Khalid Ait Taleb: La situation épidémiologique du Royaume est très préoccupante

26 Oct 2020 à 23:43 Société
Khalid Ait Taleb: La situation épidémiologique du Royaume est très préoccupante

Alors qu’il n’a cessé de répéter que la situation épidémiologique au Maroc était « sous contrôle« , le ministre de la santé, Khalid Ait Taleb, n’a eu d’autre choix que de se rendre à l’évidence pour confirmer aujourd’hui qu’elle est plutôt « très préoccupante, mais elle n’a pas encore atteint le niveau du chaos, ni épuisé les capacités de notre système national de santé« . 

Lors de sa présentation sur la situation sanitaire dans le pays à la lumière de l’évolution de la pandémie, lors de la séance des questions orales à la Chambre des représentants, ce lundi 26 octobre, le ministre de la Santé a précisé que « le gouvernement ne peut pas seul arrêter le virus, car faire face à l’épidémie est lié au comportement de tous les citoyens« .

La situation épidémiologique « n’a pas atteint le stade de l’épuisement des efforts consentis sans relâche par toutes les équipes, en particulier celles de la santé et de la sécurité« , a dit Ait Taleb, soulignant que les pouvoirs publics « déploient tous leurs efforts pour contrôler et maîtriser la situation de manière efficace dans le but de freiner la propagation de l’épidémie« .

Le responsable gouvernemental a ajouté que le Maroc « mène des contacts intensifs et permanents pour obtenir un vaccin efficace », notant que « toutes les données disponibles confirment qu »il est prometteur après avoir atteint le dernier stade de développement. Il devrait être prêt avant la fin de 2020″.

Le Maroc est actuellement classé 32e au niveau mondial en raison du récent revers, après avoir été classé 65e précédemment, a-t-il encore avancé, indiquant que la période récente a été témoin d’un glissement épidémiologique inquiétant du virus en raison de l’émergence de nombreux foyers à caractère professionnel ou familial, dont le nombre total a atteint le 25 octobre, 1.192 foyers actifs.

S’agissant de la prolongation de l’état d’urgence sanitaire, Ait Taleb a indiqué que la raison principale revient à la hausse du nombre cumulatif quotidien des infections à la Covid-19 qui a augmenté de façon spectaculaire, dépassant dix fois ce qui a été enregistré au cours des premières semaines et premiers mois de la pandémie (le nombre moyen d’infection enregistré pendant la période de confinement, et jusqu’au 11 juin, a atteint 86 cas en 24H).

Ce chiffre a été multiplié par 15 depuis le début de l’allègement des mesures de confinement à aujourd’hui, pour atteindre 1363 cas/24H, a précisé Ait Taleb.

Le deuxième indicateur inquiétant, selon le ministre, qui a poussé à la prolongation de l’état d’urgence sanitaire, est le taux d’occupation des lits dans les services de réanimation et des soins intensifs, qui est passé de 5% au début de la pandémie au Maroc, à 31,3% aujourd’hui, ainsi que le « non-respect par quelques entreprises des mesures de précaution et le laisser-aller d’un certain nombre de citoyens indisciplinés ».

Intégrer le genre dans les écoles marocaines pour implanter une culture de l’égalité !