Revue de presse quotidienne de ce mercredi 23 septembre 2020 

23 Sep 2020 à 09:24 Presse
Revue de presse quotidienne de ce mercredi 23 septembre 2020 

Ci-après les principaux titres développés par la presse nationale de ce mercredi 23 septembre 2020

Le Matin

• La présidence marocaine de la 64ème Conférence générale de l’AIEA unanimement saluée . L’élection du Maroc à la présidence de la 64ème Conférence générale de l’Agence de l’énergie atomique (AIEA), lundi à Vienne, a été unanimement saluée par les participants à la réunion annuelle de cet organe directeur de l’Agence. Le Maroc a accédé pour la première fois, et par acclamation unanime, à ce prestigieux poste en la personne de l’ambassadeur, représentant permanent du Royaume auprès des organisations internationales à Vienne, Azzeddine Farhane. Dans des déclarations à la MAP, plusieurs personnalités ont applaudi cette élection qui honore l’Afrique dans son ensemble et conforte la position du Royaume sur la scène internationale en tant qu’acteur résolument engagé à faire valoir les idéaux de la paix, de l’entraide et de la solidarité agissante. Ainsi, le Directeur général de l’AIEA, Rafael Mariano Grossi, a affirmé que la présidence marocaine de la 64ème Conférence générale de l’Agence témoigne de l’engagement constructif du Royaume pour la paix dans le monde.

• Le Maroc membre de la délégation de haut niveau de l’OIF pour le Mali. La Secrétaire générale de la Francophonie, Mme Louise Mushikiwabo, a désigné M. Moha Ouali Tagma, Ambassadeur du Maroc à Abuja, comme membre de la délégation de haut niveau de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) chargée d’accompagner le processus de transition civile au Mali. Cette nomination est une reconnaissance de l’engagement du Maroc au service de la paix et de la stabilité régionale, et du rôle sage et constructif du Royaume, sous les Très Hautes Orientations de Sa Majesté le Roi au Mali, mais aussi en Libye et ailleurs. M. Moha Ouali Tagma est diplomate depuis près de 40 ans. Il a notamment été Ambassadeur de Sa Majesté le Roi du Maroc à Dakar (Sénégal) et à Varsovie (Pologne). Il a servi en tant que membre de la mission permanente du Maroc auprès de l’ONU à Genève. Au terme de son mandat à la tête de la Direction Afrique au ministère, M. Tagma a été nommé en 2016 Ambassadeur à Abuja (Nigeria).

L’Opinion

• La DGAPR réagit aux allégations sur les « bennes à ordures ». La Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR) a affirmé, mardi, que les allégations concernant l’orientation d’un appel d’offres, qu’elle avait auparavant annoncé pour l’acquisition d’un certain nombre de bennes à ordures destinées aux établissements pénitentiaires au profit d’une société spécifique, « ont pour but d’influer sur la Délégation générale afin de passer des transactions dans des conditions illégales ». Dans un communiqué, la DGAPR a souligné qu’elle demeurera, à cet effet, soucieuse de se conformer aux dispositions du décret réglementant les marchés publics. En réaction à ce qui a été publié par certains sites internet à ce sujet, la DGAPR a indiqué avoir annoncé cet appel d’offres le 23 juillet 2020 en veillant à déterminer les caractéristiques techniques liées aux bennes à ordures sans faire mention à aucune marque commerciale. La DGAPR assure également avoir fait référence aux normes européennes afin d’acquérir des bennes de qualité et ayant une durée de vie de plusieurs années.

• La Marocaine Ismahane Elouafi nommée au poste de Scientifique en chef à la FAO . La Marocaine Ismahane Elouafi vient d’être nommée au nouveau poste de Scientifique en chef auprès de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). Cette nomination, annoncée par le Directeur général de la FAO, Qu Dongyua, à l’occasion de la 35é Conférence régionale de la FAO pour le Proche-Orient et l’Afrique du Nord (NERC 35) (21-22 septembre), « renforcera encore la dimension technique et scientifique des travaux de la FAO », précise un communiqué de l’organisation onusienne. « Le parcours de Mme Elouafi et sa connaissance approfondie de la région seront un atout pour relever les défis auxquels sont confrontés les pays du Proche-Orient et d’Afrique du Nord », souligne la FAO.

