Un jour dans le monde

17 Sep 2020 à 01:36 Monde
Un jour dans le monde

Le monde a enregistré pas moins de 943.868 morts suite à la pandémie du coronavirus depuis la détection des premiers cas en décembre 2019 en Chine.

En termes de cas actifs, le monde recense globalement 7.285.493 cas sur un total de 29.984.904 cas. Parallèlement, 21.755.543 personnes sont aujourd’hui considérées comme totalement guéries.

Les États-Unis sont en première place dans le classement des pays les plus touchés par la pandémie et dénombre 195.961 décès pour 6.606.674 cas recensés, selon le comptage de l’université Johns Hopkins qui fait référence et 2.495.127 personnes ont pu être soignées.

Après les États-Unis, les pays les plus endeuillés sont le Brésil avec 133.119 morts pour 4.382.263 cas, l’Inde avec 82.066 morts pour un total de 5.020.359 cas, le Mexique avec 71.678 morts pour 676.487 cas et le Royaume-Uni avec 41.664 morts pour 374.228 cas.

Mais c’est le Pérou, le pays le plus endeuillé en terme de nombre de morts par rapport à sa population avec 94 morts pour 100.000 habitants, suivi par la Belgique 86 pour 100.000, l’Espagne (64), la Bolivie (64) et le Chili (63).

Mercredi, l’Inde a franchi le seuil des cinq millions de personnes contaminées après avoir enregistré un million de nouveaux cas en seulement 11 jours. Le deuxième pays le plus peuplé de la planète compte désormais un total de 5,02 millions de porteurs du virus, se classant au deuxième rang mondial derrière les Etats-Unis.

Au Maroc, pas moins de 2.250 établissements scolaires sont actuellement fermés à cause des craintes liées à la possible contamination au coronavirus. Près de 950.000 élèves sont concernés par ces fermetures d’écoles sur quelques 7 millions qui devaient faire leur rentrée en septembre.

La présidente de la Commission européenne a alerté mercredi sur les dangers du « nationalisme vaccinal » au moment où les pays de l’Union européenne ont fait cavalier seul pour lutter contre la pandémie et à présent se présente le risque d’un même scénario pour l’obtention des vaccins.

« Le nationalisme vaccinal met des vies en danger », a déclaré Ursula von der Leyen devant le Parlement européen.

Selon le Conseil international des infirmières (CII), il y aurait beaucoup plus que 1.000 décès parmi les infirmières et infirmiers et sur plus de 44 pays.

En fin, en Espagne, la région de Madrid a annoncé qu’elle envisageait de confiner les zones de la ville ou de la région enregistrant la plus forte hausse du nombre de contaminations. Des « restrictions au niveau des rassemblements de personnes et aussi de la mobilité » seront annoncées « d’ici à la fin de la semaine », selon un responsable.

Libye: Fayez Al Sarraj annonce son intention de démissionner