Les musulmans de Melilla réclament leur droit à l’Aïd Al Adha

21 Sep 2018 à 14:05 Société
Les musulmans de Melilla réclament leur droit à l’Aïd Al Adha

Les musulmans de Melilla ne veulent plus se soumettre à l’interdiction qui les prive de leur droit à l’Aid Al Adha et les empêche de vivre correctement ce rituel religieux. La Coalition pour Melilla, un parti créé pour attirer le vote musulman de la ville, a choisi d’entamer une procédure judiciaire dans ce sens. Argument avancé: Les musulmans sont libres de sacrifier des moutons lors de la fête religieuse.

Le parti a choisi un avocat de renommée pour défendre sa cause, à savoir Me. Gonzalo Boye. Ce dernier est connu sur la scène internationale pour avoir tenté d’accuser les membres du gouvernement de George W. Bush d’implication dans des crimes de guerre commis contre des citoyens et résidents espagnols. Les Etats-Unis les avaient maintenus en rétention administrative.

L’avocat est également connu pour avoir défendu le trafiquant de drogue, Sito Minanco. L’homme de loi prépare une action en justice contre le conseil de la présidence, en faisant valoir que ce dernier avait, «de façon injuste et arbitraire», refusé aux Musulmans d’utiliser l’abattoir municipal.

La plainte de la Coalition pour Melilla sera déposée à l’encontre de Paz Velázquez, le conseiller espagnol de la Présidence et de la santé publique. Le parti considère la décision du responsable « de ne pas utiliser les installations publiques +inéquitable+ ». De plus, fait valoir l’avocat, le Conseiller « a pris plus d’un mois pour répondre aux demandes des musulmans ».

El Mundo décortique la première "sortie officielle" de Lalla Khadija