Libération

• Coronavirus: 3.426 guérisons en 24h, un record . Trois mille quatre cent vingt six (3.426) guérisons ont été enregistrés au Maroc au cours des dernières 24 heures, soit un record, contre 1.376 nouveaux cas confirmés, a annoncé lundi le ministère de la Santé. Le nouveau bilan des cas confirmés porte à 103.119 le nombre de contaminations dans le Royaume depuis le premier cas signalé le 2 mars et à 84.158 celui des personnes totalement rétablies, a précisé le ministère dans son bulletin quotidien de la Covid-19. De même, une tendance baissière a été observée quant au nombre de morts, avec l’enregistrement de 25 nouveaux décès au cours des dernières 24 heures, soit un total de 1.855, avec un taux de létalité stable à 1,8%.

• Réouverture des établissements scolaires de Tanger-Assilah . La Direction provinciale de l’Education nationale à Tanger-Assilah a annoncé la réouverture, à compter du mercredi 23 septembre, des établissements scolaires situés dans les quartiers de Tanger auparavant concernés par la décision de fermeture, et ce afin d’adopter l’enseignement présentiel en alternance. Dans le cadre de l’accompagnement permanent de la situation épidémiologique au niveau de la préfecture de Tanger-Assilah, plus particulièrement dans les quartiers concernés par la décision de fermeture des établissements scolaires publics et privés, et en coordination avec les autorités territoriales et sanitaires, il a été décidé la réouverture de ces établissements à partir du mercredi 23 septembre, a indiqué la Direction provinciale de l’Education nationale dans un communiqué.

L’Économiste

• Le Covid-19 menace les comptes de la CNSS. L’impact du Covid-19 sera visible sur les comptes de la sécurité sociale. Le manque à gagner en termes de cotisations est estimé à 4,4 milliards de DH. Les différentes prestations seront touchées mais, à des degrés divers. Celle qui en pâtirait le plus n’est autre que la branche des pensions. L’étude actuarielle menée par la CNSS et dont les résultats seront examinés lors du Conseil d’administration du 30 septembre a analysé trois scénarios : pessimiste, optimiste et scénario central. Ce dernier prévoit une reprise dès le mois de juillet mais en fonction du groupe d’entreprises. En se basant sur le scénario central, la branche des pensions devrait enregistrer une réduction importante du solde technique cette année: 1,74 milliard de DH, ce qui représente 93% du solde initial prévu.

• Enrichissement illicite; détails de la proposition de l’USFP. Au moment où le projet de réforme du code pénal est toujours bloqué au Parlement, le groupe parlementaire de l’USFP vient de déposer une proposition de loi pour favoriser un meilleur encadrement juridique de la lutte contre l’enrichissement illicite. Contrairement au projet de loi de réforme du code pénal qui a prévu uniquement des sanctions pécuniaires, cette proposition mise sur des peines privatives de liberté, notamment l’emprisonnement d’un à 5 ans. Aussi, selon la proposition de l’USFP, la Cour des comptes n’a pas le monopole du lancement des poursuites. Au delà des responsables publics et des fonctionnaires, l’article 6 de cette proposition de loi ambitionne de soumettre au dispositif juridique sur l’enrichissement illicite les trésoriers des associations, partis politiques, syndicats et les ONG.

Al Bayane

• Jorf El Malha: Un policier contraint d’utiliser son arme pour interpeller des délinquants. Un fonctionnaire de la brigade locale de la police judiciaire relevant du commissariat régional de sûreté de Jorf El Melha a été contraint, lundi soir, d’utiliser son arme de service lors d’une intervention sécuritaire pour interpeller quatre individus ayant exposé la vie de citoyens et d’éléments de la police à une agression sérieuse et dangereuse au moyen d’un chien féroce. Les éléments de la police étaient intervenus pour appréhender les mis en cause, dont une femme et trois individus recherchés pour coups et blessures et trafic illégal de boissons alcoolisées, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué, précisant que ces individus échangeaient des violences puisqu’ils étaient dans un état d’ébriété. Au moment de leur interpellation, relève la même source, ils ont opposé une résistance farouche car l’un d’entre eux a incité un chien face aux éléments de la police, ce qui a contraint un inspecteur d’user de son arme en tirant trois balles, deux de sommation et une troisième qui a atteint le chien au niveau de ses membres.

