Les pensions des anciens conseillers de la seconde Chambre à 4 milliards cts par an

Les pensions des anciens conseillers de la seconde Chambre à 4 milliards cts par an

Contrairement à la Chambre des représentants, qui a arrêté le paiement des pensions de ses anciens députés en raison de l’épuisement des réserves de son système de retraite, qui est géré par le Caisse de dépôt et de Gestion (CDG), les pensions versées au profit d’anciens membres de la Chambre des conseillers à la fin de l’année dernière coûtaient environ 4 milliards de centimes (39,13 millions de dirhams).

Selon les données publiées dans le rapport annuel de la CDG, pour l’année 2019, publié cette semaine, environ 355 anciens conseillers de la deuxième chambre du Parlement ont bénéficié de ces pensions. Le rapport indiquait que les cotisations et contributions du système de retraite des membres de la Chambre des conseillers s’élevaient à environ 8,29 millions de dirhams à la fin de l’année dernière, contre 8,40 millions en 2018. Quant au départ à la retraite des membres de la Chambre des représentants, première chambre du Parlement, le rapport indiquait que le montant des contributions de son système atteignait fin 2019 environ 27,45 millions de dirhams. Cependant, en raison de l’épuisement des réserves de ce système, ses pensions ont été arrêtées il y a des années.

Ces chiffres concernant les régimes de retraite des deux chambres du Parlement apparaissent à un moment où les composantes de la Chambre des représentants se sont entendues sur la liquidation définitive de leur système de retraite, qui avait fait l’objet d’appels à son annulation pendant des années. La Chambre des conseillers a également décidé de procéder à la liquidation de son propre système de retraite. Jeudi, les chefs de cinq groupes parlementaires ont envoyé une lettre au Président de la Chambre, demandant la tenue d’un séminaire des présidents pour discuter de l’étape de liquidation.

Les cotisations au système de retraite parlementaire au Maroc sont perçues selon des prélèvements spécifiques de 2 500 dirhams par mois sur la rémunération de chaque membre, alors que l’Etat paie le même montant pour sa contribution à ce système. Dans le cadre de ce système, une pension mensuelle de 5 000 dirhams est versée à chaque membre des deux chambres du Parlement immédiatement après la fin du mandat législatif de cinq ans, ce qui est considéré par beaucoup comme un loyer qui doit être résilié étant donné que la représentation des citoyens au Parlement est une tâche et non une profession.

Retraite des parlementaires: Accord sur la liquidation définitive du régime des pensions