Tariq Ramadan devant la justice contre l’une de ses premières accusatrices

17 Nov 2020 à 14:13 Monde
Tariq Ramadan devant la justice contre l’une de ses premières accusatrices

Tariq Ramadan repasse devant la justice mardi pour l’une de ses toutes premières accusations de viol portées par Mounia Rabbouj. Mis en examen pour le viol de 5 femmes au total, l’islamologue suisse doit comparaitre pour cette affaire qu’il juge comme une « vengeance ». 

M. Ramadan est attendu au tribunal judiciaire de Paris pour cette affaire pour laquelle Mounia Rabbouj, 47 ans, dénonce des viols à plusieurs reprises entre 2013 et 2014.

L’islamologue était accompagné pour ce rendez-vous par 5 de ces avocats devant le bureau de la juge. Alors qu’il dénonçait des relations consenties avec la plupart de ses accusatrices, pour celle-ci, il s’estime victime d’un traquenard, une vengeance d’une ancienne maitresse, une ancienne escort girl.

Mounia Rabbouj a porté plainte contre l’islamologue de 58 ans en mars 2018. Il a été mis en examen suite à cela en octobre de la même année. Elle l’accuse de l’avoir violée à neuf reprises en France, à Londres et à Bruxelles, de 2013 à 2014.

« Il n’y aucun élément nouveau, c’est une mise en examen de pure forme pour pouvoir organiser prochainement la confrontation », avaient dénoncé à l’issue de son interrogatoire ses avocats, Mes Nabila Asmane, Ouadie Elhamamouchi et Philippe Ohayon.

Alors qu’il avait nié avoir eu des relations extraconjugales, l’islamologue avait été contraint d’admettre plusieurs de ses relations lorsque Mounia Rabbouj a présenté une robe, qui présentait une preuve ADN de relations intimes entre elle est Tariq Ramadan.

France: Pétition contre les achats de Noël via Amazon