Propagande séparatiste : Le mensonge comme seul (et dernier) recours

20 Nov 2020 à 10:48 Politique
Propagande séparatiste : Le mensonge comme seul (et dernier) recours

« Un mensonge peut faire le tour de la terre le temps que la vérité mette ses chaussures », disait Mark Twain. Mais les milices du polisario ne semblent pas avoir appris la leçon.

Il est vrai aussi qu’ils ne sont plus à un mensonge près, la propagande mensongère étant devenue leur seule arme dans une guerre qu’ils ont perdue il y a bien longtemps, sur les plans aussi bien social, diplomatique que militaire.

Justement, la correction qui leur a été infligée le 13 novembre dernier par les Forces armées royales, dans une intervention chirurgicale, aussi efficace que non-violente, a du mal à passer, à Tindouf comme à Alger.

En mal de tout : crédibilité, légitimité, popularité et surtout arguments, il ne leur reste plus que le mensonge comme seul et dernier recours.

Avec l‘appui du faiseur des décisions relayées par ses marionnettes, comprenez Alger et polisario, la machine de propagande, qui soit dit en passant s’essouffle chaque jour davantage, s’est mise en branle.

A coups de fake news, faites de photos, vidéos, pseudo-dépêches d’agence, dont la fausseté est flagrante et visible à l’œil nu, une vraie déferlante a envahi la toile.

Des vidéos d’anciens conflits, ayant lieu ailleurs, sur un autre continent même, étaient sensées « montrer la cruauté et la violence de l’intervention marocaine à Gueguarat ».

Mais ce que les séparatistes et leurs mentors ont encore une fois oublié, comme ils oublient beaucoup de choses, et qu’heureusement l’histoire retiendra, c’est que l’opération des FAR est documentée, comme le sont leurs pratiques au sein des camps, et la violence à l’égard des femmes et des enfants utilisés comme chair à canon, et outil de mendicité à l’international.

La manigance, pensée et décidée ailleurs, mais qui n’en demeure pas pathétique, vise bien évidemment à induire l’opinion publique en erreur, mais surtout à détourner l’attention des vrais problèmes et des échecs à répétition.

Pour tromper qui ? Personne !

Car la vérité est têtue, et le temps qu’elle enfile ses chaussures, le grain est séparé de l’ivraie, et il ne reste plus de place que pour les faits, réels, authentiques et …logiques.

Tellement logiques que cela en fait une évidence, claire pour tous : Le Maroc est sur ses terres, exerçant sa pleine souveraineté, rétablissant l’ordre et sécurisant les personnes et les biens. Et cette légitimité fait l’unanimité, à l’intérieur comme à l’extérieur du pays.

Le Roi Abdallah II de Jordanie annonce l'ouverture prochaine d'un consulat à Laâyoune