Le seuil de médecine à 12/20: Les explications de Driss Ouaouicha

06 Août 2020 à 10:46 Société
Le seuil de médecine à 12/20: Les explications de Driss Ouaouicha

Le seuil de présélection pour passer le concours commun d’accès aux facultés de médecine, de pharmacie et de médecine dentaire a été revu à la baisse cette année. Il a été fixé à 12/20 (calculé à 75% sur la base de l’examen national du bac et à 25% sur celui du bac régional), dans le but d’ »assurer l’égalité des chances entre tous les candidats ». Cette moyenne, largement inférieure à celles des autres années a fait beaucoup réagir.  

En effet, ce seuil a été largement commenté, mais aussi critiqué sur les réseaux sociaux, les internautes ayant estimé que « depuis la nuit des temps, il est jamais descendu à moins de 15/20« . Et d’ajouter que pendant de longues années, les bacheliers candidats au concours de médecine générale, pharmacie ou dentaire, « sont passés à côté pour quelques points de moins« .

Présent sur les leiux pour le concours commun d’accès à ces facultés au titre de 2020, Driss Ouaouicha, ministre délégué chargé de l’Enseignement supérieur, a bien voulu fournir ces explications à Hespress Fr.

« Le choix de ce seuil a été une occasion pour les bacheliers de passer le concours de médecine, mais cela ne leur garantit pas la réussite. C’est une chance qui a été donnée aux candidats et que le meilleur gagne. Celui qui a les meilleures compétences va réussir le concours« , a-t-il avancé.

Afin rassurer les citoyens et l’opinion publique, le ministre délégué a fait savoir que les types de questions du concours sont différents les uns des autres puisqu’il s’agit d’un QCM (questionnaire à choix multiples). Les réponses sont d’ailleurs corrigées de manière mécanique par une machine, explique le responsable, et organisées de manière mécanique également. « Donc l’intervention humaine dans cette opération de correction a diminué et on a accéléré le temps de réalisation« , a-t-il indiqué.

Pour revenir au seuil de sélection qui est de 12/20, Driss Ouaouicha affirme qu’il s’agit-là de « la mention +Assez bien+, qui offre la chance au bachelier l’opportunité de participer au concours et non la garantie de le réussir et de devenir un futur médecin. Si le candidat est bien, c’est sa chance de le prouver« , a-t-il fait valoir.

Selon le ministre délégué, « concours de médecine, est supervisé et encadré par les professeurs des facultés de médecine, ce qui fait que la direction n’a rien avoir avec ce concours. Ce sont les professeurs qui vont le corriger, délibérer et annoncer les résultats« .

Il convient de rappeler que pour cette année 2020, exceptionnelle à plus d’un niveau, une nouvelle approche a été adoptée par le ministère de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.

Elle consiste en l’organisation d’un concours commun d’accès à la première année des études en médecine au lieu des 11 concours habituellement organisés ainsi que la mise en place d’une plateforme (www.concoursmed.ma) pour gérer toutes les étapes du concours commun présentiel. Les épreuves du concours commun de médecine pourront être passées cette année en 3 langues différentes, à savoir l’Arabe, le Français et l’Anglais selon le choix de chaque candidat.

A noter en fin, que les épreuves du concours commun d’accès aux facultés de médecine, de pharmacie et de médecine dentaire se déroulés ce mercredi 5 août au niveau national dans les 88 centres dédiés. Les résultats seront annoncés au plus tard le 7 août.

Effondrement d'une maison à Sbata: Un décès, mais le pire a été évité