Revue de presse quotidienne de ce samedi 26 septembre 2020

26 Sep 2020 à 09:32 Presse
Revue de presse quotidienne de ce samedi 26 septembre 2020

Ci-après les principaux titres développés par la presse nationale de ce samedi 26 septembre 2020 

Libération

• Vaccin anti-Covid19: Des conventions signées avec deux laboratoires . Les conventions signées entre le Maroc et deux laboratoires permettront de bénéficier de la vaccination contre la Covid-19 dès la fin des essais cliniques, a affirmé, jeudi, le Chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani. S’exprimant à l’ouverture du Conseil de gouvernement, M. El Otmani a rappelé qu’il y a une forte concurrence internationale pour trouver un vaccin efficace, soulignant que le Royaume, sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, a aussitôt signé des conventions avec deux laboratoire chinois et britanno-suédois pour que les Marocains puissent bénéficier de la vaccination dès la fin des essais cliniques, a indiqué le ministre l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, porte-parole du gouvernement, Saaid Amzazi, dans un communiqué lu lors d’un point de presse à l’issue du conseil.

• La rentrée sociale perturbée par l’incertitude engendrée par le Covid-19 . La pandémie de la Covid-19, qui touche de plein fouet la planète, plane toujours sur des secteurs interconnectés, dont le secteur social qui a été lourdement impacté par les mesures préventives prises par les autorités pour limiter les répercussions socio-économiques de la maladie. La rentrée sociale, qui devait être porteuse de « bonnes » surprises du fait d’indicateurs basés sur le recul de la pandémie après deux mois de son apparition dans le Royaume grâce aux initiatives gouvernementales, se fait désormais sous des auspices moins prometteurs, notamment depuis la fin du mois de juillet dernier, qui a été marqué par une importante hausse du nombre des contaminations et des décès. Le Haut-Commissariat au Plan (HCP) avait rendu public un rapport contenant des chiffres « choquants » sur l’économie nationale qui a perdu en un an à partir du 2ème semestre de 2019, près de 600.000 opportunités d’emploi, soit une perte estimée à près de 265 millions heures de travail chaque semaine au cours de cette même période.

Le Matin

• ONU: M. Bourita plaide pour un « système multilatéral de proximité, porteur d’efficacité et pourvoyeur de solutions » . Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération Africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, a plaidé en faveur d’un « système multilatéral de proximité, porteur d’efficacité et pourvoyeur de solutions ». Dans une allocution à l’occasion de la réunion ministérielle de l’Alliance pour le multilatéralisme, organisée virtuellement en marge du débat de haut niveau de la 75ème Assemblée générale des Nations-Unis, M. Bourita a souligné que le Maroc a choisi, sous le leadership de SM le Roi Mohammed VI, un multilatéralisme solidaire, inclusif, pragmatique et d’action. Evoquant « l’immensité » des défis qui attendent les générations présentes et futures, dont le développement d’un vaccin « sûr, efficace et accessible » contre la Covid-19, l’éducation et la récession économique, le ministre a affirmé que « la responsabilité de donner corps à l’idéal d’un multilatéralisme de l’action s’impose à nous ».

• Le Conseil de gouvernement adopte un projet de loi relative au code du commerce . Le Conseil de gouvernement, réuni jeudi sous la présidence du chef du gouvernement, M. Saad Dine Al Otmani, a approuvé le projet de loi n° 39.20 portant modification de l’article 314 de la loi n° 15.95 relative au code du commerce, après avoir pris en compte les observations et propositions soulevées à son sujet et étudié la possibilité de les présenter sous forme de décret. Présenté par le ministre de l’Industrie, du Commerce, de l’Économie verte et numérique, ce projet de loi a été élaboré suite à l’augmentation continue des incidents de paiement depuis le début de la pandémie de coronavirus dans le pays, a indiqué le ministre de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, porte-parole du gouvernement, M. Said Amzazi, dans un communiqué lu lors d’un point de presse à l’issue de ce Conseil. Pour faire face à cette situation qui pourrait s’aggraver davantage à l’avenir et ainsi menacer la crédibilité du chèque comme moyen de paiement dans les transactions commerciales et compte tenu des prix exorbitants appliqués afin de régler ces incidents de paiement, il est devenu nécessaire de trouver une solution structurelle à ce problème, en modifiant les dispositions de l’article 314 du code du commerce, a-t-il expliqué.

