Fortes explosions à Beyrouth au moins une dizaine de blessés

04 Août 2020 à 20:10 Monde
Fortes explosions à Beyrouth au moins une dizaine de blessés

Deux fortes explosions ont secoué en fin d’après-midi de mardi la capitale libanaise Beyrouth. Ces déflagration ont eu lieu dans le port de la capitale et si les causes ne sont pas encore connues, on parle dans un premier temps d’un incident survenu dans une zone portuaire.

Les médias locaux ont diffusé des images de personnes coincées sous des décombres, certains couverts de sang. Il y aurait au moins une dizaine de blessés, mais le bilan reste incertain et risque de s’alourdir gravement. Les déflagrations ont ébranlé les immeubles et magasins alentours faisant voler en éclat les vitres de ces derniers tandis que d’épais nuages de fumée orange s’élevaient au-dessus de la capitale.

La forte déflagration, qui a eu lieu dans la zone du port et dont l’origine n’était pas connue dans l’immédiat, a été entendue dans plusieurs secteurs de la ville. Cet incident fait suite à des affrontements qui ont éclaté ce mardi à Beyrouth entre forces anti-émeutes et manifestants qui ont tenté de prendre d’assaut les locaux du ministère de l’Energie pour protester contre les coupures de courant de plus en plus fréquentes dans un pays plongé dans une crise économique et sociale sans précédent.

Le rationnement du courant dure depuis des décennies au Liban, où le secteur de l’Energie constitue le symbole de la gabegie des services publics et de la corruption dont est accusée la classe politique. Mais depuis juin les coupures ont augmenté fortement, pouvant parfois durer 20 heures par jour, sous une chaleur torride.

Dans la journée, une poignée de manifestants avaient réussi à percer le cordon de sécurité autour du siège du ministère de l’Energie et à camper brièvement dans la cour externe, selon des médias locaux. D’autres en ont été empêchés par les forces anti-émeutes, parfois à coup de matraques. Des protestataires en colère ont alors brièvement coupé l’axe routier menant au ministère. En fin d’après-midi, un nombre réduit de manifestants était encore rassemblé devant le ministère.

Dette: L'argentine réussit à trouver un accord avec ses créanciers