France: Attaque à l’arme blanche près de Charlie Hebdo, un suspect arrêté

25 Sep 2020 à 13:11 Monde
France: Attaque à l’arme blanche près de Charlie Hebdo, un suspect arrêté

Deux blessés et un suspect a été interpellé après une attaque à l’arme blanche vendredi à Paris près des anciens locaux du journal satirique Charlie Hebdo. 

Alors que le procès pour les attentats meurtriers ayant visé le journal en 2015 est en cours, deux personnes ont été attaquées non loin des anciens locaux du journal. Une enquête pour « tentative d’assassinat » a été ouverte a indiqué le procureur de Paris.

La préfecture de Paris qui avait fait état de quatre blessés, a finalement déclaré qu’il s’agissait de deux blessés qui sont en « urgence absolue ». Un homme couvert de sang a été interpellé près de la place de la Bastille.

Le parquet national antiterroriste français a annoncé être saisi de l’enquête pour « tentative d’assassinat en relation avec une entreprise terroriste » et « association de malfaiteurs terroriste criminelle ».

« Deux collègues fumaient une cigarette en bas de l’immeuble, dans la rue. J’ai entendu des hurlements. Je suis allée à la fenêtre et j’ai vu un de mes collègues, taché de sang, être poursuivi par un homme avec une machette dans la rue », a témoigné une employée de Premières Lignes, une agence de presse et société de production installée dans la rue dans laquelle Charlie Hebdo avait ses anciens locaux.

« On sait que nos deux collègues sont blessés, mais nous n’en savons pas davantage pour le moment », a ajouté l’employée de Premières Lignes. La préfecture de Paris a appelé les citoyens à éviter le secteur et la rue Nicolas Appert est bloquée, avec une dizaine de policiers déployés sur place, a constaté une journaliste de l’AFP

Par ailleurs « des milliers d’élèves », de la crèche au lycée, ont été confinés par précaution dans plusieurs quartiers du centre de Paris suite à cette attaque et la présence d’un colis suspect dans le quartier, a indiqué la mairie de la capitale. La préfecture a indiqué qu’il n’y avait aucun engin explosif à l’intérieur du colis.

Cinq écoles dans l’arrondissement où a eu lieu l’attaque et toutes les écoles d’arrondissements voisins ont été confinées. « Ca représente des milliers d’élèves, de la crèche au lycée. On se met en sécurité. On est de train de fermer les équipements municipaux et les gymnases aussi », a expliqué Ariel Weil, maire des quartiers du centre de Paris.

France: Un bracelet anti-rapprochement pour lutter contre les violences conjugales