Crise libyenne: Le Maroc appelle à privilégier la solution politique

09 Sep 2020 à 17:17 Politique
Crise libyenne: Le Maroc appelle à privilégier la solution politique

Privilégier la solution politique plutôt que l’option militaire en Libye, et les efforts arabes doivent être orientés dans ce sens. Tel est le message porté par le Maroc lors des travaux de la 154e session du Conseil de la Ligue arabe au niveau des ministres des affaires étrangères. 

« Le Royaume du Maroc appelle à orienter les efforts arabes vers le soutien d’une solution politique à la crise libyenne au détriment de l’option militaire, et à contribuer à favoriser un cadre neutre pour un dialogue inter-libyen garantissant le maintien de la cohésion nationale, l’intégrité territoriale et la souveraineté nationale de la Libye sur l’ensemble de ses territoires« , a en ce sens indiqué le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita.

Intervenant lors de cette réunion virtuelle, Bourita a souligné la nécessité d’œuvrer pour parvenir à une solution à cette crise avec une contribution purement libyenne, et de contribuer à fournir un cadre neutre pour un dialogue inter-libyen qui garantirait le maintien de la cohésion nationale, l’intégrité territoriale et la souveraineté nationale de la Libye sur l’ensemble de ses terres, loin de l’ingérence étrangère.

Rappelant que le Maroc a abrité un dialogue inter-libyen prometteur, géré par les Libyens eux-mêmes, sur la base de de l’accord politique signé, il y a environ cinq ans à Skhirat, le ministre a mis en avant l’engagement du Royaume du Maroc envers ses frères libyens qui sont appelés à choisir ce qu’ils jugent appropriées parmi les règles et les initiatives pouvant remédier au temps perdu et engager des négociations politiques globales qui permettraient de mettre fin au conflit et poser les jalons d’une stabilité politique permanente.

Au terme de son intervention, le ministre a tenu à exprimer la solidarité du Royaume du Maroc avec la République sœur du Soudan suite aux récentes inondations qui ont frappé ce pays.

Il a également adressé ses sincères condoléances à la République du Liban à la suite de l’explosion survenue dans le port de Beyrouth, faisant observer que instructions royales, il a été procédé à l’envoi d’une aide médicale et humanitaire d’urgence à la République du Liban, ainsi que pour le déploiement à Beyrouth d’un hôpital militaire de campagne, qui a prodigué jusqu’à présent plus de 25.000 interventions thérapeutiques et médicales.

L’état d’urgence sanitaire prolongé jusqu'au 10 octobre à 18H