Les responsables des clusters dans les unités de conditionnement de poissons de Safi devant la Justice

11 Août 2020 à 15:28 Justice
Les responsables des clusters dans les unités de conditionnement de poissons de Safi devant la Justice

Le procureur du roi près le Tribunal de Première instance de Safi a annoncé mardi qu’il a été décidé de poursuivre certains responsables de gestion d’une unité industrielle de conserve de poisson à Safi, pour violation du décret-loi relatif à l’état d’urgence sanitaire.

En effet dans le communiqué diffusé par la magistrature il est dit que « Sur la base des résultats des enquêtes judiciaires, ordonnées par le parquet général au sujet des circonstances et causes de la propagation de la Covid-19 au sein d’une unité spécialisée dans la conserve de poisson à Safi et qui ont révélé un soupçon de manquement aux mesures de prévention et de précaution édictées par les autorités publiques pour limiter la propagation de cette situation épidémique et garantir la sécurité des personnes, il a été décidé de poursuivre certains responsables de gestion de l’unité susmentionnée et certaines personnes chargées du suivi de l’application du protocole sanitaire à l’établissement, ainsi que les responsables chargés du transport des ouvriers, pour violation des dispositions de l’article 4 du décret-loi relatif à l’état d’urgence sanitaire et de les convoquer à comparaître devant le tribunal pour qu’ils soient jugés conformément à la loi ».

On s’en souvient début juillet la propagation de la covid-19 partie d’un foyer dans une unité industrielle de conserve de poisson (usine de conditionnement) a Safi avait affolé si l’on peut dire de par son ampleur, les autorités locales et nationales. Il s’en était suivi l’adoption de toute une panoplie de mesures pour enrayer le mal dont la mise en quarantaine de la population de Safi. Une large opération de sensibilisation des habitants avait également été menée et tout mouvement de (et vers) la ville « de la sardine » strictement interdit.

En plus du renforcement des barrages de contrôle aux différentes entrées et sorties de la ville, on avait procédé à la fermeture des locaux de commerce, la fermeture des cafés, l’interdiction d’accès à la plage de la ville et la fermeture des marchés de proximité ainsi que l’intensification de la cadence des opérations de stérilisation et de désinfection au niveau des places publiques, des parcs et des moyens de transport public. Les autorités locales ordonnaient en outre la fermeture des 18 unités industrielles à  Safi et l’arrêt du transport de leurs employés.

Safi devenait le temps d’une quarantaine ville fantôme de par une mise sous loche caractérisée. Une enquête avait été alors, ouverte pour définir les responsabilités de tout un chacun et a abouti aujourd’hui à la poursuite judiciaire contre certains responsables, individus chargés du protocole sanitaire et responsables du transport des ouvriers, pour violation des dispositions de l’état d’urgence sanitaire.

Affaire Hamza mon bb : L'avocat de Dounia Batma s'explique sur le verdict