Coronavirus : Le Maroc second pays à avoir conduit le plus de tests sur le continent

11 Août 2020 à 22:36 Santé
Coronavirus : Le Maroc second pays à avoir conduit le plus de tests sur le continent

L’Afrique n’est pas épargnée par la pandémie du coronavirus (Covid-19) malgré des données de contaminations et de décès bien en deçà de celles des autres continents. Le manque de tests reste le problème le plus criant pour permettre une évaluation mieux étayée de la situation.

« 3,4 million de tests seulement ont été réalisés sur une population de près de 1,3 milliard d’habitants, a rappelé le directeur du Centre africain de prévention et de contrôle des maladies (CDC), John Nkengasong. Les chiffres indiquent que seulement 1 700 tests pour un million de personnes sont effectués en Afrique à titre comparatif la Grande-Bretagne en conduit 30 000 pour le même nombre (un million). « Il en faudrait dix fois plus », ajoute John Nkengasong.

L’Union africaine dont dépend le CDC souhaite y parvenir d’ici « deux à trois mois ». La formation d’un million de travailleurs communautaires capables de tracer les personnes contaminées et leurs contacts ainsi que la création d’une plateforme commune d’achat des médicaments sont les deux autres objectifs que se sont fixés les gouvernements africains dans leur plan d’action coordonnée, dont le coût est estimé à 600 millions de dollars (547 millions d’euros). Mais, on reste loin du compte. L’Afrique comptait ce lundi 10 août 1 047 049 de cas de coronavirus confirmés du coronavirus (Covid-19), la pandémie ayant coûté la vie à 23 258 personnes. « Le nombre de morts est en augmentation exponentielle », a-t-il mis en garde pour tempérer tout triomphalisme prématuré en rappelant que la situation a vite fait de basculer dans nombre de pays.

Pour l’épidémiologiste camerounais, il est ainsi fort probable que les pays qui apparaissent comme les plus touchés (Afrique du Sud, et l’Afrique du Nord (Maroc, Egypte, Algérie…))  ne se démarquent qu’en raison de leur meilleure capacité de détection du coronavirus. Ceux par contre qui n’émergent pas dans les statistiques, suscitent « la plus grande inquiétude » en raison de la fragilité extrême des systèmes de santé et des difficultés à se déployer sur des terrains dominés par la violence des conflits de la pauvreté, et autres fléaux naturels comme, le réchauffement, avancée du désert, la sécheresse, criquets etc… La CDC Afrique a déjà distribué 2,5 millions de tests à l’Union africaine mais des pays font toujours face à la pénurie.

Le Maroc avait renforcé sa stratégie de dépistage au mois de mai, en passant à une moyenne de 20.000 tests par jour indiquait à l’époque la cheffe de la division de l’information et de la communication au ministère de la Santé, Madame le Dr. Jamila Jbili. Aujourd’hui le Royaume en est à près 1,5 millions de cas pour une moyenne de 21 500 tests/jour. Depuis la découverte du premier cas de COVID-19 début mars 2020 au Maroc, le nombre de personnes atteintes a significativement augmenté depuis le mois d’avril dernier, suite à l’apparition de foyers épidémiques, avant de se stabiliser en juin, et de nouveau augmenter ou rebondir depuis le déconfinement, du 10 juin dernier.

Les raisons un peu comme pour rejoindre John Nkengasong sont justement le renforcement du dépistage pour une détection précoce du virus, du déconfinement, du relâchement et du non-respect des mesures barrières. A début juillet, les personnes les plus touchées étaient celles âgées entre 30 et 55 ans, avait  indiqué le Dr. Jbili, expliquant la hausse du nombre de jeunes atteints du virus par le renforcement du dépistage dans les unités industrielles.

Par ailleurs, un grand nombre de guérisons a été enregistré durant les deux premières semaines de juillet. Il s’agit des cas asymptomatiques du cluster de Lalla Mimouna près de Kénitra (nord). Quant au taux de mortalité, il est de 1,5% au Maroc contre 4,2%, dans le monde. Pour ce qui est du taux de rémission, il est de 59,6% au niveau mondial, contre 84,6% au Royaume. A ce jour, le Maroc a enregistré 34 063 cas confirmés dont 516 décès et 24 524 personnes guéries. Quoique l’on dise cela reste une bonne tenue de route comparativement à d’autres pays africains.

Le Maroc est le second pays du continent à avoir conduit le plus de tests après l’Afrique du Sud (3 267 497) et bien loin devant l’Ethiopie (497 971) ou l’Egypte (444 687) ou le Ghana (413 835). Ni l’Algérie ni la Tunisie et encore moins la Mauritanie ou la Libye ne figurent dans les 10 pays africains ayant effectué le plus de tests.

Urgent. Maroc/Coronavirus: 1.132 nouveaux cas en 24H, 35.195 au total