Climat: Donald Trump refuse d’envoyer des milliers de dollars aux pollueurs

22 Nov 2020 à 21:22 Monde
Climat: Donald Trump refuse d’envoyer des milliers de dollars aux pollueurs

Le président américain Donald Trump a réitéré sa décision « juste » de retirer les Etats-Unis de l’accord de Paris sur le climat, au moment où Joe Biden a promis de retourner dans l’accord lors de son entrée en fonctions.

Lors du sommet virtuel du G20, le chef d’Etat américain a défendu sa position en jugeant que cet accord était « partial ».

« J’ai retiré les Etats-Unis de l’accord injuste et partial de Paris sur le climat, un accord très injuste pour les Etats-Unis », a-t-il déclaré dans une vidéo diffusée à l’occasion du G20 organisé par l’Arabie Saoudite.

« L’accord de Paris n’a pas été conçu pour sauver l’environnement. Il a été conçu pour tuer l’économie américaine », a-t-il estimé au moment où il a encouragé l’industrie des combustibles fossiles durant son mandat.

« Je refuse de céder des millions d’emplois américains et d’envoyer des milliards de dollars américains aux pires pollueurs et aux délinquants environnementaux du monde », a attaqué le locataire de la Maison Blanche faisant référence à la Chine avec qui il a engagé une guerre commerciale.

Les Etats-Unis qui avaient signé l’accord sur le climat en 2015 l’ont ensuite quitté début novembre. Cet accord avait été signé par 195 pays et son but était de stabiliser la hausse des température à 1,5 au lieu des 2 degrés.

De son côté, Joe Biden qui doit faire officiellement son entrée en fonctions le 20 janvier, a proposé dans son programme de mettre 1.700 milliards de dollars pour amener les Etats-Unis, le deuxième plus grand émetteur de CO2 au monde, à un niveau zéro d’ici 2050.

Le gouvernement britannique confirme une sortie du confinement le 2 décembre