Les fonctionnaires du ministère de l’éducation titulaires de diplômes annoncent une grève nationale de 3 jours

23 Sep 2020 à 16:35 Education
Les fonctionnaires du ministère de l’éducation titulaires de diplômes annoncent une grève nationale de 3 jours

La coordination syndicale bilatérale composée de la Confédération démocratique du travail (CDT) et Fédération nationale de l’éducation (FNE) pour les fonctionnaires titulaires de diplômes du ministère de l’éducation, a annoncé une grève nationale de trois jours de cette catégorie de fonctionnaires de l’Etat.

La coordination exige du département de Saïd Amzazi, « un règlement global du dossier des fonctionnaires diplômés et appelle les personnes concernées à organiser une grève nationale les 5, 6 et 7 octobre 2020, avec des formes de protestation réparties sur quatre pôles: Rabat, Marrakech, Laâyoune et Oujda ».

La coordination renouvelle ainsi son « regret » face à la politique de « procrastination » et « d’indifférence » adoptée par le ministère de l’éducation nationale ainsi que pour le « non-respect de la demande de promotion et de changement de cadre de cette catégorie, comme c’était le cas pour tous les groupes sectoriels avant décembre 2015 ».

Cela dit, et bien que le ministère de l’éducation nationale ait exprimé plus d’une fois sa volonté de trouver une solution au problème de la promotion sur la base des diplômes, « cette demande est restée sans activation », déplore la coordination. 

Face à la « longue attente des concernés et l’indifférence persistante de la tutelle », la coordination syndicale bilatérale des fonctionnaires diplômés du ministère de l’éducation CDT et FNE, demande au gouvernement et particulièrement au département de Saïd Amzazi « d’accélérer la résolution du dossier des diplômés de l’éducation nationale de manière globale et équitable avec un impact administratif et financier».

La coordination tient pareillement comme responsables « les parties concernées, des conséquences de cette obstination et indifférence en ne livrant pas une réponse immédiate à toutes les demandes des diplômés du secteur de l’éducation nationale », et dénonce « toutes les formes de harcèlement pratiquées par le gouvernement et le ministère de tutelle sur les grévistes à travers la déduction injuste et arbitraire des salaires et en considérant l’exercice du droit de grève comme une absence injustifiée ». 

À cet effet, la coordination syndicale invite les fonctionnaires titulaires de diplômes du ministère de l’Éducation nationale, exclus de la promotion et du changement de cadre, de protester tout au long de cette fin du mois de septembre en portant des brassards rouges sur le lieu de travail du 22 au 26 septembre 2020, en lançant une campagne médiatique et en rédigeant des articles présentant leurs cause et doléances du 28 septembre au 3 octobre 2020.

D’autre part, la coordination appelle à l’organisation d’une grève nationale le 5, 6 et 7 octobre 2020, qui peut être prolongée, accompagnée de d’autres formes de protestation spécifiques sur le terrain.

In fine, la coordination syndicale appelle les participants aux protestations à respecter toutes les procédures sanitaires en portant un masque de protection et en assurant une distanciation physique de plus d’un mètre entre tous les manifestants.

Laâyoune, Benguerir et Chefchaouen déclarées villes apprenantes de l’UNESCO