Coronavirus : L’Inter veut porter plainte contre l’UEFA suite au « faux » test positif d’Achraf Hakimi

26 Oct 2020 à 12:29 Sport
Coronavirus : L’Inter veut porter plainte contre l’UEFA suite au « faux » test positif d’Achraf Hakimi

L’Inter Milan pense sérieusement à porter plainte contre l’UEFA après avoir remis en question le test positif du coronavirus d’Achraf Hakimi, ce qui l’a empêché de participer au premier match de son club en Ligue des Champions.

Achraf Hakimi a raté le match nul 2-2 contre le Borussia Moenchengladbach après avoir été testé positif quelques heures avant le coup d’envoi. Le Lion de l’Atlas, asymptomatique, avait été testé négatif le lendemain et deux fois depuis.

L’inter Milan a remis en question la véracité du test et regrette l’absence de son joueur en Ligue des Champions. Les dirigeants du club compte prendre des mesures contre l’UEFA.

« Nous sommes déçus et regrettons la manière dont les événements se sont déroulés et les décisions que nous avons dû accepter », a déclaré à Sky Sports Italia le CEO du club, Giuseppe, avant le match de championnat de samedi à Gênes.

« Le matin, le joueur a été négatif, tandis que l’après-midi il est devenu positif. Cela ne doit pas devenir une excuse mais cela a créé un certain bouleversement. Nous devons espérer qu’à l’avenir l’UEFA pourra être un peu plus précise dans sa communication », a-t-il ajouté.

Hakimi avait été testé négatif à deux reprises depuis, « pour lequel je dois remercier notre personnel médical et les autorités compétentes », a ajouté Marotta.

L’ancien du Real Madrid a également été autorisé à s’entraîner avec l’équipe, provoquant la colère de l’Inter car cela aurait pu mettre les autres joueurs en danger.

Le laboratoire qui a effectué les tests, revendique son respect des protocoles, alors que l’Inter se tourne directement vers l’UEFA et évalue actuellement toutes les options pour procéder.

La Marocaine Bouchra Hajij élue présidente de la Confédération Africaine de Volleyball