Face aux provocations répétées du Polisario, sur la toile, les Marocains demandent des actes dissuasifs

03 Nov 2020 à 08:34 Regions
Face aux provocations répétées du Polisario, sur la toile, les Marocains demandent des actes dissuasifs

Après la résolution du Conseil de sécurité de l’ONU qui a mis à froid les ardeurs du Polisario, ses milices séparatistes en désespoir de cause, ont cru bon de provoquer de nouvelles tensions dans la zone tampon après que 10 jours durant, il n’aient imposé un blocus dans la zone tampon de Guerguerat empêchant ainsi tout déplacement de personnes et de biens.

Cette fois-ci, les membres du Polisario se sont manifestés au point de Tazher dans la région d’Aouserd où ils ont tenté de franchir la barrière frontalière mise en place par nos soldats. Nos vaillantes Forces Armées Royales se sont une fois de plus et le plus pacifiquement opposées à ces desseins belliqueux et à cette provocation. La mission «MINURSO» est venue sur les lieux pour documenter les violations du Front Polisario. Des photos montrant un élément en uniforme militaire de la mission de l’ONU essayant de calmer les esprits des séparatistes avant que la situation ne dégénère et  ne devienne incontrôlable.

Il semble que la mission «MINURSO» ne soit pas en mesure de contrôler le Front Polisario et les milices séparatistes, qui tentent de leurs provocation depuis des semaines de pousser nos Forces Armées Royales à réagir afin qu’elles violent l’accord de cessez-le-feu de l’ONU. Jusque-là, cela se cantonne à des escarmouches peu significatives mais la patience a des limites.

Il semblerait que l’Algérie adopte une nouvelle approche sur l’escalade belliqueuse du Front Polisario qui selon une déclaration de son ministre des Affaires étrangères Sabri Boukadoum à la presse dimanche à sa sortie d’un bureau de vote où il s’était exprimé sur la « révision constitutionnelle », a commenté les récents développements en disant que la « république fantôme, est membre de l‘Union africaine et a, la pleine souveraineté sur son territoire » Sic ! Cette déclaration du ministre algérien des Affaires étrangères qui viennent soutenir les démarches du Polisario dans les zones tampons et au poste frontière de Guerguerat a valeur de position officielle de l’Algérie qui confirme bel et bien son soutien à ces méthodes sauvages de « banditisme » à nos frontières, contraires à la légalité internationale. C’est également une déclaration de guerre sous-entendue.

Ces provocations répétées du Polisario contre les membres des FAR ont provoqué l’ire des Marocains sur les réseaux sociaux. Les internautes ont appelé à la réaction du Royaume et à ce qu’il « frappe d’une main de fer ces saboteurs et mercenaires, à la solde de l’Algérie et ce, à titre d’exemple pour tous ceux qui seraient tentés de s‘attaquer à l’unité et aux intérêts du Maroc ». D’autres internautes commentant ces images provocantes se sont interrogés, « Qu’est-ce que le Maroc attend de telles actions? Nous devons lutter fermement et éliminer cette vermine », ou encore « quiconque transgresse le fil de fer doit être arrêté et traduit en justice, comme cela s’est produit en Espagne avec les Basques ». D’autres commentaires ont souligné la nécessité pour le Maroc d’intervenir, après la publication de la résolution du Conseil de sécurité de l’ONU, et passer au peigne fin les zones tampons et le passage de Guerguerat et les nettoyer de « tous les bandits pour mettre fin à cette tension qui nuit aux intérêts économiques du Royaume et de la Mauritanie sœur ainsi qu’a un certain nombre de pays africains ».

Les températures attendues pour la journée du mardi 3 novembre 2020