Crise libyenne: Large convergence des vues entre Rabat et Bruxelles

11 Sep 2020 à 13:16 Politique
Crise libyenne: Large convergence des vues entre Rabat et Bruxelles

Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, s’est entretenu vendredi au téléphone avec le Haut Représentant et vice-Président de la Commission européenne, Josep Borrell. Le dialogue inter-libyen qui s’est déroulé au Maroc et les relations entre le Royaume et l’UE, étaient notamment au menu de ces discussions.

Dans une déclaration rendue publique à Bruxelles, le Vice-Président de la Commission européenne, a mis en avant la « large convergence de vues entre l’UE et le Maroc sur les perspectives ouvertes par le dialogue inter-libyen » qui s’est déroulé de dimanche à jeudi sur terre marocaine.

Borrell a, à cet égard, « salué et encouragé » cette initiative marocaine comme « une contribution opportune aux efforts déployés par les Nations unies en vue d’une solution politique de la crise en Libye, de nature à garantir la cohésion du pays, son intégrité territoriale et sa souveraineté ».

Plus généralement, il a affirmé que « la stabilité et la paix en Libye sont essentielles à la stabilité et à la prospérité du Maghreb dans son ensemble et sont une priorité européenne ».

L’entretien entre les deux responsables, qui s’inscrit dans le cadre du partenariat stratégique et des échanges permanents entre le Maroc et l’Union européenne, a porté, outre les récents développements liés au dossier libyen, l’état d’avancement des relations Maroc-UE qui continuent de connaître une évolution satisfaisante à la faveur de la mise en œuvre de la Déclaration politique conjointe issue du Conseil d’Association du 27 juin 2019.

Selon la déclaration de Josep Borrell, les deux parties « sont convenues de poursuivre leur dialogue et leurs efforts respectifs dans ce sens dans un esprit de concertation rapprochée afin d’intensifier la dynamique politique en cours entre les parties libyennes ».

Le rôle du Maroc dans le rapprochement des vues entre représentants libyens avait de même été salué par le porte-parole de l’UE, Peter Stano, qui avait indiqué que les 27 sont « reconnaissants au Maroc pour son rôle actif auprès des deux parties, en soutien au processus mené par les Nations unies ».

« L’UE accueille favorablement toute initiative visant à soutenir le processus de médiation mené par les Nations unies et à faire progresser la résolution du conflit libyen par le biais d’un processus politique », avait-il ajouté.

Et d’affirmer que « l’UE continuera à soutenir activement le peuple libyen dans ses aspirations à établir un pays pacifique, stable et prospère ».

Pour rappel, le dialogue libyen entre les délégations du Haut Conseil d’État libyen et le Parlement de Tobrouk vise à maintenir le cessez-le-feu et ouvrir des négociations pour mettre fin aux conflits entre les parties libyennes.

Aux termes du communiqué final conjoint ayant sanctionné ces discussions, les parties au dialogue sont parvenues, au terme de 5 jours de discussions à un accord global sur les critères et les mécanismes transparents et objectifs pour occuper les postes de souveraineté.

Nasser Bourita: Les Libyens sont capables de résoudre leurs problèmes sans tutelle ni influence