Karabakh: L’Arménie rejette la solution diplomatique et appelle à la guerre

21 Oct 2020 à 17:39 Monde
Karabakh: L’Arménie rejette la solution diplomatique et appelle à la guerre

Alors que les hostilités entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan au sujet du Karabakh sont toujours d’actualité, le Premier ministre arménien a rejeté mercredi 21 octobre toute « solution diplomatique » et en appelant les Arméniens à aller vers le front. 

« Nous devons admettre que la question du Karabakh, en ce moment et pour encore longtemps, ne peut avoir de solution diplomatique », a déclaré Nikol Pachinian dans une vidéo sur postée sur Facebook.

En outre, il a appelé « les dirigeants des villes, des districts, des villages, des partis politiques, des organisations civiles, des cercles des affaires, d’organiser des unités de volontaires » pour combattre aux côtés des arméniens séparatistes du Karabakh, une région qui fait partie de l’Azerbaïdjan.

Depuis les années 90, l’Arménie a conquis par la guerre plusieurs territoires Azerbaïdjanais et y a installé des Arméniens, chassant les populations locales. Des centaines de morts ont fait les frais de cette guerre lancée par Erevan.

« Il y a la victoire ou la défaite, rien d’autre. Pour gagner, nous devons tous former des unités de volontaires », a lancé le Premier ministre arménien ajoutant que l’Azerbaïdjan était en train de lancer ses « dernières ressources » dans la bataille.

Depuis le début de l’enlisement de la situation au Karabakh, l’Arménie n’a cessé de rejeter les tentatives de conciliation, continuant la guerre. Les deux parties n’ont pas respecté les trêves humanitaires décidées lors de pourparlers en Russie.

Cette semaine les chefs de diplomatie de deux camps rivaux doivent se rendre à Washington pour entamer des pourparlers sous l’égide des Etats-Unis qui font partie avec la Russie et la France du groupe de médiateurs au sujet du Karabakh.

Brexit: Michel Barnier optimiste pour les prochaines négociations