Le Borussia Dortmund s’explique sur le départ de Achraf Hakimi

23 Août 2020 à 22:35 Sport
Le Borussia Dortmund s’explique sur le départ de Achraf Hakimi

Après avoir passé deux belles années au Borussia Dortmund, Achraf Hakimi a signé à l’Inter Milan. Alors que la direction allemande avait exprimé son envie de lever l’option d’achat de l’international marocain, elle a finalement décidé de le laisser partir. Le directeur sportif du BVB est sorti de son silence pour expliquer ce départ. 

Achraf Hakimi a été l’un des joueurs les plus prisés du mercato. Avant sa signature à l’Inter Milan, le Marocain a fait l’objet de rumeurs d’un retour à son club formateur, le Real Madrid, mais pas que.

En effet, le Lion de l’Atlas était également proche d’une prolongation au Borussia Dortmund, avec lequel il a réalisé une dernière saison extraordinaire.

Cependant, le directeur sportif du BVB et ancien joueur, Sebastian Kehl, a déclaré que le club allemand ne pouvait pas se permettre d’acheter Achraf Hakimi même si l’arrière latéral marocain était un élément important au Signal Iduna Park.

L’arrière latéral de 21 ans a passé deux saisons avec BVB en prêt, faisant 73 apparitions, marquant 12 buts et fournissant 17 passes décisives. Il a également remporté la Super Coupe d’Allemagne.

«Nous ne devrions pas avoir trop de joueurs en prêt. Hakimi a été bénéfique pour les deux parties. Il n’était pas à ce niveau quand il est venu. Il a beaucoup appris de [Lucien] Favre », a déclaré Kehl lors de la visite virtuelle de Dortmund en Asie.

« Madrid a reçu environ 45 millions d’euros pour lui. En fin de compte, nous n’avons pas pu payer cet argent et il a rejoint l’Inter. Achraf était très content ici, mais pour répondre à la question, je ne pense pas forcément qu’avoir un ou deux joueurs en prêt va à l’encontre de la philosophie du BVB », a-t-il ajouté.

Hakimi s’est engagé  jusqu’en 2025 avec les Nerazzurri. Le montant de son transfert n’a pas été communiqué par les clubs, mais la presse italienne parle d’un montant de 40 millions d’euros, plus 5 de bonus. Le Real Madrid n’aurait pas d’option de rachat, mais un droit de préemption selon AS. Un droit qui lui permettrait d’égaler toute future offre que l’Inter accepterait pour le joueur.

Fiorentina : L'aventure commence pour Sofyan Amrabat