Le ministère l’Education nationale met de l’ordre à ses dires

09 Août 2020 à 22:23 Education
Le ministère l’Education nationale met de l’ordre à ses dires

Le ministère de l’Education nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique dément avoir défini une quelconque moule ministérielle relative à l’organisation de l’année scolaire 2021-2020.

Aussi et dans le but de rectifier le tir suite au premier communiqué du 6 août qui a prêté à différentes interprétations de la part de l’opinion publique, le ministère a indiqué dans un communiqué dont Hespress a eu la teneur, qu’il n’avait pas encore tranché quant à la question de la rentrée, présentielle ou distancielle ou toutes les deux. Le modèle éducatif qui devrait être adopté lors de la prochaine rentrée ou pendant l’année scolaire, sera adapté à la situation conjoncturelle le cas échéant souligne le courrier.  «  Il sera tenu compte de l’évolution de la situation épidémiologique dans notre pays et des mesures de précaution et de prévention qu’elle nécessitera » souligne le document.

Le ministère de l’Education indique également qu’à la fin de chaque année universitaire, il est de coutume de prendre une décision ministérielle quant à l’organisation de la prochaine année académique afin de permettre à tous de faire aux différentes étapes afférentes à la rentrée scolaire telles les activités programmées, la date de reprise ( été fixée cette année au 7 septembre 2020), en plus de celles des examens et de vacances. Cela permet aux acteurs (fonctionnaires de l’administration de l’éducation, enseignants, familles, écoliers, élèves, étudiants…) d’anticiper et de se préparer aux  différentes échéances en perspectives.

Il est également dit dans le communiqué que le ministère, à l’instar de l’année scolaire 2019-2020, prendra toutes les mesures nécessaires pour garantir le droit à la scolarisation de toutes les enseignantes et enseignants de tous les niveaux académiques, dans le plein respect des conditions et normes de sécurité sanitaire établies par les autorités compétentes.

Le département de l’Education conclut en confirmant qu’il continuerait à œuvrer à la bonne préparation de la prochaine rentrée qui a été fixée au lundi 7 septembre et à sa réussite et ce, en pleine coordination avec les autorités publiques compétentes, afin de préserver la santé des enseignants et les cadres pédagogiques et administratifs, indiquant qu’il s’efforcera d’informer l’opinion publique nationale de tout éventuel changement en fonction des éléments à venir.

Rentrée scolaire: La décision ministérielle du 6 août n’a pas catégoriquement tranché sur le modèle pédagogique