«Renault» mise sur l’usine de Tanger Med pour une production de « l’utilitaire » à moindre coût

«Renault» mise sur l’usine de Tanger Med pour une production de « l’utilitaire » à moindre coût

Coucou qui revoilà c’est l’utilitaire Renault-Express. Le groupe français «Renault» a décidé de fabriquer des voitures «Express», destinées à un usage commercial et personnel, dans l’usine de Tanger Med.

Avec cette étape l’entreprise indique qu’elle mise sur son complexe industriel pour fournir un produit à un coût raisonnable pour répondre aux exigences du marché concurrentiel. Cette décision intervient alors que l’unité industrielle «Renault» Tanger Med ait retrouvé un régime d’activité, après avoir été relativement affectée par les conséquences négatives de l’épidémie du nouveau coronavirus sur le marché automobile aux niveaux régional et international. Le constructeur automobile français Renault a décidé en mai dernier de suspendre les projets d’augmentation de sa capacité de production au Maroc, en raison des répercussions de la crise émergente du coronavirus.

Le groupe «Renault» cherche à consolider son leadership sur le marché de la voiture utilitaire aux niveaux national et régional, à travers la reproduction de voitures «Express», qui a aidé le groupe français à maîtriser ce marché dans les années quatre-vingt du siècle dernier, en lançant cette année une série de production du même modèle avec évidemment des améliorations comme des nouveautés dans la conception, les propriétés mécaniques et technologiques, en ligne avec les besoins des consommateurs de la troisième décennie du XXIe siècle.

Le groupe marocain «Renault» avait précédemment annoncé en septembre dernier qu’il commencerait à fabriquer la nouvelle génération de voitures «Sandero» et «Sandero Stepway» avec des spécifications techniques respectant les normes de sécurité européennes et marocaines, en plus de la voiture «Logan», dans l’usine de Casablanca. Le groupe français cherche à profiter des coûts de production appropriés fournis par ses deux plateformes industrielles de Tanger Med et de Casablanca, dans l’espoir d’accroître sa compétitivité sur les marchés africains et européens, qui connaissent une forte concurrence entre les constructeurs confrontés à une demande en baisse pour l’acquisition de voitures à coût élevé.

Au cours de l’année écoulée, le groupe français a pu produire 394 902 voitures, dont 303 558 ont été produites à l’usine «Renault» de Tanger et 91 344 voitures ont été produites à l’usine «Somaca» de Casablanca.

Automobile : Baisse de 45% des importations du Maroc en véhicules étrangers