Assahraa Al Maghribia

• L’Algérie doit assumer son rôle dans la résolution du conflit artificiel autour du Sahara marocain. L’Algérie doit assumer son rôle dans la résolution du conflit artificiel autour du Sahara marocain, ont affirmé les participants au webinaire « Sahara et droits humains », organisé par le Collectif associatif Droits de l’homme sans frontières. Les participants à ce webinaire, organisé mercredi par ce collectif associatif de l’Amérique latine, ont relevé que « l’Algérie n’est pas uniquement partie prenante au conflit du Sahara, elle est le problème même dans ce différend artificiel ». Animé par la journaliste Carolina Martinez, ce webinaire a réuni divers participants dont Juan Carlos Moraga, sous-secrétaire exécutif du Collectif associatif Droits de l’homme sans frontières, Andre Grimblatt, expert en sciences de communication, Messaoud Ramadan, activiste et membre du Mouvement Sahraouis pour la paix, Shaibata Mrabih Rabou, militant associatif, Ricardo Sanchez Serra, expert péruvien en relations internationales, Cristian Sanchez, de la Fondation Chile-Marruecos et le syndicaliste chilien Ricardo Maldonado.

Midelt: Don japonais pour la promotion des services de santé. Un don japonais au profit du Croissant rouge marocain (CRM) a été remis, vendredi à Rabat, avec comme but la promotion des services de santé et des premiers soins dans la province de Midelt. Ce don, une ambulance médicalisée, a été remis lors d’une cérémonie, en présence de l’ambassadeur extraordinaire plénipotentiaire du Japon au Maroc, Takashi Shinozuka et de responsables de l’administration centrale du Croissant Rouge. Ce don du gouvernement japonais entre dans le cadre du programme d’aide non remboursable aux micro-projets locaux contribuant à la sécurité humaine (APL), d’un montant de près de 500.000 DH, destiné à l’acquisition d’une ambulance tout-terrain médicalisée et équipée de matériel de secours d’urgence et de sauvetage en milieu accidenté et enclavé, au profit de la province de Midelt.

Al Ittihad Al Ichtiraki

• Le Maroc a mis en place des outils juridiques et institutionnels contre le blanchiment de capitaux. Le Maroc a mis en place, depuis plus d’une décennie, de nombreux outils juridiques et institutionnels contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme, en harmonie avec les acquis de la communauté internationale dans ce domaine, a affirmé, jeudi à Oujda, le ministre de la Justice, Mohamed Ben Abdelkader. Le Royaume a renforcé son système juridique national à travers l’adoption en 2007 de la loi 43.05 relative à la lutte contre le blanchiment de capitaux, qui a fait l’objet de révisions en vue de l’adapter aux recommandations successives du Groupe d’action financière (GAFI), a souligné le ministre lors d’une rencontre de communication organisée par le ministère de la Justice, en partenariat avec l’Ordre des avocats d’Oujda, autour du thème « Le rôle de l’avocat dans la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme ».

• M. Hammouchi reçoit à Rabat l’ambassadeur des Etats-Unis au Maroc. Le Directeur général de la Sûreté nationale et de la Surveillance du territoire, M. Abdellatif Hammouchi a reçu jeudi l’ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique accrédité auprès du Royaume du Maroc, M. David Fischer, et ce dans le cadre des relations de coopération bilatérale dans les différents domaines sécuritaires. Ont pris part à cette réunion bilatérale, qui s’est déroulée au siège de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST) à Rabat, des cadres des services centraux de la DGST et des représentants de l’ambassade des Etats-Unis à Rabat. Un communiqué de la DGST indique que les deux parties ont évoqué les différents sujets sécuritaires d’intérêt commun notamment les mécanismes de coopération et de coordination en matière de lutte contre les risques du danger terroriste, l’extrémisme violent, le crime organisé et leurs liens croissants dans la région de l’Afrique du nord et du Sahel.

Rissalat Al Oumma

• Fès: La prison Bourkaiz dément les allégations au sujet de l’implication de fonctionnaires de l’établissement dans le décès d’un détenu. L’administration de la prison locale Bourkaiz de Fès a démenti, vendredi, les allégations au sujet de l’implication de fonctionnaires de l’établissement dans le décès d’un détenu. Dans une mise au point, l’établissement pénitentiaire a indiqué que cette accusation est dénuée de tout fondement, faisant savoir que le détenu est décédé suite à sa dispute avec un autre prisonnier, incarcéré dans la même cellule, lui causant un évanouissement, avant que des fonctionnaires de l’établissement n’interviennent pour le transférer, d’abord, à l’infirmerie pour bénéficier des premiers soins et ensuite à l’hôpital externe, où il a rendu l’âme.

