Israël et Bahreïn officialisent leurs « nouvelles » relations à Manama

18 Oct 2020 à 15:32 Monde
Israël et Bahreïn officialisent leurs « nouvelles » relations à Manama

Une délégation israélienne est arrivée à Manama, capitale du royaume du Bahreïn en provenance de Tel Aviv à bord d’un avion de la compagnie nationale israélienne El AL portant l’inscription « Paix » en arabe, en anglais et en hébreu, et arborant des drapeaux bahreïni, américain et israélien . Cette visite entre dans le cadre de la signature officielle ce dimanche soir de l’établissement de relations diplomatiques entre les deux pays.

Durant la journée des discussions auront lieu quant à des accords de coopération dans divers domaines. Des représentants américains seront présents lors de la signature, notamment le secrétaire au Trésor, Steve Mnuchin et l’émissaire spécial de la Maison-Blanche pour le Proche-Orient, Avi Berkovitz. La délégation israélienne est menée par le conseiller à la Sécurité nationale, Meïr Ben-Chabbat et en font partie pas moins de sept directeurs-généraux de ministères ainsi que le directeur de cabinet du Premier ministre Ronen Peretz.

Les autorités du Bahreïn ont pris soin d’adjoindre un homologue bahreini à chacun d’entre eux. Cette rencontre sera ponctuée d’une ratification des relations sur les plans civil, diplomatique, agricole et de la communication entre les deux pays. Une fois le document signé lors d’une cérémonie qui est prévue ce dimanche soir, Israël et Bahreïn vont pouvoir ouvrir des ambassades, a ajouté la même source.

Un diplomate israélien a confié que les contacts entre Israël et le Bahreïn ont été très fréquents depuis l’annonce de la normalisation de leurs relations et que cela a déjà permis de conclure toute une série d’accords. Il s’est également réjoui de l’investissement américain dans ce dossier « qui a réussi à transformer en relations diplomatiques ouvertes des contacts officieux qui existaient depuis vingt ans ».  « Petite île de 50 kms de long située près de la côte ouest du Golfe persique, et bordée à la fois par l’Arabie Saoudite, l’Iran et le Qatar, l’île du Bahreïn s’impose comme un hub majeur de l’innovation au Moyen-Orient, grâce à la mise en place d’un ensemble de projets et politiques favorables aux entrepreneurs.

En décembre dernier à Dubaï, dans le cadre des « Entreprise Agility Awards », une cérémonie qui se déroule chaque année aux Emirats Arabes Unis ou en Arabie Saoudite et qui récompense les innovateurs du secteur de l’industrie de la technologie, le royaume du Bahreïn recevait le prix du hub digital de start-ups de l’année.

L’île de Bahreïn espère, à travers ses initiatives, capitaliser sur son propre capital humain, ce qu’elle met en avant pour attirer les créateurs d’entreprise. Un pays où le taux de pénétration d’Internet est de 98%. 60% de la population active est âgé de 18 à 25 ans et est bilingue à 90%. Le pays comprend les meilleurs résultats scolaires de la région MENA (selon un rapport sur le capital humain de la banque mondiale). A Bahreïn, les autorités n’ont jusque-là, pas encore mentionné la visite israélienne ou la signature du document. Cette Monarchie arabe du Golfe où siège la Ve flotte américaine, est devenu le quatrième pays arabe à normaliser les relations avec Israël.

Le coronavirus survit 9 heures sur la peau soit 5 fois de plus longtemps que la grippe