Revue de presse quotidienne de ce mercredi 30 septembre 2020

30 Sep 2020 à 09:11 Presse
Revue de presse quotidienne de ce mercredi 30 septembre 2020

Ci-après les principaux titres développés par la presse nationale de ce mercredi 30 septembre 2020

Le Matin :

• Le leadership du Roi fait de l’émergence africaine une perspective définie, à la faveur d’une vision globale et d’une action solidaire et ambitieuse. La démarche marocaine vis à vis du continent africain puise substance et ambition dans une africanité de responsabilité, d’altruisme et de partage, a indiqué l’ambassadeur du Maroc en Afrique du Sud, Youssef Amrani. « Le Maroc est l’un des pères fondateurs de l’Organisation de l’Unité africaine (OUA). Son identité africaine ne saurait être réduite à une considération exclusivement géographique tant elle est le fruit d’une histoire partagée et de destins croisés par des siècles d’interdépendances », a souligné Amrani dans la dernière capsule vidéo lancée par l’ambassade du Maroc à Pretoria dans le cadre de sa campagne de communication sur le différend du Sahara marocain. Il a rappelé que le leadership du Roi Mohammed VI a fait de l’émergence africaine une perspective non seulement voulue mais tracée et définie à la faveur d’une vision globale, d’une action inclusive et d’une approche solidaire, responsable et ambitieuse.

• L’entrée en vigueur de la loi relative au droit d’accès à l’information au Maroc marque la Journée internationale de l’accès universel à l’information. La commémoration de la Journée internationale de l’accès universel à l’information célébrée le 28 septembre coïncide cette année, avec l’entrée en vigueur d’une manière complète de la loi n°13.31 relative au droit d’accès à l’information au Maroc. Cette entrée en vigueur intervient après un délai de deux ans accordé aux institutions et aux organismes concernés par la mise en œuvre de cette loi, afin de prendre les mesures nécessaires pour son application, souligne le ministère de l’économie, des finances et de la réforme de l’administration, dans un communiqué. A cette occasion, le ministère met en exergue les mesures prises pour l’application des dispositions de cette loi, et ce conformément à l’article 27 de la Constitution, qui stipule que les citoyennes et les citoyens ont le droit d’accéder à l’information détenue par l’administration publique, les institutions élues et les organismes chargés du service public, ainsi que les chartes et des conventions internationales ratifiées par le Maroc.

L’Économiste :

• Retraite des fonctionnaires: L’alerte de Benchaâboun! Augmenter les cotisations des fonctionnaires au régime des pensions civiles de 11 points paraît difficile. Devant la commission des finances de la Chambre des représentants, Mohamed Benchaâboun, ministre des Finances a alerté sur la situation de ce régime. Dès 2022, la réserve de prévoyance ne couvrirait qu’environ deux années de prestations. Elle s’établira à 54,21 milliards de DH en 2022 contre 70,65 milliards cette année. Dans ce cas, la loi prévoit l’activation d’un mécanisme de pilotage, la prime échelonnée, qui devrait se traduire par une hausse des cotisations: de 28% actuellement à 39% dès 2022.

• Le poulet de chair malmené par la pandémie . 4 milliards de DH de pertes depuis le mois de mars. C’est l’estimation de la Fédération interprofessionnelle du secteur avicole (FISA) au sujet des dégâts collatéraux de la pandémie du coronavirus. Selon les professionnels de la filière, l’impact des mesures d’urgence a été tout particulièrement ressenti par les élevages avicoles. La vague de fermetures des hôtels, restaurants, réfectoires, salles de fêtes, combinée à l’annulation d’événements et à l’arrêt de l’activité des traiteurs, a fortement impacté la demande. Sans oublier aussi la fermeture des frontières et celle des souks hebdomadaires. Résultat, une baisse drastique de la demande sur les viandes blanches. «Le recul estimé à 40% s’est soldé par une forte perturbation du marché et une chute des prix de vente du poulet de chair à la ferme passant de 11,50 12,00 DH/kg vif à 5,50-7,00 DH», souligne la FISA.

