Rentrée 2018/19 : L’abandon scolaire en baisse, le nombre de filles scolarisées en hausse

21 Sep 2018 à 08:00 Education
Rentrée 2018/19 : L’abandon scolaire en baisse, le nombre de filles scolarisées en hausse

La moitié des inscrits du système éducatif sont des filles et l’abandon scolaire a fait une chute remarquable: en 10 ans nous comptons 180.000 élèves de moins.

La rentrée scolaire continue de se placer au centre du débat. Les chiffres officiels avancés ce jeudi 20 septembre par le porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi à l’issue du Conseil de gouvernement, révèlent que la gent féminine s’accapare la part du lion en matière d’inscriptions dans le système éducatif aussi bien au primaire, au collège qu’au secondaire. Ainsi, la rentrée scolaire 2018/19 a enregistré 7,9 millions d’inscrits, dont 52% des filles.

Une généralisation de la scolarité qui débouche sur la surpopulation

La généralisation de la scolarité a atteint les 99 % pour l’enseignement primaire qui compte 4 millions 370 milles inscrits. Si cette généralisation a enregistré une hausse, elle s’avère être une arme à double tranchant puisqu’elle rappelle un phénomène de taille de l’école publique marocaine qu’est la surpopulation des classes. Un sujet toujours d’actualité.

Dans ce sens, le ministre indique que 100 nouveaux établissements scolaires ont été mis en place, et l’effectif des enseignants augmenté. Ils sont 248.000 enseignants actuellement, « soit la moitié des fonctionnaires de la fonction publique au Maroc », explique le ministre.

L’abandon scolaire en chute

Dans le système éducatif national, la déperdition scolaire demeure un sujet qui fâche!

En 2008, le Maroc comptait  450 000 cas d’abandon contre 270 000 en 2018. 180 000 élèves de moins quittent l’école en une période de dix ans.

Ce phénomène, bien qu’il soit présent dans le milieu urbain, est plus fortement ressenti en milieu rural. Il s’établit actuellement à  5,7 % et le gouvernement, toujours selon Mustapha El Khalfi, aspire à une nette diminution du taux pour le stabiliser à 1%.

Les chiffres

Par ailleurs, El Khalfi se veut rassurant en affirmant que la rentrée 2018/19 a été préparée « à temps ».

Au niveau de l’éducation nationale,  l’on compte 7 millions 900 milles d’inscriptions, dont 52 % sont des filles.

La formation professionnelle a enregistré quelque 776 000 inscrits. Le secteur bat son plein pour cette rentrée: On compte 326 000 stagiaires dont 38%  des femmes dans près de 686 établissements.

L’enseignement supérieur quant à lui, a atteint les 937 000 et arrivera à plus de 50 000 nouvelles bourses.

Les mesures sociales font aussi  l’objet des axes évoqués par le ministre délégué. Le budget consacré au programme Tayssir, qui permet une certaine généralisation de l’enseignement, a nettement augmenté pour passer de 500 millions de dirhams à 2 milliards et 170 millions.

Médecine légale : Le texte de loi voit le jour