Un jour dans le monde

22 Nov 2020 à 00:41 Monde
Un jour dans le monde

La pandémie du coronavirus a fait au moins 1.385.065 morts dans le monde depuis l’apparition des tous premiers cas porteurs du virus en Chine en décembre 2019.

Le nombre total des cas ayant contracté le virus a atteint les 58.419.690 personnes dans le monde dont 16.622.023 sont considérés comme cas actifs tandis que 40.412.602 sont considérés comme rétablis de la maladie.

Les États-Unis sont le pays le plus endeuillé avec 254.424 morts. Ils sont suivis par le Brésil (168.613 morts), l’Inde (132.726), le Mexique (100.823) et le Royaume-Uni (54.286).

Le sommet du G20 s’est ouvert samedi virtuellement sous la présidence de l’Arabie saoudite. L’un des sujets phares des discussions entre les 20 plus grandes puissances mondiales a été sans conteste la crise du coronavirus et les moyens de faire face à cette pandémie qui menace l’économie mondiale.

A ce titre, plusieurs appels pour distribuer des vaccins partout dans le monde ont été faits, afin que l’accès à ces vaccins ne soient pas destinés qu’aux pays riches.

La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a ainsi exhorté les pays du G20 à aider à combler un manque de 4,5 milliards de dollars dans le fonds de l’OMS pour notamment distribuer des vaccins.

Samedi soir, le gouvernement portugais a décidé de « renforcer » les restrictions contre la propagation du coronavirus. Plusieurs mesures ont été mises en place notamment la fermeture des écoles et les administrations publiques dès lundi 30 novembre jusqu’au 7 décembre, à la veille de jours fériés, a annoncé le Premier ministre Antonio Costa.

Le Premier ministre a estimé que l’augmentation récentes des contaminations était « extrêmement préoccupante ».

L’Iran a annoncé samedi la fermeture des commerces non-essentiels dans la majorité des villes iraniennes et pour une durée allant jusqu’à deux semaines. Tous les commerces seront fermés dans le pays, à part les grandes surfaces et pharmacies.

« Avec ces nouvelles restrictions, nous voulions seulement dire au peuple que le problème du coronavirus est très sérieux » dans la République islamique, a déclaré le président Hassan Rohani lors d’une réunion du Comité de lutte contre le virus, retransmise à la télévision.

Alors qu’un retour des liaisons aériennes entre Singapour et Hong Kong devait débuter dimanche, cette mesure a été annulée. Ces liaisons auraient permis à quelques 200 personnes de pouvoir voyager entre les deux territoires tous les jours.

Malgré des mesures très strictes sans pour autant imposer de quarantaine, les autorités ont jugé qu’il n’était pas opportun de reprendre les vols en raison de la hausse des cas porteurs du coronavirus.

Selon une étude de l’université britannique d’Oxford et des hôpitaux universitaires d’Oxford présentée vendredi, les personnes ayant contracté le covid-19 seraient très peu susceptibles de contracter de nouveau la maladie les six mois suivants.

Ces affirmations s’appuient sur une étude menée entre avril et novembre 2020 auprès de 12.180 soignants employés dans les hôpitaux universitaires d’Oxford. Mais dans la réalité plusieurs personnes dans le monde ont témoigné avoir été touché une deuxième et parfois même une troisième fois par le coronavirus.

La Turquie a annoncé vendredi avoir enregistré 141 morts liées au coronavirus en 24 heures, un record dans ce pays, peu avant l’entrée en vigueur de restrictions destinées à endiguer la propagation de l’épidémie.

Au total, ce sont 12.084 personnes qui ont perdu la vie à cause du coronavirus dans le pays, a annoncé le ministère turc de la Santé. Le pays compte également 435.000 cas porteurs du virus depuis le début de la pandémie.

Le Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki a formellement déconseillé samedi aux Polonais de voyager pendant la période de Noël et a annoncé que la plupart des restrictions anticoronavirus seraient maintenues.

Le frère de la princesse Diana désapprouve l'enquête sur l'entretien de sa soeur avec la BBC