• Accès à la commande publique: Nécessité de doter la TPME d’un « Small Business Act ». Le président de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Chakib Alj, a souligné, jeudi à Casablanca, la nécessité de mettre en place un « Samll Business Act » pour assurer à la très petite, petite et moyenne entreprises (TPME) davantage d’accessibilité à la commande publique. « Il est grand temps de doter la TPME marocaine d’un cadre spécifique à savoir le «Small Business Act» afin de lui garantir plus d’accessibilité à la commande publique avec des incitations et des garanties appropriées », a dit M. Alj qui s’exprimait lors du Conseil National de l’Entreprise (CNE) tenu par visio-conférence, avec la participation du ministre de l’Industrie, du commerce et de l’économie verte et numérique, Moulay Hafid Elalamy. Une autre priorité est la préservation de la compétitivité des entreprises, a-t-il poursuivi, notant que celle-ci reste étroitement liée à la capacité d’investissement limitée en raison d’une sous-capitalisation et d’un surendettement évidents.

Akhbar Al Yaoum

• Coronavirus: 118 écoles fermées. 118 établissements accueillant environ 61.000 élèves ont été fermés, en raison de la découverte de cas positifs, a affirmé le ministre de l’Education nationale, Saaïd Amzazi, précisant que ces cas concernent 413 élèves, 807 enseignants, 129 cadres administratifs et 79 fonctionnaires. Les cas de contamination sont principalement concentrés au niveau des villes de Marrakech et Kénitra, les villes où l’enseignement par alternance a été adopté à l’instar d’autres villes. Selon des sources, la majorité de ces cas ne proviennent pas de foyers épidémiologiques au sein d’écoles, mais en dehors des établissement scolaires.

• Covid-19: Casa-Settat enregistre la moitié des décès enregistrés au Maroc . La région de Casablanca-Settat est sur le point d’atteindre les 1000 décès liés au Covid-19, et ce depuis l’annonce au Maroc du premier cas positif au virus. En effet, 994 décès ont été enregistrés dans la région jusqu’à jeudi dernier, ce qui équivaut au nombre de décès enregistrés dans tout le territoire national depuis le début de la crise sanitaire, jusqu’au 26 août dernier (984), soit le bilan des morts au Maroc pour 6 mois. Ces chiffres alarmants enregistrés notamment dans la capitale économique du Royaume interpellent sur le protocole de soins adopté par la direction régionale de la Santé et sur le plan mis en œuvre dans la lutte contre ce virus.

Al Massae

• BAC: L’examen aura bien lieu à la date prévue. Le ministère de l’Éducation nationale a démenti, jeudi, tout report de l’examen régional de la 1-ère année du baccalauréat au niveau de la région de Casablanca-Settat, affirmant que cette échéance aura lieu à la date prévue. Dans une mise au point, le ministère de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique indique que des individus ont attribué au département de l’éducation nationale, un faux communiqué contenant des informations erronées concernant le report de l’examen régional de la première année du baccalauréat au niveau de la région de Casablanca-Settat. A cette occasion, le ministère réitère que cet examen aura lieu à la daté prévue, les 1, 2 et 3 octobre 2020, selon le calendrier annoncé précédemment par le ministère, appelant à s’assurer de la véracité des informations auprès des sources officielles avant de les diffuser.

• Marrakech: Un tribunal oblige un directeur d’école à inscrire un élève . Le tribunal administratif de la ville de Marrakech vient de prononcer une sentence obligeant le directeur d’une école primaire à procéder à l’inscription d’un élève en première année du primaire. Le directeur de l’établissement scolaire avait refusé d’inscrire l’élève ce qui a poussé le père de l’enfant à porter plainte. La sentence explique que l’établissement scolaire doit inscrire l’élève en première année du primaire, tout en prévoyant une amende de 500 DH pour chaque jour de retard dans l’exécution du jugement. Le refus d’inscrire l’élève est une atteinte au droit constitutionnel à l’Education. Le tribunal considère aussi que la décision du directeur de l’école va à l’encontre de la politique et des orientations de l’Etat qui vise l’encouragement de l’enseignement et la lutte contre le décrochage scolaire.

Revue de presse quotidienne de ce vendredi 25 septembre 2020