Lions de l’Atlas : Zakaria Aboukhlal victime de menaces virulentes pour son choix du Maroc

20 Nov 2020 à 16:55 Sport
Lions de l’Atlas : Zakaria Aboukhlal victime de menaces virulentes pour son choix du Maroc

Tiraillé entre la sélection libyenne, marocaine et néerlandais, Zakaria Aboukhlal a fait le choix du coeur, celui du Maroc. Un choix qui lui a coûté de nombreuses menaces sur les réseaux sociaux. 

Né aux Pays-Bas, d’une mère marocaine et d’un père libyen, Zakaria Aboukhlal a fait des débuts fracassants sous le maillot des Lions de l’Atlas après avoir été convoqué par Vahid Halilhodzic pour la double confrontation face à la Centrafrique (4-1, 2-0) pour le compte de la 4e journée des qualifications à la Coupe d’Afrique des Nations.

Pour sa première, le joueur d’AZ Alkmaar a fait forte impression en inscrivant son premier but, le 13 novembre à Casablanca, cinq minutes après son entrée de jeu.

Si l’attaquant âgé de 20 ans n’a pas caché sa joie de faire partie de la troupe de Vahid, il a également confié que la nouvelle a été très mal accueillie par les supporter libyens.

« En Libye, ils sont fous de football. Ça a vraiment frappé fort là-bas. Vous ne pouvez pas l’imaginer, j’ai reçu beaucoup de menaces. À un moment donné, c’était suffisant et j’ai verrouillé mon Instagram, c’est allé trop loin », a-t-il déclaré à Fox Sports.

Cependant, Aboukhlal ne veut retenir que le positif de son passage dans la tanière des Lions et explique qu’il a également reçu de nombreux messages de soutien, notamment de la part de sa famille.

« J’ai pris mon téléphone dans le bus des joueurs. J’ai dû consulter les discussions avec ma famille sur mon téléphone car il y avait des tonnes de messages qui arrivaient. Ils étaient très fiers. Ils ont envoyé des vidéos et des photos de la façon dont ils ont applaudi », confie le jeune talent.

Aboukhlal,  se concentre désormais sur son prochain match avec son club, AZ Alkmaar face au FC Emmen qui est déjà au programme dimanche prochain.

Lions de l'Atlas : la sélection nationale prépare le CHAN à Maâmora, du 20 au 28 novembre