• Casablanca: Important incendie dans un dépôt de stockage, feu circonscrit. Un gigantesque incendie s’est produit, mardi à l’aube, dans un dépôt de stockage situé dans la zone industrielle de Sidi Bernoussi à Casablanca, causant d’importants dégâts matériels, a-t-on appris après du Commandement régional de la Protection civile. Les sapeurs-pompiers, déployés juste après la déclaration du sinistre aux environs de 04H30, « ont réussi à circonscrire le feu pour ne pas se propager aux nombreuses unités se trouvant à proximité », a rassuré la même source, notant qu’aucune perte humaine n’est à déplorer. Les unités mobilisées, relevant des commandements régional et provincial, « luttent toujours pour éteindre complètement les feux, qui vont durer un peu dans le temps en raison de la nature des produits emmagasinés, notamment des couches à bébé », a-t-on précisé.

Assahraa Al Maghribia

• Tourisme/Covid19: Des pertes de plus de 18 MMDH à fin juillet. Les pertes du secteur touristique conséquentes à la crise du nouveau coronavirus (covid-19) ont atteint 18,3 milliards de dirhams (MMDH) au terme des sept premiers mois de 2020, soit un retrait des recettes de 44,1%, selon la Direction des études et des prévisions financières (DEPF). Pour le seul mois de juillet, le recul de ces recettes s’est situé à 90,1%, indique la DEPF dans sa note de conjoncture de septembre, ajoutant que les arrivées touristiques et les nuitées réalisées dans les établissements d’hébergement classés se sont repliées, à fin juin 2020, de 63,5% et 59,1% respectivement. Afin de limiter l’impact néfaste de la crise du covid-19 sur le secteur touristique et d’accélérer sa relance, un contrat programme de 21 mesures, recouvrant la période de 2020 à 2022, a été signé le 03 août dernier, alliant acteurs publics et privés au niveau national et régional pour retrouver les performances d’avant crise.

Al Massae

• Des parents d’élèves contraints de payer pour la désinfection . Si le ministère de l’Education avait déjà assuré que tous les établissements scolaires disposent des moyens nécessaires à la mise en œuvre du protocole sanitaire, qui prévoit entre autres la désinfection des établissements et des mains des élèves, certaines écoles, et , à travers les associations des parents d’élèves, demandent toujours aux familles de participer aux frais relatifs à l’achat des produits désinfectants. Nombre de parents d’élèves ont reçu des avertissements sous forme d’enregistrements vocaux des présidents d’associations des parents d’élèves qui leur réclament le paiement d’un montant allant de 20 dh à 50 DH pour les opérations de désinfection. Aussi, ces messages mettent en garde contre toute contestation de cette demande qu’ils jugent indispensable vu le manque de moyens.

Al Ahdath Al Maghribia

• Moncef Slaoui: le vaccin pourrait être prêt avant la fin d’année. Le Professeur Moncef Slaoui, conseiller en chef du programme de vaccination de la Maison Blanche, a annoncé que le vaccin anti-Covid-19 devrait être prêt fin 2020. Dans une interview accordée à Sky News, le professeur marocain, a indiqué que le vaccin sera prêt lorsque la 3ème étape des essais cliniques sera réussie, soulignant que six types de vaccins sont actuellement en phase d’essai. « J’estime que le vaccin sera prêt entre octobre et janvier. Mais je suis convaincu qu’il pourrait être prêt vers la fin de l’année », a confié Dr Slaoui.

