FIFA: Vers une refonte du système des transferts

26 Sep 2018 à 08:00 Sport
FIFA: Vers une refonte du système des transferts

La réforme du système des transferts des joueurs est à un pas de devenir une réalité. L’instance vient de communiquer autour d’une session de travail de la Commission des acteurs du football, durant laquelle un ensemble de réformes portant sur le système des transferts ont été approuvées.

Pour la planète football, l’été 2017 a marqué une rupture avec le passé. Et c’est un euphémisme. Les transferts ont totalisé des montants inouïs et les valeurs des joueurs ont frôlé le ciel, en partie à cause des 222 millions d’euros casqués par le PSG pour Neymar. Dès lors, la révision du système des transferts s’est inscrite, de facto, dans l’agenda de plusieurs associations et instances footballistiques.

Cette marche vers des transferts plus équitables a été couronnée par un ensemble de recommandations, vient d’annoncer la FIFA sur son portail. « Des représentants des clubs (Association européenne des clubs), des ligues (Forum mondial des ligues), des joueurs (FIFPro) ainsi que de l’administration de la Fédération internationale, de ses associations membres et des confédérations ont validé diverses recommandations visant à améliorer la transparence du système, protéger son intégrité et renforcer les mécanismes de solidarité en faveur des clubs formateurs », peut-on y lire. Dernière étape avant leur mise en application, les propositions formulées vont désormais être soumises à l’approbation du Conseil de la FIFA.

Parmi les aspects clés des principes approuvés, on retrouve la création d’une « chambre de compensation » pour traiter les transferts. Sa mission sera de « protéger l’intégrité du football et de prévenir les comportements frauduleux ». Elle centralisera et simplifiera les paiements liés aux transferts, tels que les contributions de solidarité, les indemnités de formation, les commissions versées aux agents et éventuellement les indemnités de transfert.

Autre saut significatif, toutes les associations seront dans l’obligation de se se doter d’un système électronique de gestion des transferts, sur la base du modèle utilisé pour les transferts internationaux, ainsi que d’un système d’enregistrement électronique national.

De même, la réglementation du métier d’agent sera endurcie. La commission est en accord sur le principe de l’introduction de restrictions en termes de rémunération et de représentation, le paiement des commissions des agents via la « chambre de compensation » ainsi que l’octroi d’une licence et à l’enregistrement des agents via le système de régulation des transferts de la FIFA.

Au volet des prêts, une réglementation sera introduite « à des fins de développement des jeunes joueurs plutôt qu’à des fins d’exploitation commerciale ». Ainsi, le nombre de prêts par saison et entre chaque club sera limité, et les transferts-relais ainsi que les sous-prêts seront interdits.

Nouveauté à portée solidaire, la Commission a recommandé l’application des contributions de solidarité aux transferts nationaux à portée internationale.

« Nous avons réuni tout le monde autour de la table et les acteurs majeurs de l’industrie ont compris que nous devions agir, ce qui aboutit aujourd’hui à ces propositions de réformes », a déclaré Gianni Infantino, le Président de la FIFA, en poursuivant « qu’il s’agit d’une étape importante dans nos efforts visant à accroître la transparence, mais aussi dans la mise en place efficace de règles qui permettront aux clubs de bénéficier d’importantes contributions de solidarité, ainsi que dans l’établissement d’un consensus autour de l’activité des agents, des prêts et d’autres aspects clés du système des transferts ».

Une synthèse sera transmise au Conseil de la FIFA lors de sa prochaine séance du 26 octobre. Si elle est approuvée, « cette synthèse formera la base des négociations à venir afin que lesdits principes puissent aboutir à des règles concrètes, à établir en coopération avec les parties prenantes du football », précise l’instance.

« En outre, le groupe de travail sur le système des transferts, créé par la commission, continuera à discuter de mesures plus générales pour l’amélioration du système, dont de potentiels changements au mécanisme des contributions de solidarité », conclut la FIFA.

Ligue 1 : Monaco inquiète, Nice assure et Saint-Etienne triomphe !