Beyrouth: Facebook apporte une subvention financière de 1,6 million de dollars

12 Août 2020 à 05:11 Monde
Beyrouth: Facebook apporte une subvention financière de 1,6 million de dollars

La capitale libanaise Beyrouth vit des moments très difficiles après la grande explosion partie du port, le mardi 4 août. C’est dans ce sens que Ramez Shehadi, Directeur Facebook Moyen-Orient et Afrique du Nord, a expliqué, devant la presse, comment aider les habitants de Beyrouth sur Facebook et Instagram.

Tout en exprimant sa sympathie avec les Libanais et tous ceux touchés par cette terrible tragédie, le responsable à Facebook a annoncé une “subvention financière de 1,6 million de dollars aux hôpitaux, aux institutions médicales et aux ONG locales pour soutenir les efforts de secours et de relèvement, compte tenu de l’importance du travail accompli par les organisations et les individus sur le terrain à Beyrouth”. 

Ce don comprend un montant de 500.000 dollars de Facebook qui correspond au même montant collecté par une campagne lancée par les utilisateurs de Facebook. De plus, le directeur de Facebook région MENA a indiqué que la compagnie “travaille avec des hôpitaux et des partenaires locaux pour faciliter l’accès local à un outil de don de sang qui permet aux donneurs de trouver des centres près de chez eux qui ont besoin d’assistance et de soutenir les rédactions locales concernées“.

Nous continuerons à travailler avec différentes organisations qui font une réelle différence en ce moment critique” a conclu Ramez Shehadi.

Facebook a rappelé ainsi qu’au moment où le Liban fait face aux effets dévastateurs de l’explosion, “les utilisateurs de Facebook ont ​​activé la fonction contrôle de sécurité le 4 août, qui a permis à des dizaines de milliers d’individus d’informer leurs amis et leurs proches qu’ils allaient bien. Des centaines de milliers de personnes ont également visité la page de crise pour obtenir des informations directement et demander de l’aide ou la fournir à d’autres, allant de l’accueil de ceux qui ont perdu leur maison à la recherche des disparus et à la fourniture d’autres services essentiels tels que le don de sang”.

La France instaure de nouvelles mesures face à la reprise du coronavirus