Le Maroc lance sur le marché international un emprunt obligataire d’un milliard d’euros en deux tranches

Le Maroc lance sur le marché international un emprunt obligataire d’un milliard d’euros en deux tranches

En ce jeudi 24 septembre 2020, avec le feu vert législatif, le Maroc a lancé , un emprunt obligataire sur le marché financier international de 1 milliard d’euros en deux tranches de 500 millions d’euros chacune a annoncé le ministère de l’Economie, des finances et de la réforme de l’administration.

La première tranche d’une maturité de cinq ans et demi est assortie d’un prix de 99,374% et d’un taux de rendement de 1,495%, soit un coupon de 1,375%.La seconde tranche d’une maturité de dix ans est assortie d’un prix de 98,434% et d’un taux de rendement de 2,176%, soit un coupon de 2% détaille le ministère dans un communiqué.

Cette émission, est intervenue dans un contexte difficile marqué par des incertitudes liées à l’évolution de la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19) et à son impact sur la qualité du crédit des émetteurs. Elle confirme cependant la confiance dont jouit le Royaume auprès des investisseurs obligataires internationaux et des agences de notation souligne le ministère de tutelle, ajoutant puisque l’opération a connu un franc succès auprès des investisseurs internationaux avec un carnet d’ordres dépassant les 2,5 Md€ émanant de 197 investisseurs.

A noter que cette émission fait suite à un « NetRoadshow » mené par le ministre de l’Economie, des finances et de la réforme de l’administration, Mohamed Benchaâboun, et les équipes de la Direction du Trésor et des Finances Extérieures (DTFE) auprès de la communauté des investisseurs internationaux.

Via ce « NetRoadshow », ont été mises en exergue la stabilité politique dont jouit le Royaume et la résilience de son cadre macroéconomique confirmées par le niveau « Investment Grade » octroyé par les agences de notation S&P Global Ratings et Fitch Ratings, ainsi que la portée des réformes menées sous la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi, mettant le Maroc sur le sentier du développement pérenne et de construction d’un Etat de Droit, démocratique, moderne et ouvert sur le monde.

Ledit « NetRoadshow » a constitué également l’occasion de faire part aux investisseurs des mesures économiques et sociales prises par notre pays pour limiter l’impact des effets de la crise sanitaire et impulser la relance de l’économie marocaine. Cette émission a été réalisée sous format 144A/RegS afin de permettre une large participation des investisseurs à travers le monde, conclut le communiqué. La dernière sortie du Royaume à l’international remonte à novembre 2019 et c’était le même montant mais avec un taux d’intérêt bien plus bas. Cette émission marquait alors le retour du Royaume sur le marché obligataire, après une absence de 5 ans.

Le Conseil de gouvernement approuve un projet de décret-loi portant réorganisation du pôle financier de Casablanca