Aujourd’hui le Maroc :

• Les élections de 2021 coûteront 1,5 MMDH. Le compte à rebours semble déjà enclenché pour la tenue des prochaines élections. Alors que le scénario d’un report avait circulé un temps, le maintien du calendrier électoral pour l’année prochaine est maintenant acquis. Qui dit élections, dit également financement des campagnes électorales, logistique, bureau de vote, mobilisation exceptionnelle des ressources humaines et donc forcément un budget conséquent. Dans ce sens, le gouvernement vient d’annoncer qu’une enveloppe budgétaire d’une valeur de 1,5 milliard de dirhams (MMDH) sera prévue dans le cadre du projet de loi de Finances (PLF 2021) qui sera bientôt soumis au Parlement. Cette enveloppe fait partie, selon les responsables, des dépenses incompressibles. Il s’agit d’un budget important mais qui pouvait encore être plus conséquent. Et pour cause : ce n’est pas un seul scrutin mais plusieurs qui devraient avoir lieu en 2021.

• CMR : Le taux de cotisation des fonctionnaires devrait augmenter de 28 à 39%. La Caisse marocaine des retraites (CMR) fait face depuis plusieurs années à d’importantes difficultés financières concernant le régime civil. Une situation qui s’explique par la dégradation de son rapport démographique. En l’absence d’une réforme profonde, cette situation devrait se détériorer davantage au cours des prochaines années dans la mesure où le régime compterait presque autant de retraités que d’affiliés cotisants. Lors de la présentation du PLF 2021 devant la commission des Finances au Parlement, le ministre des finances, Mohamed Benchaâboun, a annoncé une baisse des réserves des pensions civiles. Celles-qui qui se chiffrent à 70,65 milliards DH en 2020 devraient s’établir à 63,53 milliards DH en 2021puis à 54,21 milliards DH en 2022. Cette baisse a pour conséquence une hausse du taux des cotisations des fonctionnaires à 39% à l’horizon 2022 contre 28% actuellement.

Maroc le Jour :

• Zagora: vaste élan de solidarité avec la famille de la petite Naïma. L’affaire de la fillette Naima, dont le cadavre a été découvert samedi dernier dans une montagne de Tafergalt, près d’Agdez (Province de Zagora), a provoqué un vaste élan de solidarité avec la famille de la victime, notamment de la part de la population locale qui attend que ce crime, qui a brisé le calme ordinaire de cette région, soit résolu le plus tôt possible. Chaque habitant de douar Tafergalt a fait de cette affaire la sienne, considérant Naima, qui était portée disparue pendant plus de 40 jours, comme l’un de ses enfants et exprimant sa tristesse et sa volonté de prêter assistance, sur les plans matériel et moral, à la famille éplorée. Outre la famille de la victime, tous les habitants du douar participent à l’accueil des personnes venues présenter leurs condoléances et exprimer leur solidarité dans ces circonstances douloureuses, ainsi que les nombreux journalistes venus recueillir les dernières informations et les détails de l’affaire de la fillette Naima, dont la mort n’a pas encore été élucidée.

• Tanger-Tétouan-Al Hoceima: 34 écoles équipés en matériel informatique . L’Agence Millennium Challenge Account–Morocco (MCA-Morocco) et le ministère de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique ont parachevé, vendredi dernier, l’opération de livraison et d’installation de matériel informatique dans 34 établissements scolaires bénéficiaires du projet « Education secondaire » dans la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima. Devant bénéficier annuellement à 33.234 élèves et 862 enseignants, cet équipement informatique permettra de renforcer l’efficacité et la performance des établissements scolaires et d’améliorer les apprentissages et les résultats scolaires des élèves, soulignent MCA-Morocco et le ministère dans un communiqué conjoint, notant que cet équipement contribuera également aux efforts déployés pour favoriser un enseignement à distance de qualité durant cette conjoncture exceptionnelle marquée par la pandémie du nouveau Coronavirus.

Revue de presse quotidienne de ce mardi 29 septembre 2020