Laâyoune, Benguerir et Chefchaouen déclarées villes apprenantes de l’UNESCO

23 Sep 2020 à 11:15 Société
Laâyoune, Benguerir et Chefchaouen déclarées villes apprenantes de l’UNESCO

L’UNESCO a proclamé les villes marocaines de Laâyoune, Benguerir et Chefchaouen « villes apprenantes », elles font partie désormais du Réseau mondial UNESCO des villes apprenantes.

En effet, suite à l’appel à candidature lancé par l’UNESCO (l’Institut de l’UNESCO pour l’) relatif à l’adhésion au Réseau mondial UNESCO des villes apprenantes (GNLC) – Edition 2020, la Commission Nationale Marocaine pour l’Education, les Sciences et la Culture a accompagné trois (3) villes marocaines, à savoir Laâyoune, Benguerir et Chefchaouen, durant la phase de préparation de leurs dossiers de candidature, et les a incitées à veiller scrupuleusement au respect des exigences arrêtées par l’UNESCO pour la sélection les futurs candidats audit réseau, fait savoir le département de l’éducation nationale.

Ce Réseau des villes apprenantes a été créé conformément à la « déclaration de Pékin sur les villes apprenantes » adoptée par la Conférence mondiale sur les villes apprenantes, tenue à Pékin en Chine du 21 au 23 octobre 2013.

Jusqu’en 2019, ledit Réseau comportait 174 villes issues de 55 pays et le Maroc ne l’a intégré qu’en 2020 suite à la sélection récente des trois villes (Laâyoune, Benguerir et Chefchaouen).

A noter que le Réseau valorise et développe la pratique de l’apprentissage tout au long de la vie dans les villes de la planète : il stimule le dialogue sur les politiques et l’apprentissage mutuel entre les villes membres, forge des liens et partenariats, perfectionne les capacités et conçoit des instruments qui encouragent et reconnaissent les progrès accomplis.

Par ailleurs, l’intégration de ce Réseau permettra à ces villes marocaines de partager avec les autres villes leurs expériences en matière d’Education, de Formation et de Recherche, mais également de bénéficier des meilleures pratiques et expériences réussies dans les domaines de la formation tout au long de la vie.

Santé : Les infirmiers avec deux ans de formation, réclament une promotion exceptionnelle