabilité augmentant de plus de 250% pour ces groupes.

Maroc le Jour :

• Accord de pêche Maroc-UE: une première année positive . Le bilan de la première année du nouvel accord de pêche entre le Maroc et l’Union européenne (UE) a été, mercredi, au centre d’un entretien par visioconférence entre le ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, Aziz Akhannouch et le Commissaire européen à l’Environnement, aux Océans et à la Pêche, Virginijus Sinkevičius. A cette occasion, M. Akhannouch s’est félicité du bilan positif de la première année du nouvel accord de pêche UE-Maroc, en dépit des contraintes de taille imposées par le contexte de la crise sanitaire liée à la Covid-19. Il a rappelé, dans ce sens, que cet accord a permis aux deux parties de consolider leur coopération dans le secteur halieutique et ce, dans la continuité d’une coopération solide qui dure depuis 32 ans.

• Appel à la suppression des articles de loi permettant le mariage des mineurs . Le Collectif Dounia pour l’interdiction du mariage des fillettes a recommandé, mercredi à Rabat, la suppression des articles 20, 21 et 22 du Code de la famille, permettant au juge compétent d’autoriser le mariage avant l’âge légal fixé à 18 ans. Dans un mémorandum revendicatif, ce collectif de dix associations a souligné « la nécessité d’adopter une politique ou stratégie nationale globale pour éliminer le mariage des mineures au Maroc, qui englobe tous les secteurs concernés et faire de l’âge de 18 ans un acquis irréversible, avec la suppression des articles 20, 21 et 22 du Code de la famille qui permettent au juge de la famille en charge du mariage d’autoriser le mariage du garçon et de la fille qui n’ont pas l’âge légal fixé à 18 années grégoriennes révolues conformément à l’article 19 de la même loi ».

L’Opinion :

• Aides-soignants: Pénurie de « petites mains » aux petits soins . La Journée internationale des aides-soignants est célébrée le 26 novembre de chaque année depuis 2010. Si le travail de ces membres du personnel médical est parfois méconnu et souvent peu valorisé, les tâches qu’ils effectuent au quotidien sont intimement liées au confort des patients et à leur bien-être. Présents dans les établissements privés, les aides-soignants sont en revanche devenus très rares dans les hôpitaux publics du Royaume. Cette situation a entraîné une diminution de la qualité des soins d’accompagnement des malades et une charge supplémentaire sur les familles et les infirmiers qui se retrouvent obligés d’assurer un travail qui est pourtant la spécialité exclusive des aides soignants.

• République d’Haïti décide d’ouvrir un Consulat Général à Dakhla . La République d’Haïti a décidé d’ouvrir un Consulat Général à Dakhla, indique mardi le ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger. Dans une lettre adressée à son homologue marocain, le Ministre des Affaires étrangères de la République d’Haïti a exprimé la volonté de son pays de « procéder à l’ouverture d’un Consulat Général qui se tiendra à Dakhla, au Sud du Royaume du Maroc », indique le ministère dans un communiqué. Ce pays des Caraïbes sera, ainsi, le premier pays non-arabe et non-africain à ouvrir un Consulat au Sahara marocain.

Al Bayane :

• Observatoire national de la criminalité: L’annonce officielle dépend de l’approbation du décret de création . Le ministre de la Justice, Mohamed Ben Abdelkader a indiqué, mardi à Rabat, que l’Observatoire national de la criminalité est prêt avec ses cadres et ses mécanismes de fonctionnement, mais l’annonce officielle le concernant ne sera faite qu’après approbation finale du décret de création. « Le décret a été finalisé et il est en attente de sa présentation au gouvernement », a fait savoir M. Ben Abdelkader, en réponse à une question autour de « la création de l’Observatoire de la criminalité ». Il a également relevé que cette structure se veut un mécanisme national important, non seulement en matière de lutte contre le crime, mais aussi pour poser les jalons de la politique pénale au Maroc, notant que cet Observatoire fait suite à la recommandation 92 du dialogue national pour la réforme du système judiciaire.

• El Guerguarat : les Marocains du Danemark à bras le corps pour la patrie . Plusieurs ressortissants marocains établis au Danemark ont réitéré, mardi à Copenhague, leur mobilisation pour la défense des intérêts suprêmes de la Mère-patrie et apporté leur soutien inconditionnel à l’action du Royaume pour rétablir l’ordre et la sécurité dans la zone tampon d’El Guerguarat. Réunis le temps d’une manifestation devant le siège du ministère danois des Affaires étrangères, des hommes et des femmes, jeunes et moins jeunes, dont certains drapés dans leurs habits traditionnels sahraouis, ont bravé le froid d’une soirée glaciale pour dire haut et fort leur attachement à l’intégrité territoriale du Royaume et leur soutien à l’intervention des Forces armées royales pour nettoyer le passage d’El Guerguarat des milices du « polisario ». Cette manifestation, initiée par l’Association Al Bayt Al Maghribi Assahrawi et le Conseil consultatif maroco-danois, a été l’occasion de mettre à nu une nouvelle fois les thèses fallacieuses des séparatistes et de leurs mentors qui, échaudés par le fiasco il y a une semaine de leur manifestation devant l’ambassade du Maroc à Copenhague, s’agitent fébrilement pour apporter de l’eau au moulin d’une « affaire perdue ».

Revue de presse quotidienne de ce mercredi 25 novembre 2020