Al Ittihad Al Ichtiraki

• CSPJ: 9.391 détenus bénéficient des procès à distance entre le 14 et le 18 septembre. Un total de 9.391 détenus ont bénéficié des procès à distance dans les différents tribunaux du Royaume durant la période du 14 au 18 septembre, a indiqué le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ). Quelque 402 audiences ont été tenues à distance dans les tribunaux du Royaume, durant cette même période, au cours desquelles 7.996 affaires ont été mises au rôle, a relevé le CSPJ, lundi dans un communiqué. Les différents tribunaux du Royaume ont réalisé des résultats importants durant la troisième semaine du mois de septembre, et ce, dans le cadre de la mise œuvre optimale des procès à distance comme étant un choix stratégique nécessaire, tout en veillant à établir un équilibre entre le droit des détenus à un procès équitable et le devoir des tribunaux de continuer à s’acquitter de leurs obligations et fonctions constitutionnelles et en matière de droits de l’Homme, tout en assurant les mesures de santé pour tous, a souligné la même source.

Bayane Al Yaoum

• L’Institut Pasteur continuera d’effectuer les tests PCR . L’Institut Pasteur du Maroc (IPM) a assuré, lundi, continuer d’effectuer les dépistages par PCR (Polymerase Chain Reaction), en réaction à des informations de presse faisant état d’une « pénurie » des stocks de matériel nécessaire à la réalisation de tests Covid-19. En conformité avec la stratégie du ministère de la Santé de lutte anti-coronavirus, l’Institut mène, depuis le début de la pandémie, ces analyses au laboratoire de référence pour les virus émergents et dangereux, à raison de quelque 2.000 tests par jour, souligne l’IPM dans une mise au point destinée à « éclairer l’opinion publique ». Le ministère approvisionne, « de manière régulière et continue », l’Institut en équipements médicaux et matériel de laboratoire, via son stock central, précise-t-on. « Depuis l’apparition de la pandémie dans notre pays, l’Institut n’a jamais arrêté de réaliser les tests de dépistage du Covid-19 par la technique PCR », soutient encore la même source.

Al Alam

• Interpellé pour vol sous la menace, il est aussi impliqué dans un autre affaire. Des éléments du dispositif sécuritaire « Hadar », exerçant au niveau du district de sûreté Casa-Anfa, ont interpellé lundi un individu en flagrant délit de fuite après avoir commis un vol sous la menace d’arme blanche au sein d’un commerce. L’enquête préliminaire menée par la brigade de la police judiciaire de Casa-Anfa a révélé que le mis en cause, âgé de 22 ans, est suspecté de vol sous la menace d’arme blanche dans un commerce, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), précisant que le prévenu était en possession d’une somme d’argent issue du vol, ainsi que des outils utilisés pour faciliter son crime, à savoir un coutelas, un marteau, des gants et une cagoule. Les recherches et investigations ont également montré que le mis en cause est aussi suspecté d’une tentative de vol lundi matin sous la menace d’arme blanche, au sein d’une agence de transfert d’argent, poursuit la même source, notant que cette tentative a échoué suite à l’intervention d’un agent de sécurité et d’un employé chargé de la gestion de l’agence.

Rissalat Al Oumma

• Fès: Saisie de plus de 55.000 bouteilles de boissons alcoolisées, trois individus interpelés. Les éléments de la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) sont parvenus, lundi, en coordination avec le Service préfectoral de la police judiciaire à Fès, à saisir 55.295 bouteilles de boissons alcoolisées commercialisées sans licence et à interpeller trois individus soupçonnés de liens avec un réseau criminel s’activant dans le trafic de stupéfiants, de psychotropes et de boissons alcoolisées. Le premier suspect, recherché au niveau national pour des affaires de trafic de stupéfiants et de psychotropes, a été interpellé, avant que les investigations ne permettent de révéler des liens entre son activité criminelle et les trafiquants de boissons alcoolisées de contrebande, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué. Deux de ses fournisseurs en drogues et boissons alcoolisées ont été appréhendés au quartier « Al Marja » à Fès, ajoute-t-on de même source.

Revue de presse quotidienne de ce lundi 21 septembre 2020