Bourse de Casablanca: Clôture en territoire positif

28 Sep 2020 à 17:14 Regions
Bourse de Casablanca: Clôture en territoire positif

La Bourse de Casablanca a fini en territoire positif lundi, favorisée par la bonne tenue de certaines valeurs minières et informatiques.

Au terme des échanges, le Masi, indice global composé de toutes les valeurs de type action, s’est hissé de 0,39% à 9.991,21 points et le Madex, indice compact composé des valeurs cotées au continu, a gagné 0,40% à 8.119,47 points.

Concernant les indices internationaux, le FTSE CSE Morocco 15 s’est établi à 9.036,15 points, en baisse de 0,07% tandis que le FTSE Morocco All-Liquid a pris 0,37% à 8.596,44 points.

L’indice de référence Environnement, Social et Gouvernance (ESG) « Casablanca ESG 10 » s’est, quant à lui, apprécié de 0,53% à 751,72 points.

Sur le plan sectoriel, « Sociétés de portefeuilles-Holdings » a affiché la plus forte hausse de la journée (+2,56%), porté par la bonne performance du titre Delta Holding (+2,58%).

A la hausse également, les secteurs « Sociétés de placement Immobilier », « Bâtiment et Matériaux de construction » et « Mines » ont pris respectivement 2,12%, 2,08% et 1,06%.

En revanche, le compartiment « Chimie » a perdu 3,43%, enregistrant la plus forte baisse de la journée, suivi des secteur « Ingénieries et Biens d’équipement industriels » (-2,1%) et « Sylviculture et Papier » (-1,46%).

Dans la foulée, le volume global des échanges de titres n’a guère dépassé les 7,66 millions de dirhams (MDH). Pour sa part, la capitalisation boursière s’est chiffrée à 517,04 milliards de dirhams (MMDH),

Les plus fortes hausses ont été réalisées par LafargeHolcim Maroc (+3,61% à 1.379 DH), MicroData (+2,93% à 534,1 DH), SMI (+2,77% à 2.115 DH), Delta Holdings (+2,58% à 30,99 DH) et Immorente Invest (+2,22% à 92 DH).

Les plus fortes baisses ont été accusées par Delattre Levivier Maroc (-3,99% à 22,13 DH), Involys (-3,98% à 131,55 DH), SNEP (-3,7% à 390 DH), Alliances (-3,27% à 32,5 DH) et Stokvis Nord Afrique (-2,84% à 9,91 DH).

Mort de la petite Naïma : colère et indignation de toute une région contre la discrimination dans le traitement de cette affaire