Coronavirus/Vaccin: L’OMS rappelle à la Russie qu’il faut une « pré-qualifiation »

11 Août 2020 à 20:31 Monde
Coronavirus/Vaccin: L’OMS rappelle à la Russie qu’il faut une « pré-qualifiation »

Après l’annonce surprise de la mise au point d’un vaccin contre le coronavirus par la Russie, l’Organisation mondiale de la Santé a réagi en rappelant qu’il faut qu’il soit évaluer et examiné.

Alors que le président russe Vladimir Poutine a annoncé que la Russie avait développé le « premier » vaccin contre le nouveau coronavirus, que ce dernier permettait d’avoir une « immunité durable » et que l’une de ses filles se l’était fait inoculer, le gendarme de la santé a préféré accueillir la nouvelle avec prudence.

« Nous sommes en étroit contact avec les Russes et les discussions se poursuivent. La pré qualification de tout vaccin passe par des procédés rigoureux », a pointé Tarik Jasarevic, le porte-parole de l’OMS, lors d’une visio-conférence de presse, suite à une question sur l’annonce du président russe.

Tarik Jasarevic a tenu a déclarer que la pré-qualification d’un vaccin doit passer par « l’examen et l’évaluation de toutes les données de sécurité et d’efficacité requises recueillies lors d’essais cliniques » tout en soulignant que le processus serait le même pour tout candidat vaccin.

Le ministre russe de la Santé Mikhaïl Mourachko a toutefois précisé que « des essais cliniques sur plusieurs milliers de personnes allaient continuer » concernant ce vaccin.

« L’OMS a mis en place un processus de pré-qualification pour les vaccins mais aussi pour les médicaments. Les fabricants demandent la pré-qualification de l’OMS car c’est une sorte de gage de qualité », a ajouté le porte parle de l’Organisation mondiale de la Santé.

Il a insisté sur l’application rigoureuse des mesures de santé publiques qu’il a qualifié de « vitale », tout en affirmant qu’il est nécessaire de « continuer à investir dans le développement de vaccins et de traitements qui nous aideront à réduire la transmission à l’avenir » disant espérer que les vaccins qui seront développés seront « sûrs et efficaces ».

A l’heure actuelle,  ce sont 26 vaccins qui ont été développés et ont atteint le stade des essais cliniques sur l’être humain à travers le monde et 139 autres qui sont au stade de l’évaluation pré-clinique. Parmi ces 26 vaccins, 6 ont atteint fin juillet la phase 3 de leur développement.

Algérie : l'économie plongée dans une récession comme aucune autre auparavant