France: Darmanin se rendra à Rabat pour évoquer la situation des mineurs marocains

23 Sep 2020 à 14:07 Monde
France: Darmanin se rendra à Rabat pour évoquer la situation des mineurs marocains

Le ministre français de l’Intérieur, Gérald Darmanin, s’est penché mercredi 23 septembre, sur la situation des mineurs marocains et algériens non accompagnés dans les rues de France. Selon le ministre, il faut « absolument régler ce problème au niveau européen ».

« Il y a à Paris, à Bordeaux, dans plusieurs grandes villes de France, des mineurs isolés qui viennent d’Algérie, qui viennent du Maroc, chacun connaît la difficulté notamment des mineurs isolés marocains à Paris« , a déclaré le ministre français de l’Intérieur sur France Inter.

Démentant l’information du Figaro selon laquelle la France compte 40.000 mineurs isolés, le ministre a poursuivi en affirmant que « c’est 16 000 et non pas 40 000, comme j’ai pu le lire, qui sont inscrits et que suivent notamment les départements« .

Et d’ajouter au sujet des mineurs isolés marocains et algériens que « le président de la République, depuis longtemps, s’occupe de ce sujet, notamment dans une relation diplomatique avec nos amis marocains et nos amis algériens ».

En ce sens, il a affirmé qu’il se rendra au Maroc et en Algérie et qu’il y travailler beaucoup avec Jean-Yves Le Drian, le chef de la diplomatie française.

Selon lui, « c’est une question à la fois de sécurité, de protection de l’enfance et de diplomatie, et nous devons absolument régler ce problème au niveau européen ».

Parallèlement aux déclarations de Gérald Darmanin, Bruxelles annonce mercredi son plan de réforme de la politique migratoire en Europe, qui doit à présent obliger tous les pays membres à accueillir des demandeurs d’asile, à travers un « mécanisme de solidarité obligatoire » avec les pays de première arrivée de migrants comme la Grèce, l’Italie ou Malte, lorsque ces derniers sont « sous pression ».

« Nous souhaitons toujours une solidarité européenne. Il n’y a pas de raison que seules l’Italie, la France et l’Allemagne, la Grèce se partagent cette solidarité« , a déclaré le ministre français.

France: La Tour Eiffel évacuée après une alerte à la bombe