L’opposant Alexeï Navalny en convalescence pendant « plusieurs semaines » en Allemagne

25 Sep 2020 à 11:09 Monde
L’opposant Alexeï Navalny en convalescence pendant « plusieurs semaines » en Allemagne

Tout juste sorti du coma, l’opposant russe Alexeï Navalny, devrait rester encore longtemps en Berlin pour se rétablir de son empoisonnement, a indiqué sa porte-parole.

Le plus éminent opposant au Kremlin Alexeï Navalny qui avait été empoisonné en août par un agent neurotoxique, vraisemblablement le Novitchok (un poison développé par l’armée russe) selon les conclusions de 3 laboratoires européens, est tout juste sorti de 3 semaines de coma.

Son rétablissement prendra « encore beaucoup de temps » soit plusieurs semaines de soins en Allemagne. Les autorités russes avaient indiqué que l’opposant était bienvenu en Russie s’il voulait rentrer, mais pendant qu’il était dans le coma, ses comptes bancaires et une partie de son appartement ont été gelés par des huissiers.

« C’est logique, la convalescence d’Alexeï (Navalny) va prendre encore beaucoup de temps », a déclaré Kira Iarmych, dans une émission sur Youtube diffusée jeudi soir.

Alexeï Navalny « reste pour l’instant en Allemagne, il va y suivre une rééducation. Ce n’est clairement pas une question de quelques jours, et probablement même pas de quelques semaines », a ajouté sa porte-parole. M. Navalny avait été autorisé plus tôt cette semaine à sortir l’hôpital de la Charité de Berlin où il était soigné depuis un mois.

Dès sa sortie de l’hôpital, Alexeï Navalny a commencé à raconter sur les réseaux sociaux son difficile retour à la vie. « Le plan est toujours simple : voir un kinésithérapeute tous les jours. Peut-être un centre de rééducation. Tenir sur une jambe. Regagner complètement le contrôle de mes doigts. Maintenir l’équilibre », a-t-il écrit mercredi sur Instagram, accompagnant son message d’une photo de lui assis sur un banc dans un parc.

L’opposant au Kremlin et militant anti-corruption, Alexeï Navalny âgé de 44 ans, a été empoisonné lors d’un déplacement le 20 août à bord d’un avion en Sibérie. Après avoir été soigné un premier temps dans un hôpital de Sibérie, il a été transféré en Allemagne.

Trois laboratoires européens ont tous affirmé qu’il a été empoisonné avec un agent neurotoxique de type Novitchok, ce que nie la Russie devant les demandes d’explications des capitales européennes.

Coronavirus/France : Plus de 16.000 nouveaux cas en 24 heures, le gouvernement met en garde